• Participez au sixMic Crowfunding !

Carnet de Voyage : Découvrez Abu Dhabi

Abu Dhabi carte

Abu Dhabi désigne non seulement un émirat mais aussi une ville, en l’occurrence la capitale des Émirats Arabes Unis, situés à la pointe Sud-Est de la Péninsule Arabique, entourés par l’Arabie Saoudite au Sud et à l’Ouest et par le Sultanat d’Oman au Sud-Est et au Nord. La ville d’Abu Dhabi, quant à elle, se situe au Nord de l’émirat du même nom, sur la côte maritime. À l’origine cantonnée sur une île en forme de « T », elle est aujourd’hui reliée au continent par deux ponts. Abu Dhabi possède des frontières avec l’Arabie Saoudite, le Sultanat d’Oman, l’émirat de Dubaï et celui de Sharjah.

L’émirat d’Abu Dhabi offre aux voyageurs une grande diversité de paysages, d’atmosphères et d’activités : des plages tranquilles aux oasis luxuriantes, des îles ensoleillées aux étendues désertiques impressionnantes, culture et tradition s’allient pour offrir des expériences uniques aux visiteurs. Explorer les souks anciens de l’émirat, déguster une tasse de café arabe ou parcourir les dunes lors d’un safari exaltant en plein désert…

En 2011, Abu Dhabi a dépassé de 6.5 % son objectif initial de visiteurs dans l’Emirat en accueillant un total de 2 111 611 visiteurs. Ce chiffre a été évalué en fonction d’indicateurs de performance, dont le nombre de nuitées (6.3 M soit + 22 %), le taux d’occupation (à 69 % en 2011 soit une augmentation de 7%), les recettes (4.375 Milliards AED soit 907 Millions d’Euros – une augmentation de 3%) et la durée de séjour (moyenne de 2.97 nuits en 2011 soit + 5 %). La croissance des pays Européens est largement soutenue par la Grande Bretagne qui reste le premier pays émetteur international avec 139 319 visiteurs en 2011 ( + 18%), l’Allemagne avec 68 077 visiteurs (+18 %), la France avec 42 682 visiteurs (+15%) et l’Italie avec 31 769 visiteurs (+13%). La proportion des voyageurs issus du segment MICE (Meeting Incentive Congress & Event) restant importante, Abu Dhabi poursuit activement ses efforts pour attirer de plus en plus une clientèle davantage de loisirs.

Pour ce faire, le gouvernement a mis en place un ambitieux plan d’action : ouvrir de nouveaux espaces d’exposition, augmenter la capacité d’accueil de l’aéroport, avec un nouveau terminal, et celle des hôtels : de 17 500 chambres fin 2011 à 29 100 en 2012 et 35 000 en 2015. Abu Dhabi a donc atteint en 2011 son objectif d’accueillir 1,9 million de visiteurs soit 10% de plus qu’en 2009 (et 3 millions en 2015), un objectif facilité par le nouveau statut d’Abu Dhabi comme port d’attache de la croisière du MSC LIRICA, et par l’escale de deux semaines de la Volvo Ocean Race à Abu Dhabi janvier dernier. Abu Dhabi est sur le bon chemin pour réaliser ses objectifs 2012 : accueillir plus de 2,3 million.

Vision et ambitions

Abu Dhabi a pour ambition 2013 de « devenir la capitale du développement durable ». La croissance démographique considérable d’Abu Dhabi (en 2030, il y aurait près de 5 millions d’habitants soit trois fois de plus qu’aujourd’hui) a conduit l’émirat à entreprendre des travaux pharaoniques pour parvenir à loger l’ensemble de sa population mais également à accueillir les milliers de visiteurs, et ce suivant un seul mot d’ordre : l’écologie. Développer des réseaux de transport en commun, créer des espaces entièrement piétons ou bien construire des bâtiments et infrastructures touristiques aux performances énergétiques irréprochables (selon une norme locale baptisée Estidama) sont autant de projets en cours de réalisation tant dans l’émirat que dans la ville d’Abu Dhabi.

