• Abonnez-Vous !
    abonnement artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

Première rétrospective muséale d’Hélène de Beauvoir

Hélène de Beauvoir

le Musée Würth, organise, la première rétrospective muséale de plus d’une centaine d’œuvres de l’artiste peintre Hélène de Beauvoir.

Situé au sud de Strasbourg, le Musée Würth, à l’occasion de son dixième anniversaire, organise du 30 janvier au 9 septembre prochain, la première rétrospective muséale de plus d’une centaine de peintures et gravures de l’artiste peintre Hélène de Beauvoir, sœur cadette de Simone de Beauvoir.

Passionnée de peinture, douée pour les croquis, Hélène de Beauvoir intègre l’École d’art et publicité de la rue de Fleurus, tout en suivant des cours du soir et en expérimentant la gravure et la peinture chez le maître verrier Gruber. Ces années sont exaltantes. Elle profite pleinement de la vie artistique et littéraire du quartier Montparnasse, où elle croise, entre autres, Jean Giraudoux, Jean-Paul Sartre, Pablo Picasso, Georges Braque et Oscar Wilde.

En 1936, à l’âge de 25 ans, Hélène réalise sa première exposition à Paris, Galerie Bonjean, Rue d’Argenson. Sa peinture, accueillie avec sympathie par les critiques, est jugée originale par Pablo Picasso. Simone n’a pas encore fait paraître un seul écrit que l’art de sa sœur est déjà reconnu par ses pairs, mais toutes deux s’insurgent très tôt contre le conformisme et l’ordre social de la bourgeoisie familiale au sein de laquelle elles sont nées.

Mariée avec Lionel de Roulet dont les activités professionnelles amènent le couple à voyager, Hélène travaille beaucoup, successivement au Portugal, où son œuvre compte déjà 100 tableaux, en Autriche, en Yougoslavie, puis à Casablanca au début des années cinquante et enfin en Italie.

Les villages du Portugal et de Yougoslavie, les couleurs vives du Maroc et de l’Italie l’inspirent fortement et lui permettent de réaliser des expositions à Berlin, Mayence, Pistoia, Milan, Florence et Venise.

Les événements de Mai 68 seront un tournant artistique pour l’artiste qui engagera dés lors véritablement son art au service de la réalité quotidienne, réalisant plusieurs dizaines d’œuvres réunies sous le titre du « Joli mois de mai » au sein desquelles éclatent la fureur et l’espoir d’une nouvelle jeunesse, et qui seront exposées au Moulin rouge où le succès est retentissant. Quelques années plus tard, la carrière d’Hélène devient internationale et ses toiles sont exposées à Tokyo, Bruxelles, Lausanne, Rome, Milan, Amsterdam, Boston, Mexico, La Haye, Strasbourg, Prague et Paris, la Word Nasse Gallery de New York organisant une rétrospective de ses œuvres féministes et écologistes.

Après les décès de Sartre en 1980, de sa sœur Simone six ans plus tard puis de son mari, Hélène retourne au Portugal pour plusieurs expositions consacrées à l’ensemble de ses tableaux de la période portugaise, et décide de faire don de ses toiles à l’Université d’Aveiro. Elle s’éteindra dans sa maison de Goxwiller le 1er juillet 2001, une région qu’elle avait adoptée dès 1960 et où elle travailla sans relâche dans son atelier pendant quarante ans.

A travers son exposition, le Musée Würth retrace les principales périodes de la vie d’Hélène de Beauvoir reflétant ses combats et ses engagements en faveur des femmes. La scénographie de l’exposition sera scindée en six sections :

– La cause des femmes et les problématiques sociétales et environnementales
– Mai 1968, avec la série « Un joli mois de mai »
– Les périodes marocaine et vénitienne
– Les skieurs
– Les gravures
– Sa cosmogonie personnelle

Cette exposition en forme d’hommage organisée par le Musée Würth, est la première rétrospective muséale de cette femme au destin extraordinaire.

Hélène de Beauvoir dans son atelier
Hélène de Beauvoir dans son atelier

Rétrospective muséale d’Hélène de Beauvoir
Exposition du du 30 janvier au 9 septembre 2018

MUSÉE WÜRTH FRANCE ERSTEIN
Z.I Ouest
Rue Georges Besse
F-67150  67150 Erstein

http://www.musee-wurth.fr/wp/

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité