Marie Pottiez : Hong Kong l’Essentiel aux éditions Nomades

0
95
Hong Kong l'Essentiel
Hong Kong l'Essentiel

Hong Kong l’Essentiel est le carnet d’adresses et d’expériences des Hongkongais. Un guide qui tient dans la poche et qui vous ouvre les portes d’un Hong Kong intimiste, loin des clichés. 

Hong Kong, cette ancienne colonie britannique, devenue l’un des emblèmes du capitalisme en Asie est depuis 1997, revenue dans le giron chinois communiste. Hong Kong signifie “port aux parfums”, “porte de l’encens” ou selon “côte parfumée”, du fait des Anglais qui à l’époque, y faisaient transiter des épices mais également de l’opium.

Le cantonais, parlé par 89,5 % de la population, est la 1re langue des hongkongais. Elle est l’une des deux langues officielles aux côtés de l’anglais. Avec plus de 30.000 habitants au kilomètre carré, Kowloon et Mong Kok font partie des quartiers, des plus densément peuplés du monde. Hong Kong est un carrefour international du shopping et du business où cohabitent aujourd’hui, les gratte-ciel de l’Asie du 21e siècle, tout en gardant son identité bien chinoise, mais aussi en préservant le charme désuet propre aux anciens territoires de sa majesté.

La meilleure période de l’année pour visiter Hong Kong est de la fin octobre jusqu’à début avril. La température y est très agréable. 90 % des Hongkongais sont taoïstes, confucianistes ou bouddhistes. Hong kong regorge donc de lieux de culte dont le célèbre monastère de Po Lin situé au sommet du plateau de Ngong Ping, qui abrite un Grand Bouddha de 34 mètres de haut, qu’il faut absolument aller voir.

Hong Kong offre de nombreuses occasions de se divertir et de s’imprégner de cette culture totalement différente de celle du reste de la Chine.

Hong Kong, c’est aussi une destination tout en contrastes, comme le prouvent les îles, les villages pittoresques, les plages de sable fin ou encore les chemins montagneux escarpés qui composent sa périphérie. Comment aujourd’hui, sept millions de personnes tiennent-elles sur ce minuscule bout de terre ? Comment choisit-on parmi les 40 000 restaurants de la ville ? Quelle est la destination de toutes ces embarcations ? Comment peut-on arriver et se déplacer à Hong Kong : toutes les informations dont vous avez besoin sur les transports, la culture, les échappées en pleines natures, les quartiers insolites, les spots photos, sont dans le guide “Hong kong L’Essentiel“.

Ecrit par Marie Pottiez, bloggeuse française expatriée à Hong Kong, ce guide de poche vous ouvre les portes d’un Hong Kong plus intimiste, loin des clichés. Avec plus de 160 adresses incontournables, insolites et de bons plans d’habitants, mais aussi avec des interviews d’entrepreneurs locaux, comme : Jason Dembski, Co-fondateur de HKwalls, Bell e Lo, Manager chez Kapok PMQ, Nicolas Elalouf, Créateur du concept Man Mo Dim Sum, Jessica Lee, Prof de yoga et Instagrameuse.

Voyager à Hong Kong : http://www.discoverhongkong.com/fr/

Vue depuis le Lion's Rock
Vue depuis le Lion's Rock
La gastronomie Hongkongaise
La gastronomie Hongkongaise
Photos Marie Pottiez

Pour en savoir encore un peu plus sur ce guide et sur Hong Kong, nous avons interviewé Marie Pottiez.

Bonjour Marie, Hong Kong en 1 mots en quelques mots ? Quels sont le mot et les mots qui en parleraient le mieux ?

En un mot, je dirais : intense. Et ce à tout niveau. La densité de la foule, comme on l’imagine depuis l’Occident, bien sûr, mais également la beauté de la nature, l’évolution d’une ville en constante ébullition, la force des traditions ancestrales, le contraste entre le moderne et l’authentique, la créativité des chefs et des artistes. Hong Kong est une de ces villes à caractère si fort qu’elles laissent rarement de marbre.

Hong Kong en un guide, le votre « Hong Kong l’Essentiel » comment ce dernier s’est-il imaginé et construit ? Qu’y trouve t-on ?

L’idée était de créer un guide à part. Hong Kong L’Essentiel a été entièrement rédigé par mes soins, après plus de cinq ans de vie dans cette ville extraordinaire. Ni partenariats ni collaborations, donc en soi, mes petites adresses, comme je les confierais à un ami en visite.

C’est un guide qui sort des rails, qui oublie les clichés touristiques pour vous parler de la petite crique cachée à découvrir à l’issue d’une randonnée, d’un bar secret introuvable connu seulement des locaux, des marchés (vraiment) authentiques où se retrouvent les hongkongais. On y déniche des adresses où prendre un thé glacé au Yuzu entre un mur graphique couvert de street art et un vieux temple bringuebalant, le dernier spot Instagram qui rassemble les photographes du monde entier, mais aussi des adresses pour manger sain, se mettre au vert et découvrir le Hong Kong qui se cache derrière une image souvent faussée.

