Les Nadar, une légende photographique à la Bibliothèque nationale de France

0
92
Nadar : Les Nadar, une légende photographique
Nadar : Les Nadar, une légende photographique

L’exposition ” Les Nadar, une légende photographique “, se propose de vous faire découvrir les œuvres de ces trois photographes, peintres, dessinateurs, inventeurs, durant près d’un siècle de 1854 à 1939.

En s’intéressant à l’aventure de l’atelier Nadar, la BnF propose de réviser les trois traits caractéristiques de leur entreprise des années 1850 à 1930. Felix Nadar (1820-1910), son frère Adrien Tournachon (1825-1903) et son fils Paul Nadar (1856- 1939) à la fois photographes, peintres, dessinateurs et inventeurs ont tous trois marqué l’histoire de la photographie. Quelque 300 pièces témoignent des spécificités de chacun des trois photographes, de leurs collaborations comme de leurs rivalités, dans un parcours qui embrasse l’histoire de l’atelier des Nadar pendant près d’un siècle. À travers des épreuves photographiques originales, des dessins, des estampes, des peintures et des objets, l’exposition invite à découvrir l’héritage de l’un des ateliers les plus importants et les plus durables des débuts de la photographie.

Félix Nadar
Félix Nadar

Autour de Felix Nadar, il y avait donc Adrien Tournachon, le frère collaborateur qui goûtera ensuite à la liberté en tirant une œuvre à la fois très personnelle et singulière. Adrien peignait. Il s’intéressa à l’évolution des races animales et à la science. Il y avait Paul, le fils, qui reprendra l’atelier de son père à 30 ans. Paul avait le sens de l’humour et celui des affaires. Il ne manquera pas de s’intéresser au marché des appareils de photo en devenant le distributeur exclusif de Kodak en France. Il fut lui-même, le créateur d’un nouvel appareil très maniable, l’Express-Détective Nadar. Félix se rêve d’abord écrivain. Il fut journaliste et critique d’art. Il fait son entrée à 19 ans dans le monde littéraire parisien : chroniqueur, journaliste, romancier, caricaturiste. Il y rencontre Dumas père, Balzac, Gautier, Nerval et Baudelaire. Il fréquente différents cercles de bohème, partageant misères, exaltations, aventures, travaux pour les petits journaux. C’est la période où il écrit et publie ses romans et nouvelles. Félix a aussi 19 ans quand Daguerre invente la photographie. Quelques années plus tard, ses ateliers parisiens en plein essor attesteront de sa réussite.  Il se fait connaître pour son utilisation pionnière de l’électricité pour les prises de vue nocturnes, souterraines et sous-marines : portraits, reportages dans les égouts et les catacombes de la capitale, photographies sous la mer dans des caissons étanches dans le port de Marseille. Il expérimente à partir de 1859 la photographie à l’éclairage artificiel et en dépose le brevet en 1861. Il est également connu pour les premières photographies aériennes qui résultent de sa passion pour les débuts de l’aviation. Adrien le moins commerçant, porte le savoir-faire Nadar sur le terrain de la recherche mais toujours avec cette précision dans l’esthétique dont témoigne le profil des taureaux et des percherons que son appareil sculpte littéralement. Paul enfin est l’entrepreneur qu’il fallait à cette dynastie mais c’est à lui que nous devons les prises de vues de Sarah Bernhardt en costume de scène.

La première partie, « Les Nadar par les Nadar », fait la lumière sur l’histoire familiale en présentant une sélection des très nombreux portraits et autoportraits des trois photographes et d’Ernestine Nadar, épouse de Félix et mère de Paul. Leur implication personnelle dans l’atelier, leurs relations complexes et la manière dont ils utilisèrent leur propre image pour promouvoir leurs ateliers et leur production sont d’emblée mises en lumière.

La deuxième partie, « Art et industrie du portrait », est consacrée aux œuvres les plus connues des Nadar : les portraits emblématiques des célébrités de leur temps. Elle souligne la variété de leurs talents ainsi que l’évolution des techniques photographiques et du goût au cours d’un siècle. Elle comprend des chefs-d’œuvre du portrait photographique par Félix Nadar et Adrien Tournachon. Les relations d’amitié que Félix a entretenues avec Gustave Doré ou Charles Baudelaire, par exemple, ont permis de réaliser de nombreux portraits au fil du temps, de même pour Paul, proche de Sarah Bernhardt. La troisième partie et la dernière de l’exposition, « Art et sciences », établit le lien des Nadar avec l’actualité scientifique de leur temps et la manière dont leur œuvre photographique s’est associée à des découvertes et des avancées scientifiques ou techniques.

La personnalité dominatrice de Félix Nadar a souvent éclipsé les deux autres Nadar. L’exposition se propose de faire découvrir les œuvres de ces trois photographes, peintres, dessinateurs, inventeurs, durant près d’un siècle (1854-1939). C’est la première fois qu’une exposition envisage de présenter les trois Nadar et leurs relations complexes, ainsi que les échos que leurs œuvres se font entre elles. À travers des épreuves photographiques originales, des dessins, des estampes, des peintures et des objets, l’exposition invite à la découverte inédite de l’héritage de l’un des ateliers les plus importants et les plus durables des débuts de la photographie.

Commissariat
Sylvie Aubenas, directrice du département des Estampes et de la photographie de la BnF
Anne Lacoste, directrice de l’Institut pour la photographie des Hauts-de-France

Exposition réalisée avec le soutien de la Fondation Louis Roederer

Photo : Félix Nadar, Autoportrait au costume rayé. Réalisé à la lumière électrique, 1861 © J. Paul Getty Museum Digital image courtesy of the Getty’s Open Content Program

Les Nadar, une légende photographique
Exposition du 16 octobre 2018 au 3 février 2019

BnF -François-Mitterrand
Galerie 2
Quai François Mauriac
75013 Paris

http://www.bnf.fr

Autour de l’exposition

Journée d’études le samedi 2 février 2019
Journée d’études consacrée à l’actualité de la recherche sur les Nadar.

Exposition virtuelle et ressources en ligne : expositions.bnf.fr/les-nadar/

Concours de photographie Instagram
Pour se glisser dans les studios des Nadar et laisser parler son imagination de portraitiste, la BnF propose un concours de photographie Instagram. Consignes et informations en novembre 2018 sur le compte Instagram @labnf.