Jacques Toubon

Les 30 000 euros par mois de Jacques Toubon qui selon le Canard Enchainé, comprennent son salaire de Défenseur des droits, ses pensions d’administrateur civil et de conseiller d’Etat, ainsi que sa triple retraite d’adjoint au maire de Paris, de député et de parlementaire européen !?

D’après le décompte du Canard Enchainé, Jacques Toubon, percevrait près de 30 000 euros par mois. Suite à la polémique sur le salaire de la présidente de la Commission nationale du débat public, Chantal Jouanno avec un salaire de 14660 euros par mois, le journal avait recensé huit «cumulards» dont Jacques Toubon.

«Je ne comprends pas que ça choque parce que je rappelle que ce que je fais, c’est un travail à temps plein, pour lequel je suis rémunéré conformément aux règles», a-t-il lancé à l’antenne de RTL, jeudi matin. Mais Jacques Toubon a estimé, jeudi soir, sur Europe 1, que le montant de ses revenus, révélé dans la presse mercredi, était “un vrai sujet de débat“. “Je me suis mal exprimé ce matin“, a-t-il d’abord reconnu au micro de Sonia Mabrouk. “Ma rémunération résulte de décisions prises quand le Défenseur des droits a été créé en 2011. Depuis 2006, ayant servi l’Etat pendant 44 ans, je touche des retraites”, a-t-il aussi indiqué, manière de se justifier après les révélations du Canard enchaîné faisant état de 30.000 euros mensuels. Des chiffres “faux”, a-t-il indiqué.

Cette somme comprend, d’après Canard Enchainé, son salaire de Défenseur des droits, ses pensions d’administrateur civil et de conseiller d’Etat, ainsi que sa triple retraite d’adjoint au maire de Paris, de député et de parlementaire européen.

Le Défenseur des droits, a sans doute oublié à combien s’élevait le montant du salaire médian en France, estimé à 1.710 euros* net par mois.

Le salaire moyen, correspondant à la moyenne de l’ensemble des salaires, était de 2 202 euros et le salaire médian, tel que la moitié des salariés de la population considérée gagne moins et l’autre moitié gagne plus, était de 1 772 euros. Le salaire médian est donc nettement inférieur (de 24 %) au salaire moyen.  (Source : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/politiques-economiques/theories-economiques/subtilites-des-statistiques/la-moyenne-et-la-mediane-l-exemple-de-la-distribution-des-salaires/)

Depuis le 1er janvier 2019, le montant mensuel du Smic net est d’environ 1201 euros nets contre 1173 euros en 2018. Le montant mensuel brut sur la base de 35 heures par semaine est de 1 521,25 euros contre 1 498,47 en 2018. Selon les données de la Dares publiées en novembre 2018, 11,5% du salariat du secteur privé est rémunéré au niveau du Smic. Cela correspond à 1,98 millions de personnes.

*Pascale Hebel, directrice du département consommation du Crédoc, qui décryptait sur RTL les chiffres de l’Insee sur le portrait du Français moyen en 2018.

Autre décompte

D’après le décompte de Libération, qui s’appuie sur les travaux du collectif militant «Désarmons-les», au moins 69 «gilets jaunes» ou journalistes ont été blessés par des tirs de LBD depuis le début de la mobilisation et au moins 14 d’entre eux ont perdu l’usage d’un œil. Le Défenseur des droits Jacques Toubon, a notamment espérer que le gouvernement prenne des dispositions sur l’usage des lanceurs de balles de défense, utilisés par les forces de l’ordre notamment lors des manifestations devant leur dangerosité. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner qui défendait encore ce matin au micro d’Europe 1, l’usage par les forces de l’ordre du lanceur de balle de défense (LBD).

Photo : RTL

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité