100 ans en culotte Petit Bateau

0
79
Petit Bateau : la culotte Petit Bateau
Petit Bateau : la culotte Petit Bateau

4,7 millions de petites culottes Petit Bateau sont vendues chaque année à travers le monde. La marque fête cette année son centenaire.

En 1918, d’un coup de ciseaux, Etienne Valton, fils de Pierre Valton, le fondateur de Petit Bateau, révolutionne la culotte en coton, qui prend alors, la relève du traditionnel caleçon en laine qui est toujours beaucoup trop long. Inspiré par la comptine Maman les p’tits bateaux, la petite culotte est née. L’entreprise Troyenne qui vient de la créer rentre ainsi dans la petite histoire, avec ce qui restera à jamais son produit emblématique. Pour les 100 ans de  cette invention et de cette innovation, l’exposition “La culotte Petit Bateau a cent ans !” retrace l’histoire originale de ce sous-vêtement. Le plus célèbre des sous-vêtements se fabrique aujourd’hui en 2,28 minutes grâce à 1 680 aiguilles qui tricotent 2,4 km de fil avec 800 points de couture ! 4,7 millions de petites culottes sont vendues chaque année à travers le monde. Toujours confectionnées dans le meilleur des cotons,ces dernières vous en font voir de toutes les couleurs : lait, bleu smoking, carmin, rose fleur, rouge mars, vert olivier, jaune shine…Chaque saison, jusqu’à 30 teintes sont mises au point rejoignant ainsi les 2300 nuances déjà créées. Petit Bateau a signé cette année une collaboration avec le studio d’animation japonais Ghigbli. La collection reprend 4 chefs-d’oeuvre d’Hayao Miyazaki. “Mon voisin Totoro” (1988), “Princesse Monoké” (1997), “Le voyage de Chihiro” (2001), “Ponyo sur la falaise” (2008). Les personnages de chacun de ces films sont repris sous forme d’écussons.  Cette ligne de vêtements se décline en pièces pour bébé, enfant et adulte. D’abord en exclusivité sur le site Petit Bateau et la boutique des Champs-Elysées (Paris) à partir du 17 octobre 2018 et dans une sélection de boutiques à partir du 24 octobre 2018.

Les 100 ans de l’invention de la culotte Petit Bateau !
Exposition au musée de la Bonneterie, jusqu’au 30 décembre 2018

http://www.musees-troyes.com/