Culture et patrimoine

Les grands projets culturels à venir :

  • Le district culturel de Saadiyat

L’île de Saadiyat, accessible via le nouveau pont Saadiyat, est en majeure partie en développement bien qu’il y ait déjà quelques attractions que les visiteurs peuvent apercevoir. Le Centre d’exposition Manarat Al Saadiyat, qui accueillera plus tard des expositions internationales d’art et sera équipé d’une salle des ventes de 250 sièges, met déjà en lumière l’histoire du développement de l’île et propose un aperçu intéressant sur les différents projets. En effet, dans quelques années, l’île de Saadiyat constituera la plus grande concentration d’institutions culturelles au monde :

  • Le Louvre Abu Dhabi, dont l’ouverture est prévue en 2015, a été dessiné par l’architecte français Jean Nouvel. Le dôme, dont la surface sera percée des rayons du soleil, protégera les dattiers et surplombera un magnifique front de mer.
  • Le Musée Guggenheim Abu Dhabi, devant ouvrir en 2017, a été dessiné par Franck Gerhy, l’architecte du Musée Guggenheim de Bilbao. Ses 30 000 m2 de surface abriteront des oeuvres finement sélectionnées par un Conseil international d’experts actifs dans le domaine des expositions et de la recherche en art.
  • Le Musée National Sheikh Zayed, une institution nationale, ouvrira également tout près de là en 2016. Il rendra hommage au « Père de la Nation » en retraçant la vie de Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan. Ce bâtiment a été dessiné par Lord Norman Foster.

La faune et la flore

La vie aquatique Les eaux des Émirats Arabes Unis sont connues pour abriter un peu moins de 240 espèces de poissons. Des comptes-rendus indiquent également que quatre espèces de requins menacées à l’échelle mondiale, y compris le requin-baleine, sont présentes dans les eaux d’Abu Dhabi. Moins de 3000 dugongs (vaches marines) peuplent également les mers du pays. Abu Dhabi abrite également deux tortues de mer en grand danger de disparition : la tortue imbriquée et la tortue verte. La population de ces deux espèces est estimée à environ 7500 tortues. Il n’est pas rare d’apercevoir également des baleines dans les eaux d’Abu Dhabi.
La mer d’Abu Dhabi recèle de crustacés : le cigali qui ressemble à un homard, des crevettes géantes, des crabes bleus et des clams tapissent les fonds marins. Les voyageurs peuvent aussi apprécier la variété des poissons de l’émirat lors d’une visite au marché aux poissons d’Abu Dhabi, près du port d’Al Mina. L’ambiance y est animée par le marchandage des pêcheurs et l’odeur de la prise du jour : des sardines, des vivaneaux rouges et même un ou deux bébés requins.

Le désert

Avec ses approvisionnements en eau rares, voire inexistants, il abrite de nombreuses espèces animales biologiquement constituées pour survivre pendant de longues périodes avec peu ou pas d’eau, dans des conditions climatiques très rudes. La plupart de ces animaux se sont dotés instinctivement de méthodes, leur permettant de s’adapter à leur environnement en « creusant ou en passant de longues périodes nichés dans des trous très profonds, tandis que d’autres s’enterrent rapidement sous la surface du sable non compacté.

Abu Dhabi regorge d’une diversité incroyable de paysages naturels. Cet émirat est en effet composé de plus de 200 îles naturelles donnant des vues panoramiques de mangroves impressionnantes.

  • Le désert de Liwa

A environ 170 kilomètres au Sud d’Abu Dhabi, l’oasis de Liwa servit de sanctuaire et de lieu de salut aux tribus bédouines pendant des centaines d’années. La présence d’eau permettait de faire vivre des familles et leur bétail mais aussi d’irriguer les palmiers-dattiers et autres cultures de la région. Elle attirait aussi bien les communautés sédentarisées que les bergers et les négociants nomades.

Les dunes de Liwa sont quant à elles presque entièrement dépourvues de végétation. De plus de 300 mètres de hauteur, ces montagnes de couleur rouge et or font partie des dunes les plus hautes du monde et forment la porte d’entrée du Rub Al Khali ou « Quart Vide » soit le plus grand désert de sable du monde. La plupart des tours opérateurs locaux propose dans la région de Liwa des safaris en 4×4 mais organise également du surf ou du ski sur dunes (comme sur Tel Moreeb, surnommée « la montagne effrayante » véritable terrain de jeu pour les courses de dragsters), des sorties en quad, des balades à dos de chameaux, des randonnées à pied ou en VTT, de l’escalade dans les oueds… Bien évidemment, l’épopée n’a de valeur que si elle se termine avec un dîner sous tente bédouine traditionnelle face aux dernières lueurs flamboyantes du soleil couchant.

