Louise Cara : Terres de lumière au Château de Gordes

0
45
Louise Cara
Louise Cara

Avec Terres de lumière au Château de Gordes, Louise Cara affirme tout son attachement à sa terre d’adoption, la Provence et lui rend hommage dans ce lieu mythique qu’est le Château de Gordes.

Comme pour beaucoup de peintres, la Provence est pour Louise Cara une terre d’inspiration parce qu’elle a d’abord été une terre d’affection. Elle découvre Gordes avec ses amis musiciens et peintres, les Fontanarosa à l’âge de vingt ans, et décide 20 ans plus tard, en 2002 de quitter Paris pour s’installer près d’Oppède, sur les traces de son maître référent en peinture – Nicolas de Staël.

Avec son exposition Terres de lumière au Château de Gordes, Louise Cara affirme tout son attachement à sa terre d’adoption, la Provence et lui rend hommage dans ce lieu mythique qu’est le Château de Gordes. Elle y retrace 10 ans de peinture avec l’ensemble de ses séries :Totems City, Villes labyrinthe, Urban Kilim, Fil d’Ariane, Trames, Traits, Tectonic, Unité et Murs de lumière. 70 œuvres, des grands formats sur toiles, sur papiers ainsi que des gravures seront présentées sur les 350 m2 des deux niveaux du Château La scénographie de l’exposition s’articule en deux thèmes : la nature et la minéralité comme parti pris de discours en dialogue, côte à côte, face à face, ou mêlées.

Louise Cara utilise des matières naturelles : issues des arbres comme le mûrier pour le papier, ou du végétal (le soja pour le liant). Des matières minérales comme l’ardoise pour le pigment, le noir de fumée, et enfin venant de l’animal avec le noir de sèche pour l’encre, et la crinière de cheval pour les brosses. Elle expérimente les outils, les formats, les matières : pigments, huile, médiums, empâtements, liants, et explore l’encre. C’est en utilisant les pinceaux et les spatules japonaises,  qu’elle installe un geste singulier. Elle déploie ses travaux sur différents supports : papiers,  toiles, et gravures.

De la conscience du regard à l’écho produit puis traduit, Terres de lumière tente la mise en perspective de mondes discordants mais harmonieux et livre un regard tracé qui conduit au partage de ces univers, de New York à la Provence, de Fès à Jérusalem.

Louise Cara qui aime aussi l’écriture…, livre à l’occasion de cette exposition son Carnets de Mots. Un abécédaire pour entrer au cœur de ses « mots clefs », qui, loin de la narration, privilégie une forme qu’elle affectionne, le texte fragmentaire. Le lecteur découvrira son monde par la lettre, avec l’ordre de lecture qu’il choisira. Dans chaque lettre, un mot ou plusieurs mots qui pour Louise Cara signifient sa peinture, ses sources d’inspiration, son travail de peintre dans son atelier : ses manières, ses matières, ses outils, ses supports.

41 mots choisis pour accompagner le mystère en chemin et dévoiler un pan du secret. Ardoise, Atelier, Artiste, Ariane, Blanc, Corps, Café, Carnet, Cyprès, Dessin, Dédale, Encre, Fès, Fond, Gravure, Huile, Inspiration, Intériorité, Japon, Kilim, Labyrinthe, Liant, Minéralité, Méditation, Musique, Médina, Noir, Œil, Orthodoxie, Papier, Quête, Rempart, Repentir, Répétition, Signe, Symbole, Trames, Traits, Tectonic, Unité, Villes, Yin, Zen.

Gordes, terre de lumière, sa sublime nature environnante, son abbaye de Sénanque toute proche, son château et ses ruelles ont inscrit ce village provençal comme l’un des plus beaux villages classés de France.  Le Château est un lieu d’art et de culture. Il accueille chaque année des artistes contemporains qui y exposent. 

Écritures Totems City, série Traits – papier – 142 x 101 cm – encre japonaise & pigment ardoise - 2017

Terres de lumière 
Du Trait au Tracé

Exposition du 1er juin au 28 juillet 2019

Château de Gordes
84220 Gordes

https://www.gordes-village.com/patrimoine,musee,le-chateau,102.html