• Soutenez artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

La Bretagne en Peinture : František Kupka, Paul Gauguin et Jean Le Moal

Bretagne en Peinture

Saison estivale et muséale de Quimper : Des peintres de nationalités différentes, des époques et des styles divers… Un trait d’union les relie pourtant, un territoire commun : la Bretagne.

František Kupka, Paul Gauguin et Jean Le Moal… des peintres de nationalités différentes, des époques et des styles divers… Un trait d’union les relie pourtant, un territoire commun : la Bretagne. Comme peu de régions en Europe, le Finistère et la Bretagne ont attiré des artistes du monde entier. Aussi occupent-ils une place particulière dans tous les courants artistiques des deux derniers siècles : naturalisme, symbolisme, Art nouveau, modernisme, surréalisme…

Cette année grâce à un partenariat exceptionnel avec la Galerie Nationale de Prague, le Musée départemental breton présente 80 œuvres inspirées par la Bretagne à des peintres tchèques. L’exposition reroupe des artistes tchèques célèbres et d’autres moins connus en France : Jaroslav Čermák et Wilhelm Riedel, Otakar Lebeda qui rejoignit la colonie d’artistes de Concarneau, Václav Brožík Hippolyt à la Bretagne rurale, František Simon, maître de la gravure en couleurs, etc. Alfons Mucha, qui est des figures célèbres du style Art Nouveau. Deux parmi les plus belles créations sont Bretonnes dont l’exposition présentera les dessins originaux. Originaire d’Ivančice, au Sud de la Moravie, Alfons Mucha (1860-1939) arriva à Paris en 1887 pour y achever sa formation commencée à Vienne et Munich. Dans la pension où il s’installa dans les années 1890, il se lia avec Paul Gauguin et les deux artistes partagèrent un temps le même atelier. Séduite par son talent, la grande actrice Sarah Bernhardt lui passa commande des affiches de tous ses spectacles. Ce fut la consécration et le « style Mucha » fut bientôt célèbre : lignes courbes s’étirant en volutes, chevelures enroulées en arabesques… Mucha vit affluer les commandes d’affiches et de panneaux décoratifs, allégoriques ou publicitaires. Son contemporain František Kupka, symboliste puis pionnier de l’art abstrait, est également présent par un de ses premiers chefs-d’œuvre, la magnifique vague du Musée d’Ostrava, souvenir des rochers de la côte bretonne. La Vague est un des chefs-d’œuvre de cette période : elle exprime l’attirance de l’artiste pour la force incontrôlable de la mer. On y voit aussi un rappel de la célèbre Grande Vague du Japonais Hokusai (1830-1831), dont les estampes fascinaient les artistes occidentaux. En 1910, Kupka s’orienta vers l’art non-figuratif et s’imposa comme un des pionniers de l’art abstrait, auquel le Grand-Palais consacre actuellement une rétrospective. Artistes tchèques en Bretagne : De l’Art nouveau au Surréalisme, jusqu’au 30 septembre 2018 au musée départemental breton.

Jean Le Moal (1909-2007)

Considéré comme l’un des principaux représentants de la non-figuration française de la seconde moitié du XXe siècle, Jean Le Moal apparaît aujourd’hui comme un peintre à redécouvrir tant son œuvre dépasse les cloisonnements esthétiques. Relire la carrière de ce peintre français à la lumière du contexte historique de ses années de formation et de son environnement artistique et permettre aux publics de la regarder sans a priori ni parti-pris, telle a été l’ambition des conservateurs et du commissaire scientifique, Philippe Bouchet, qui a initié cette nouvelle lecture. Si son nom, héritage d’un père aux origines bretonnes, le relie fortement à la Bretagne dont il ne s’est jamais vraiment éloigné, l’artiste a également partagé sa vie entre Paris et la Haute-Ardèche. Chaque territoire lui fait découvrir des paysages qui le mènent peu à peu au seuil de la non-figuration, avec des œuvres où s’unissent et vibrent couleurs et lumières. Cette rétrospective consacrée à Jean le Moal révèle, grâce à une sélection de tableaux et d’œuvres sur papier – pour beaucoup inédits – montre les aspects méconnus de l’une des figures incontournables de la peinture française de la seconde moitié du XXe siècle. À travers une centaine d’œuvres peintes entre 1929 et 2000, l’exposition retrace le parcours d’un peintre aux multiples facettes, la vie d’un artiste qui a traversé le siècle sans jamais renoncer à son désir de peindre le monde, ni à celui d’explorer les frontières de la non-figuration. L’exposition contribue aussi à élargir la connaissance autour de la création de la génération de l’après-guerre. La démarche créatrice de Jean Le Moal se révèle après la guerre dans le paysagisme abstrait, comme nombre de peintres de sa génération (Bazaine notamment). Cette découverte ou redécouverte de l’œuvre permet de révéler au public les aspects peu étudiés de Jean Le Moal : non seulement l’héritage de la tradition, mais aussi la façon de prendre à petits pas ses distances avec la non-figuration. Jusqu’au au 17 septembre 2018 au musée des beaux-arts de Quimper.

Bonjour Monsieur Gauguin

En écho à l’exposition du musée départemental, le musée des beaux-arts de Quimper présente un prêt exceptionnel de la Galerie nationale de Prague, “Bonjour, Monsieur Gauguin“, œuvre exécutée en 1889 par Paul Gauguin, suite à sa visite au musée de Montpellier en compagnie de Vincent Van Gogh. Ils ont sans doute échangé sur le thème de l’artiste errant et sur l’autoportrait après leur découverte de la toile Bonjour Monsieur Courbet. Le tableau magistral de Gauguin qui représente l’artiste en pèlerin rencontrant une paysanne du Pouldu est une version plus intense d’une première huile de dimensions plus modestes qui décorait à l’origine le panneau d’une porte de l’auberge de Marie Henry, décor dont le musée conserve trois autres pans, dont la fameuse Oie de Gauguin. La présentation conjointe de ces œuvres est donc totalement inédite. Jusqu’au au 30 septembre 2018 au musée des beaux-arts de Quimper.

Artistes tchèques en Bretagne. De l’art nouveau au surréalisme
Exposition jusqu’au 30 septembre 2018

Musée départemental breton
1, rue du Roi Gradlon
29000 Quimper

http://musee-breton.finistere.fr/fr/

Jean Le Moal
Exposition jusqu’au 17 septembre 2018

Musée des beaux-arts de Quimper
40, place Saint-Corentin
29000 Quimper

http://www.mbaq.fr/

Alfons Mucha (Ivančice, 1860 - Prague, 1939)
Alfons Mucha (Ivančice, 1860 - Prague, 1939)

Alfons Mucha (Ivančice, 1860 – Prague, 1939)
Bruyère de falaise – Etude préparatoire pour le panneau décoratif
Crayon et aquarelle sur carton, 1901 H. 56 x L. 31,1 cm
Collection Galerie nationale de Prague, inv. K51023.
©Galerie nationale de Prague

Alfons Mucha (Ivančice, 1860 – Prague, 1939)
Bruyère de falaise – Panneau décoratif, calendrier 1906
Lithographie, 1905 H. 70 x L. 30,5 cm
Collection Musée départemental breton, Quimper, inv. 1985.6.2.
©Serge Goarin / Musée départemental breton

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?