fbpx
Accueil Livres Essai-Roman Paul Ardenne : Le Boost et le Frein

Paul Ardenne : Le Boost et le Frein

0
938
Le Boost et le Frein
Paul Ardenne : Le Boost et le Frein

Paul Ardenne : Le Boost et le Frein – Comment l’humain bâtit-il notre monde ? Pour les partisans du “nouveau monde”, l’architecture du futur sera éthique et écologique.

Paul Ardenne n’est pas un homme pas tout à fait comme les autres, c’est un raconteur d’histoire omniprésent dans le monde de l’art et de la création. C’est aussi un perfectionniste, capable de mettre en éveil nos sens et notre intellect. C’est un séducteur qui aime entrainé ses publics dans des balades intelligentes et sans frontière.

Agrégé d’Histoire, docteur en Sciences de l’art, il est aussi l’auteur de nombreux essais et monographies sur l’architecture et l’urbanisme d’aujourd’hui. Dans son dernier ouvrage “Le Boost et le Frein – Comment l’humain bâtit-il notre monde? “, il se dit déjà, qu’il fera date dans l’histoire des livres sur l’architecture…

Le pitch : Comment l’humain bâtit-il notre monde?

Radioscopier sous toutes leurs facettes l’architecture et l’urbanisme du 21e siècle est l’objet de cet ouvrage. L’architecture et l’urbanisme contemporains sont à l’image des fractures qu’engendre le néolibéralisme, système économique inégalitaire aux ambitions mon­dialistes qu’imposent à l’échelle planétaire les années 1980 puis le tournant du 21• siècle. Une débauche de bâtiments somptuaires, partout, sort de terre, battant des records de luxe, de hauteur et d’affichage publici­taire. L’architecture de misère, celle des pauvres, des déplacés économiques et climatiques, au même moment, prolifère. Sur le plan humain, la tension se fait extrême entre, d’un côté, métropoles engagées dans le renouveau et le branding et, de l’autre, masses de population mal logées, rejetées par l’étalement urbain en périphérie des villes ou condamnées au bidonville et à la tente de survie.

Maximalisme d’un bord, celui des vainqueurs du système. Précarité de l’autre bord. Combattre l’indi­gnité, rétablir plus d’équilibre est à l’ordre du jour. Pour les partisans du « nouveau monde », l’architecture du futur sera éthique et écologique ou ne mérite pas d’être. Historiquement, le premier quart du 21″ siècle constitue l’épisode de bascule le plus important qu’ait enregistré l’humanité au registre du « bâtir ». Pour certains, il faut se tenir au boost, à la poussée intense, dans le sillage de l’esprit moderne. Pour d’autres, il est temps au contraire d’appuyer sur le frein et de ménager une planète Terre aux ressources raréfiées. Ceci, tandis que quelques-uns déjà boudent le principe d’un destin commun – éco-villagistes et ZADistes vivant de fruga­lité, Seasteaders embarqués sur des villes flottantes et autres survivalistes, tous prêts pour la sécession.

Le site de Paul Ardenne : https://paulardenne.wordpress.com/

  • Introduction. L’époque rebat les cartes
  • Première partie. Occuper le terrain, sans limite, mieux ou moins mal
  • Deuxième partie. Architectures sans qualité : lutter contre le déclassement
  • Troisième partie. Les stratégies cosmétiques
  • Quatrième partie. Intégration,« extégration »
  • Cinquième partie. La question pratique : comment construire, avec quoi, pour quel coût matériel et écologique ?
  • Sixième partie. L’esprit du temps (mode et contre-mode)
  • Conclusion. Eupalinos n’est plus architecte, il est devenu une intelligence artificielle

  • Éditeur ‏ : ‎ BORD DE L’EAU
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 272 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2356878068
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2356878069
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 758 g

AUCUN COMMENTAIRE

X
X