80 tableaux et sculptures de la période bleue et rose de Pablo Picasso réunis pour la première fois

0
30
Picasso : Nu sur fond rouge 1905-1906 Huile sur toile H. 81 ; L. 54 cm Paris, musée de l'Orangerie, collection Jean Walter et Paul Guillaume © Succession Picasso 2018 © RMN-Grand Palais (musée de l'Orangerie) / Hervé Lewandowski
Picasso : Nu sur fond rouge 1905-1906 Huile sur toile H. 81 ; L. 54 cm Paris, musée de l'Orangerie, collection Jean Walter et Paul Guillaume © Succession Picasso 2018 © RMN-Grand Palais (musée de l'Orangerie) / Hervé Lewandowski

Les expositions “Le jeune PICASSO – La période bleue et rose” et “Picasso. Bleu et rose” présentent 80 tableaux et sculptures, parmi les chefs-d’œuvre les plus célèbres au monde.

Fruit de nombreuses années de préparation, il s’agit à ce jour du projet d’exposition le plus complexe et le plus coûteux de l’histoire de la Fondation Beyeler. L’exposition ” Le jeune Picasso – La période bleue et rose ” figurera très certainement parmi les événements culturels majeurs de l’année 2018 à Paris et en 2019 à Bâle. Les œuvres attendues sont toutes des pièces maîtresses et vedettes des collections de leurs musées d’origine. L’exposition est réalisée en coopération avec le Musée national Picasso et présentée au musée d’Orsay en septembre 2018, l’exposition de la Fondation Beyeler abordera les jeunes années de Picasso de manière différente. Ce sera la toute première fois en Europe que sera donné à voir un éventail d’une telle densité et d’une telle qualité des chefs-d’œuvre de cette période importante, tous des jalons marquants de la trajectoire de Picasso en marche vers son statut d’artiste le plus célèbre du 20ème siècle.

L’exposition, articulée de manière chronologique, présente les débuts de la trajectoire de Picasso en prenant pour point de référence l’image humaine. Agé d’à peine 20 ans, Picasso (1881–1973) entre en quête de nouveaux thèmes picturaux et formes d’expression. Reprenant encore et encore son élan, l’artiste qui vit alors entre Paris et Barcelone gravite autour de la figure humaine. Dans la phase qui débute en 1901, dominée par la couleur bleu, il porte son regard sur la misère et les abîmes psychiques des personnes en marge de la société. L’exposition se concentre sur ces deux périodes et donc sur les six années de création du jeune Picasso, qui joueront un rôle central pour son œuvre.

Elle ouvre par ailleurs la perspective à la naissance historique du cubisme, qui émerge des phases de création précédentes. Enquête d’une nouvelle authenticité artistique, vers le milieu de l’année 1906 Picasso passe plusieurs semaines dans le village de Gósol dans les Pyrénées espagnoles, où il crée de nombreux tableaux et sculptures qui unissent des idéaux corporels classiques et archaïques. La déformation et le morcellement toujours plus poussés de la figure,tels qu’ils apparaissent dans les représentations «primitivistes» en particulier de nus féminins créés à son retour à Paris, annoncent finalement le langage pictural cubiste, qui se déploie à partir de 1907.

Dans les œuvres des périodes bleue et rose réalisées en Espagne et en France, le jeune peintre émergent qu’est alors Picasso crée des œuvres d’une signification universelle. Des thèmes existentiels et universels tels la vie, l’amour, la sexualité, le destin et la mort s’incarnent dans des jeunes femmes et des jeunes hommes d’une beauté délicate comme dans des enfants et des vieillards. L’exposition opère aussi la jonction avec la collection de la Fondation Beyeler, dont l’œuvre la plus ancienne de Picasso, une étude importante pour les Demoiselles d’Avignon, date précisément de cette année.

Cette exposition d’envergure présente environ 80 tableaux et sculptures, parmi les chefs-d’œuvre les plus célèbres au monde et pour la plupart rarement prêtés,en provenance de musées majeurs en Europe, aux Etats-Unis, au Canada,en Russie, en Chine et au Japon. De nombreuses autres œuvres proviennent d’importantes collections privées et sont pour certaines d’entre elles à nouveau présentées au public pour la première fois depuis des décennies.

L’exposition est coproduite par le musée d’Orsay et le musée national Picasso-Paris. Elle aura lieu au musée d’Orsay du 18 septembre 2018 au 6 janvier 2019. Elle rassemble un ensemble important de peintures et de dessins et ambitionne de présenter de manière exhaustive la production sculptée et gravée de l’artiste entre 1900 et 1906.

Commissaire général

  • Laurent Le Bon, président du musée national Picasso-Paris

Commissaires

  • Claire Bernardi, conservatrice, musée d’Orsay
  • Stéphanie Molins, chargée de mission auprès du président, musée national Picasso-Paris
  • Emilia Philippot, conservatrice, musée national Picasso-Paris

Le jeune Picasso – La période bleue et rose

L’exposition présentée à la Fondation Beyeler à Bâle du 3 février au 26 mai 2019 est placée sous le commissariat de Dr. Raphaël Bouvier, commissaire d’exposition à la Fondation Beyeler. Des informations concernant les horaires d’ouverture, les prix des billets, les visites guidées et les offres spéciales seront mises en ligne sur le site web www.fondationbeyeler.ch à partir d’août 2018. La billetterie ouvrira en novembre.

Photo : Pablo Picasso – Nu sur fond rouge -1905-1906 -Huile sur toile – H. 81 ; L. 54 cm – Paris, musée de l’Orangerie, collection Jean Walter et Paul Guillaume © Succession Picasso 2018 © RMN-Grand Palais (musée de l’Orangerie) / Hervé Lewandowski

Le jeune PICASSO –La période bleue et rose
Exposition du 3 février au 26 mai 2019

Fondation Beyeler
Baselstrasse 101
4125 Basel, Suisse

https://www.fondationbeyeler.ch/

Picasso. Bleu et rose
Exposition du 18 septembre 2018 au 6 janvier 2019

Musée d’Orsay
62, rue de Lille
75343 Paris

http://www.musee-orsay.fr/fr/accueil.html