  • Le désert de Rub Al Khali

Le contraste entre la verdure épaisse de l’oasis et le désert environnant est remarquable. Liwa sert de porte émirienne au Rub Al Khali, un vaste océan de sable qui s’étend vers l’Ouest jusqu’à Oman et vers le Sud jusqu’en Arabie Saoudite. Ce paysage désertique couvre quelques 650 000 km2. Même en 4×4, la majeure partie de ce désert reste à ce jour impénétrable, certaines dunes s’élevant à des hauteurs vertigineuses. La diversité des espèces y est considérable : gazelle de Cuvier, renard famélique, l’outarde houbara et l’oryx d’Arabie sont parmi celles qui parviennent à survivre dans cet environnement assez aride.

Parcs et Montagnes

  • Le Jebel Hafeet

La montagne rocheuse Jebel Hafeet est la deuxième plus haute des Emirats Arabes Unis (1 240 mètres). Montant la garde sur Al Ain tout en bordant le Sultanat d’Oman, elle est formée de calcaire qui s’est accumulé là il y a plusieurs millions d’années. Une route sinueuse, que Edmunds.com – source d’information automobile sur Internet – décrit comme parmi les plus belles routes du monde, permet d’accéder au sommet soit en voiture soit en vélo. Une fois en haut, la vue sur Al Ain est imprenable par temps clair. Un arrêt peut être envisagé à l’hôtel Mercure Jebel Hafeet près de la cime. Plus de 500 tombes datant de 5 000 ans furent trouvées au pied du Jebel Hafeet.

  • Le Parc Mabazzarah

Ce parc public est situé au pied du Jebel Hafeet, cette haute montagne aux abords d’Al Ain. C’est une oasis de verdure qui attire les familles les soirs et week-ends. Endroit idéal pour organiser pique-niques et barbecues, il s’agit d’un parc très vert qui occupe une partie de la montagne rocheuse, où les nombreuses sources chaudes émerveillent les enfants. Les visiteurs peuvent y louer des chalets meublés.

Iles naturelle, lacs, plages

  • L’île de Sir Bani Yas

Parmi les huit îles de l’archipel, une seule est pour l’instant accessible et ce depuis octobre 2008 : Sir Bani Yas, point d’arrivée et de départ des vacanciers. Véritable sanctuaire naturel de 87 km2, cette île abrite déjà le Parc Naturel National d’Arabie, la plus grande réserve naturelle du Golfe Arabique. Safaris à pied, en VTT ou en kayak dans les mangroves y sont actuellement organisés pour observer quelques-unes des plus rares espèces animales du monde dont l’oryx arabe ou encore la gazelle de montagne. Une lagune a été aménagée afin de permettre aux visiteurs de pratiquer de nombreuses activités nautiques comme le kayak ou bien le snorkeling (plongée avec palmes et tuba). Sir Bani Yas dispose d’un hôtel 5* de la chaîne Anantara : le Desert Islands Resort and Spa propose 64 chambres et sera bientôt doté d’un golf, d’un centre de conférences et de restaurants flottants. 60 lodges privatifs ouvriront bientôt sur l’île. Une moitié offrira une expérience balnéaire, sur la plage ; l’autre moitié sera plutôt plongée dans une ambiance safari, au milieu de la faune et de la flore de l’île.

  • L’île de Bu Tinah

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, l’île de Bu Tinah est le seul site du Golfe Persique à avoir été sélectionnée comme finaliste lors du concours des sept « merveilles du monde », en 2011. L’île est le foyer d’une riche faune maritime protégée.

Les grandes réalisations

  • La Mosquée Sheikh Zayed

La Mosquée Sheikh Zayed, sixième plus grande mosquée du monde (20 000 m2 de surface), est un véritable bijou architectural honorant l’ancien souverain des Émirats Arabes Unis : S.A. Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, décédé en 2004. Pour réaliser ce chef d’oeuvre, le travail d’artisans venus du monde entier ainsi que des matériaux spécifiques furent sollicités. Parmi ces derniers, on peut citer les marbres Lasa et Aquabianca acheminés d’Italie, ceux de Civec venus de Grèce et le Makrana venu d’Inde. Considérés comme plus durables, le recours à des matériaux naturels fut privilégié. A noter que l’édifice abrite les plus grands tapis fait main et chandelier du monde de 5 627 m².

Détente et balnéaire

  • La Corniche

Longeant le front de mer sur huit kilomètres, la Corniche est une vaste esplanade où résidents locaux et expatriés s’accordent du bon temps. Il est fréquent d’y rencontrer des sportifs qui y font leur jogging, du vélo ou encore du roller. Accessible pour une somme symbolique, une plage publique s’étend sur deux kilomètres et a été récemment équipée d’aires de baignade, de cafés, de jardins panoramiques, de sentiers de promenade, de terrains de beach volley, d’aires de jeu pour les enfants et de toilettes. Au moins 170 parasols plantés en ligne permettent d’avoir de l’ombre et des sauveteurs sont omniprésents.

Loisir et découverte touristique

Attractions de loisir

  • Ferrari World Abu Dhabi

Près du Circuit Yas Marina où se déroule en octobre/novembre le Grand Prix de Formule 1 d’Abu Dhabi, le plus grand parc d’attraction couvert au monde a ouvert ses portes. A 30 minutes en voiture du centre d’Abu Dhabi, il est entièrement consacré au monde de l’automobile dans une ambiance italienne. Les visiteurs pourront notamment apprendre à piloter une Ferrari aux côtés d’instructeurs qualifiés sur l’une des nombreuses pistes aménagées à cet effet. A l’extérieur de l’édifice tentaculaire, la Formula Rossa, le plus rapide rollercoaster du monde en forme de Ferrari 430 GT, à plus de 200 km/h !

  • Wadi Adventure Park

D’une longueur totale de 1 133 mètres, ce parc d’attraction à thème réunit des infrastructures permettant aux visiteurs de tout âge de faire du surf, du kayak et du rafting.

  • Yas Waterworld Aqua Park

L’ouverture du gigantesque parc aquatique qui s’étendra sur 15 hectares est prévue pour fin 2012. L’originalité de ce parc réside dans son architecture traditionnelle avec des oasis et des médinas, faisant référence à une histoire de pêcheur de perles.

Excursion

  • Les Yellow Boats

Après les bus londoniens, une nouvelle façon originale de découvrir Abu Dhabi est proposée aux touristes en quête de sensations fortes ! Les tours classiques sont organisés le long de la Corniche et de l’Emirates Palace, de Lulu Island ou encore d’Al Reem Island. Les bateaux de 12 sièges respectent les normes de sécurité en vigueur et sont tous équipés de GPS. La balade dure entre 30 et 60 minutes, depuis le Abu Dhabi International Marine & Sports Club Marina près de Marina Mall – possibilités également de pick-up et drop-off au Circuit Yas Marina et à l’hôtel Shangri-La Qaryat Al Beri Marina.

Exploration et aventure

Dans le désert

  • Ski sur sable

Dotée des plus grandes dunes de sable du monde, culminant à plusieurs centaines de mètres au-dessus des plaines environnantes, l’oasis de Liwa, située au bord du Rub al-Khali or « Empty Quarter » (le « quartier vide »), est le paradis des skieurs sur sable.

  • Vol en montgolfière

Au lever du soleil ou quelques heures avant la tombée de la nuit, la société Balloon Expeditions propose des vols en montgolfière. Depuis le ciel et au gré du vent, les passagers peuvent contempler la hauteur des dunes de la région tout comme la végétation luxuriante des oasis disséminées ça et là.

  • Vélo en montagne

C’est l’occasion pour les voyageurs de découvrir le Parc Naturel d’Arabie, des oueds, des plages et des lagons. Deux parcours d’une heure à une heure et demi sont au choix des visiteurs : la route violette convient davantage aux expérimentés du deux roues qui grimperont jusqu’au sommet de collines escarpées ; la route bleue est, quant à elle, plus adaptée aux amateurs de légers dénivelés.

  • Safari

La réserve de Sir Bani Yas permet la préservation d’animaux en liberté tels que les oryx d’Arabie, gazelles, antilopes, outardes, et flamants roses, ainsi que plusieurs millions d’arbres et de plantes. Sa faune et sa flore peuvent être appréciés à travers des activités telles que les safaris d’aventure, kayak, VTT, tir à l’arc, randonnée et plongée.

Climat

Abu Dhabi a un climat aride subtropical, avec du beau temps toute l’année. En été, des mois de mai à octobre, les températures oscillent entre 27°C et 32°C pouvant atteindre parfois, en juillet et en août, plus de 40°C. Le bon fonctionnement de la climatisation, la présence de piscines et de verdure à Abu Dhabi et Al Ain, sont très appréciables par de si hautes températures !

En hiver, des mois d’octobre à avril, les températures se situent aux alentours des 24°C sur la côte et sont un peu plus douces à l’intérieur des terres. Les soirées peuvent être fraîches, la température avoisinant les 17°C. Abu Dhabi constitue donc une destination hivernale parfaite pour les touristes européens ! Avec ses 18°C quotidiens, janvier est le mois le plus froid !
Durant les mois d’hiver, des tempêtes de sable peuvent survenir occasionnellement. La pluie y est rare et lorsqu’elle vient à tomber, elle disparaît presque aussi vite n’affectant donc en rien la pratique d’activités extérieures.

Repères historiques

Les premières traces de vie dans l’émirat d’Abu Dhabi, et plus particulièrement dans la ville d’Al Ain, remontent à l’âge de bronze. Plus près de la ville d’Abu Dhabi, c’est sur l’île Umm Al Nar qu’une civilisation a vécu entre 2 700 et 2 000 avant J.C.

Mais Abu Dhabi City, telle qu’on la connaît aujourd’hui, a été créée en 1761. Une légende raconte que Sheikh Dhiyab, de la tribu des Bani Yas, aurait demandé à son fils Sheikh Shakhbut d’aménager le territoire autour d’une source d’eau fraîche découverte par des chasseurs de gazelles. De cette histoire provient la signification d’Abu Dhabi : « Père de la Gazelle ». Jusqu’au milieu du 20ème siècle, la vie dans l’émirat se résumait à s’adapter aux conditions climatiques désertiques du pays. Sur la côte, les principales activités étaient la pêche de perles, la pêche de poissons et le commerce de boutres tandis que dans le désert on élevait des chameaux, des moutons et des chèvres et on cultivait des dattiers. Ce rythme de vie changea dès que le pétrole fut découvert en 1958 et exporté dès 1962. C’est en 1966 que Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan devint souverain d’Abu Dhabi et décida, en visionnaire, d’investir les revenus de cet or noir en transformant l’émirat en un État moderne et prospère. Les Britanniques s’installèrent dans la région pour tirer profit de cette nouvelle économie et ce jusqu’à leur départ en 1971. Cette même année, le 2 décembre 1971, naquit la Fédération des Émirats Arabes Unis en tant qu’État indépendant. Abu Dhabi en fut désignée capitale et le regretté Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan devint son Président jusqu’à sa mort en 2004. Tous les 2 décembre désormais est célébrée la Fête Nationale aux Émirats Arabes Unis.

Economie

Historiquement tourné vers le commerce de la perle, c’est au début des années 60 que l’émirat se mit à exploiter le pétrole. Abu Dhabi détient ainsi aujourd’hui 9% des réserves mondiales de pétrole et 5% des réserves mondiales de gaz naturel, de quoi permettre à l’émirat d’afficher l’un des revenus par habitant les plus élevés du monde (PIB : 142 milliards de Dollars en 2008). Mais l’heure est à la diversification des activités économiques : Abu Dhabi mise sur l’industrie et le tourisme. Aussi, de nombreux projets d’aménagement du territoire sont en cours de réalisation : la construction d’un nouveau port, l’extension de l’aéroport ou encore la création d’une ligne de chemin de fer entre Abu Dhabi et Dubaï ont commencé. L’ensemble de ces projets de développement et les investissements en cours ou envisagés à Abu Dhabi ont été estimés au montant de 250 milliards de Dollars.

Population
Alors que l’ensemble des Émirats Arabes Unis compte 4,3 millions d’habitants dont 80% d’expatriés, Abu Dhabi est peuplé par 1,7 million d’habitants.

A noter : Jusqu’au 12 janvier 2013, Etihad Airways lance une offre alléchante pour visiter Abu Dabhi en famille. Avec « Kids for Free » les enfants voyage gratuitement avec leurs parents pour des voyages entre le 14 janvier et le 14 février 2013. Vols à partir de 793€TTC/adulte en classe économique. En savoir plus : www.etihadairways.com

 

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

le pen

Le Pen, Radio France, Syrie dans la revue de presse d’artsixMic

Après une semaine de crise, suite aux propos polémiques de Jean-Marie Le Pen, sa ...

soirée Mixfader

Soirée Mixfader avec les 9 O’clock

LICK et DJiT organisent, en partenariat avec les 4 Temps, un évènement pour découvrir ...

Musicora 2016 - Retour en image

Musicora 2016 retour en images et en chiffres

Laurent Petitgirard : On se dit tient, les hommes politiques aiment la musique, ce ...