Otto Dix : Estampes au MASC des Sables d’Olonne

0
148
Otto Dix. Estampes
Otto Dix. Estampes

Otto Dix. Estampes est une occasion unique de découvrir,  les estampes réalisées par l’artiste tout au long de sa carrière.

Considéré comme l’une des figures les plus marquantes du XXe siècle, Otto Dix est un artiste majeur dont l’œuvre est très peu représentée dans les collections françaises. Ainsi, l’exposition “Otto Dix. Estampes” est une occasion unique de découvrir, grâce au prêt exceptionnel du Zeppeling Museum de Friedrichshafen, les estampes réalisées par l’artiste tout au long de sa carrière. L’œuvre et la vie d’Otto Dix (1891-1957), ont traversé des temps d’une violence et d’une cruauté extrêmes. Elles furent irrémédiablement marqués par les horreurs de la Première Guerre mondiale, à laquelle l’artiste participa comme engagé volontaire ainsi que par le nazisme qui stigmatisa son œuvre comme «art dégénéré». Issu d’une famille modeste de Thuringe, l’artiste poursuit ses études artistiques à Dresde. Sous la République de Weimar, il participe brièvement aux provocations Dada auprès de son ami George Grosz, avant d’être associé à l’aile vériste de la Nouvelle Objectivité allemande que l’historien d’art Gustav Friedrich Hartlaub met en avant en 1925 dans le contexte d’un retour à l’ordre de la peinture européenne. Portraitiste recherché à la technique virtuose et réaliste, Otto Dix oppose des sujets modernes et crus, reflets de la société de l’entre-deux-guerres (scènes de crimes, de rue ou de cabarets). Témoin implacable de la société de son temps, il souhaite en saisir les fastes et la décadence, les crimes et les souffrances dans une œuvre sans concession. Otto Dix est décédé le 25 juillet 1969.

Cette exposition, consacrée aux estampes de l’artiste – gravures sur bois, eaux-fortes, lithographies que l’artiste réalisa tout au long de sa carrière en parallèle à son œuvre picturale, présente un ensemble d’œuvres issues du cabinet des estampes du Zeppelin Museum de Friedrichshafen, qui conserve l’une des plus importantes collections consacrées à l’artiste. Elle revient sur les thèmes de prédilection d’Otto Dix : le nu, le portrait, la ville, la religion et la guerre, symptomatiques de sa volonté de saisir l’homme dans son entier, de la naissance jusqu’à la mort, comme un être de chair, de palpitations et de sang. Elle s’inscrit dans le cadre des célébrations de l’armistice de la guerre 1914-1918 et est l’occasion de présenter la série de cinquante gravures à l’eau-forte d’Otto Dix intitulée La Guerre (Der Krieg), éditée par Karl Nierendorg en 1924 à Berlin.

Otto Dix. Estampes
Exposition du 14 octobre 2018 au 13 janvier 2019

MASC
Musée de l’Abbaye Sainte-Croix
Rue de Verdun
85100 Les Sables d’Olonne

http://www.lemasc.fr