• Abonnez-Vous !
    abonnement artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation
Ville : La ville mode d’emploi ©-G-Perret

LPA présente “La ville mode d’emploi“, une exposition en partenariat avec le Musée urbain Tony Garnier autour de l’urbanisation et de la vie à Lyon au XX° siècle et de l’exposition ” La vie mode d’emploi“.

Situé au cœur de la rive gauche dans le quartier des États-Unis, le Musée urbain Tony Garnier assure la médiation du patrimoine bâti par l’architecte lyonnais Tony Garnier. On y découvre le travail sur la cité d’habitations des années 1930 créée par l’architecte. La visite d’un appartement permet de témoigner du confort de l’époque, et les 25 peintures murales monumentales détaillent son grand projet de Cité industrielle idéale. Jusqu’au 16 décembre 2018, l’exposition La vie mode d’emploi retrace les manières dont les citadins habitent les logements populaires, les investissent ou les transforment. Une exposition immersive et didactique très documentée qui fait écho à la présentation que l’on découvre aujourd’hui et jusqu’au 20 mai 2018, au sein du Parc LPA République.

Musée urbain Tony Garnier 4 rue des Serpollières 69008 Lyon : www.museeurbaintonygarnier.com

Pour le Président du Musée urbain Tony Garnier et Jacques Bonniel, « le Musée urbain Tony Garnier s’est donné comme mission d’étudier l’évolution de la ville, ses dynamiques de transformation et les modes d’habiter de ses citadins. Dans cet esprit, je me réjouis de la collaboration engagée avec LPA. Cette exposition, au-delà de la seule question des mobilités, s’intéresse aux changements d’usage des espaces urbains et des pratiques de nos concitoyens, dans un contexte de métropolisation et de transition énergétique ».

Le Parc LPA République présente La ville mode d’emploi

Installée au sein de La Place de l’Art, l’exposition La ville mode d’emploi offre une vision complémentaire à l’exposition La vie mode d’emploi présentée au Musée urbain Tony Garnier dans le 8e arrondissement de Lyon. Au travers de photos, reproductions et vidéos, elle propose de revisiter le 20e siècle autour de la question du développement urbain lyonnais et de l’évolution des pratiques citadines. Au cours du 20e siècle, Lyon revêt un nouveau visage. Les transformations urbaines amorcées à la fin du 19e siècle par la création des grandes artères du centre ville, comme la rue de la République et la rue Édouard Herriot, donnent naissance à un habitat occupé par la bourgeoisie. Le confort fait son apparition, mais il est encore réservé aux plus aisés qui profitent de la « Belle Époque ». L’industrie bat son plein. L’exode rural a fait de Lyon une ville densément peuplée d’ouvriers et d’employés venus des campagnes ou des pays limitrophes. Pour autant, le logement des plus modestes est souvent très précaire. Pour résoudre cette pénurie de logement, la politique sociale municipale s’organise. C’est ainsi que naissent, dans les anciens faubourgs où sont implantées les usines, des quartiers neufs comme Gerland ou les États-Unis. Les Habitations à Bon Marché (HBM) permettent l’accès au confort à toutes les classes sociales. Dans l’après-guerre, Lyon, à l’image de toutes les grandes villes industrielles, produit les « objets » et « outils » de la modernité (Calor, Adolphe Lafont, Rhodiaceta, Berliet, Paris-Rhône). Une envolée économique annonce bientôt l’entrée dans la société de consommation. Avec le baby boom et l’augmentation démographique, c’est toute l’agglomération lyonnaise qui se développe, générant la construction de grands ensembles et de lotissements. Le rêve d’un habitat à soi devient réalité.

La ville mode d’emploi – Accès libre Jusqu’au 20 mai 2018 – Parc République Lyon 2

Question à Louis Pelaez Président de LPA sur sa vision de la ville de demain ?

En tant que citoyen et élu du territoire, des questions éthiques se posent pour moi, notamment sur la place de l’Humain dans cette -r-évolution urbaine. Je suis convaincu que l’enjeu d’acceptabilité est essentiel dans la conception de la ville de demain. Il sera de notre ressort, en tant que responsables politiques, d’accompagner ce bouleversement afin que chacun puisse en bénéficier. Se projeter vers l‘avenir, inventer la ville et la vie de demain, est une de nos missions en tant que gestionnaire de services de mobilité

Photo :  La ville mode d’emploi ©-G-Perret

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Prix Théâtre Adami

Clotilde Morgiève et Jean-Christophe Dollé, prix du Théâtre Adami 2014

Depuis 2011, le Prix du Théâtre Adami créé à l’initiative du conseil d’administration de ...

La Métamorphose des Materiaux

La Métamorphose des Matériaux

Depuis plus de dix ans, les vacances de Noël parisiennes ont pour événement artistique ...

Beirut Design Fair 2018

Le Beirut Design Fair lance en septembre sa seconde édition

S'appuyant sur le formidable succès de sa première édition en 2017 qui a attiré ...