Plastic Odyssey : Le tour du monde du premier navire qui avance grâce aux déchets plastiques

0
230
Plastic Odyssey
Plastic Odyssey

18 tonnes de plastique chaque minute entrent dans l’océan : “Le plastique a trop de valeur pour finir dans l’océan, Plastic Odyssey va naviguer autour du monde pour le prouver.

Chaque jour, près de 26 000 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans l’océan. Les effets sur la faune et la flore sont dévastateurs et à ce rythme, l’ONU Environnement prédit qu’en 2050, l’océan contiendra plus de matière plastique que de poissons. Chaque minute écoulée voit 18 tonnes de déchets plastiques échouer dans l’océan. Moins de 1% de la pollution plastique flotte en surface, le reste coule au fond de l’océan, se dégrade en microparticules qui rentrent dans la chaîne alimentaire et au final, finissent dans notre alimentation. C’est donc pour lutter contre cette pollution que le projet “Plastic Odyssey” est né.

“Aujourd’hui, l’océan contient plus de 165 millions de tonnes de plastiques.”

Transformer les déchets plastiques en carburant pour bateau

Plastic Odyssey s’est donnée pour mission de réduire la pollution plastique dans l’océan et la pauvreté dans le monde. Pour y arriver, Plastic Odyssey développe des solutions low-tech et open-source pour soit transformer les déchets plastiques en ressources à l’échelle locale, soit limiter la consommation de plastique dans notre société. En 2020, Plastic Odyssey partira en expédition autour du monde pendant 3 ans pour promouvoir la réduction et le recyclage des déchets plastiques sur un bateau qui utilise l’énergie issue du plastique pour avancer. Cette première mondiale est rendue possible grâce à une technologie innovante appelée plastique-carburant ou pyrolyse. Plastic Odyssey naviguera le long des côtes les plus polluées de notre planète (Afrique, Amérique du Sud, Asie du Sud-Est) et initiera à chaque escale des petites usines de recyclage modulables en fonction des besoins. En parallèle, l’équipe mettra au point et expérimentera à bord des alternatives au plastique et des solutions zéro déchet pour concevoir un avenir meilleur.

Plastic Odyssey est un catamaran de 25 mètres propulsé uniquement grâce aux déchets plastiques. Ceux-ci seront récoltés à terre à chaque escale puis triés et recyclés. Les déchets non-recyclables seront convertis en carburant par pyrolyse, permettant d’alimenter les moteurs du navire. Le navire servira d’atelier pour construire et tester des machines low-tech et open-source. Ces technologies seront diffusées à travers le monde pour développer les économies locales tout en dépolluant notre environnement.

Stopper la fuite des matières plastiques

Près de 80% des déchets plastiques océaniques proviennent de sources terrestres. Changer nos modes de consommation, arrêter l’utilisation de produits emballés et choisir des alternatives durables (bioplastiques, emballages comestibles…). Toutes ces transformations sont nécessaires mais demandent beaucoup de temps. En attendant nous devons adopter des solutions de transition. Pour mettre en évidence le potentiel de ces solutions, plusieurs d’entre elles seront testées à bord du navire. Elles seront ensuite diffusées dans les régions les plus polluées du globe. Le bateau larguera les amarres en 2020 pour 3 années d’une aventure extraordinaire. Les côtes d’Afrique de l’Ouest, d’Amérique latine, d’Asie-Pacifique et d’Afrique de l’Est seront successivement parcourues tout au long de ce grand voyage.

Environ 91% des débris plastiques ne sont pas recyclés

Aujourd’hui, seulement 9% du plastique est recyclé dans le monde. Le reste est incinéré, enfoui, ou pire finit dans des décharges à ciel ouvert et dans la nature. Sa décomposition peut alors prendre jusqu’à un millier d’années. Cela montre bien l’importance de promouvoir de nouvelles opportunités économiques dans le traitement des déchets.

1 kg de plastique = 1 litre de carburant

La pyrolyse plastique permet de transformer du plastique non recyclable en diesel et en essence sous l’action de la chaleur. Ce procédé qui n’inclut pas de combustion, est autosuffisant en énergie et produit un litre de combustible par kilogramme de plastique traité. Le carburant produit pourrait s’avérer être une alternative précieuse pour les petits bateaux de pêche, les mobylettes ou les générateurs diesel utilisés dans les zones rurales.

Toutes les terres ont été découvertes, toutes les mers ont été explorées. Mais demeure encore une espèce qui part à la découverte de l’avenir : les nouvelles façons de vivre, de se nourrir, de protéger notre planète. Cette espèce, c’est celle des Nouveaux Explorateurs !” Explique Roland Jourdain, parrain du bateau.

Simon Bernard, avec Alexandre Dechelotte, Bob Vrignaud, et Benjamin De Mollens, ont imaginé le Plastic Odyssey, un catamaran propulsé grâce à des déchets plastiques non recyclables, transformés en diesel et en essence par pyrolyse. Il s’agit de chauffer le plastique dans une cuve à haute température  (pyrolise à 430°) sans lui apporter d’oxygène. Privé d’oxygène, le plastique ne brûle pas mais se fragmente peu à peu, jusqu’à devenir liquide et gazeux. Ce procédé est développé par SARP Industries. Le navire-atelier devrait larguer les amarres depuis Marseille, en mars 2020. Le projet a déjà réuni de nombreux partenaires comme la Fondation Veolia, le Crédit agricole, et Clarins. Clarins dont un  partenariat “Officiel” a été signé pour une durée de 5 ans.

Toutes les informations sur : https://plasticodyssey.org/

Photo : ©Plastic Odyssey

Plastic Odyssey

Summary
Plastic Odyssey : Le tour du monde du premier navire qui avance grâce aux déchets plastiques
Article Name
Plastic Odyssey : Le tour du monde du premier navire qui avance grâce aux déchets plastiques
Description
Chaque jour, près de 26 000 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans l’océan.
Author
Publisher Name
artsixMic