Hong Kong, ce n’est pas simplement une ville surpeuplée, c’est aussi une vie plus sauvage et plus surprenante à l’extérieur de la ville, qu’en est-il ?

L’image urbaine que l’on se fait de Hong Kong représente seulement une infime partie du territoire. La réalité est tout autre : la région est principalement composée de parcs naturels et d’îles. La jungle se veut luxuriante et magnifique. On peut croiser oiseaux exotiques, singes ou cochons sauvages en randonnant. Sur les plages de l’île de Lantau, buffles d’eau et vaches cohabitent. Dans le guide Hong Kong L’Essentiel, vous découvrirez quelques lieux paradisiaques que jamais vous n’auriez soupçonné trouver à HK.

Vous résidez actuellement à Hong Kong, comment vit-on dans cette méga métropole ? Y vit-on bien ?

En cinq années passées à Hong Kong, nous avons eu plusieurs vies. Nous avons vécu dans les Nouveaux Territoires, dans un quartier près de la frontière chinoise, où il était parfois difficile de communiquer en anglais et où nous mangions local tous les jours. Nous nous sommes ensuite installés dans le quartier vibrant de Wan Chai, au cœur de l’action. Au pied de notre immeuble, nous avions le ballet des tramways, les marchés dans des ruelles étriquées, le légendaire Star Ferry, et nous pouvions grimper pour courir sur les hauteurs de la colline avec vue sur la jungle urbaine. Enfin nous avons déménagé sur la splendide île de Lantau -île la plus grande de Hong Kong. Nous vivons les pieds dans le sable, entre plage et montagne, tout en étant à 45 minutes de la ville et de sa vie trépidante.

La ville de Hong est une ville vue de l’extérieur, ultra moderne, multi ethnique, avc plus de 7 millions d’habitants ! Hong Kong est-elle devenue une ville chinoise, ou garde t-elle son autonomie, son histoire ? On dit aussi que est la ville la plus chère du monde ? Hong Kong est notamment la troisième place financière mondiale, la deuxième en Asie après Singapour ! C’est quoi qu’il en soit une ville à part ! Qu’en pensez-vous ?

Hong Kong a vraiment ce statut de ville ‘à part’. On n’est pas en Chine, ce n’est plus une colonie britannique. C’est une région indépendante qui a sa propre identité. L’histoire se retrouve dans la culture, chez les personnes âgées comme chez les jeunes hongkongais, qui s’accrochent à leur racines. Également dans les rues, tout simplement. Temples, cérémonies et traditions ont l’art et la manière de vivre parfaitement au cœur d’une ville qui ne cesse de se moderniser. Hong Kong a su garder son âme, et c’est ce qui, selon moi, fait toute sa beauté.

C’est aussi une ville très cosmopolite. Les religions, les traditions et les nationalités vivent ensemble dans une belle harmonie. L’état d’esprit se veut ouvert et tolérant.

Le coût de la vie à Hong Kong est élevé, certes. Cela dit, tout dépend de votre mode de vie. Le logement reste le gros point noir, mais en vivant à l’extérieur comme nous en avons fait le choix, on peut vivre dans une maison spacieuse et s’offrir une belle qualité de vie. En ville, les appartements sont petits -ou bien très chers. En mangeant local, on peut voyager pour peu. La nourriture occidentale est, comme souvent à l’étranger, un luxe. Par contre, les transports en commun ont le mérite d’être on ne peut plus efficaces, propres et peu chers.

Hong Kong est une place financière importante. Le gouffre entre les salaires est vertigineux. D’où un coût de la vie en constante hausse. Dans certains quartiers, la pauvreté est omniprésente. Dans d’autres, on croise des voitures qu’on ne voit habituellement que dans des jeux vidéos…

Le tourisme joue aussi une place importante dans l’économie Hongkongaise. Comment faut-il selon vous aborder ce territoire quelques part des plus déroutants ?

Hong Kong est souvent vue comme une ville intéressante à visiter deux ou trois jours, en escale. Pour éviter les frustrations et l’envie de changer votre billet de retour une fois sur place, dix jours serait selon moi une durée idéale. Il y a tellement de choses à y voir, à y faire et… à y savourer ! Aussi, l’aspect historique et culturel est fascinant.

Il y a t-il une période de l’année, un événement où c’est le meilleur moment pour y venir ? Et hormis l’importance du shopping, la culture et les arts ont-ils leurs places ? Quel budget faut-il envisager ?

Les mois d’octobre et novembre sont très agréables en terme de températures. Les ciels sont généralement dégagés, les températures autour de 20°C-25°C, et la mer souvent encore bonne pour la baignade.

Pour ce qui est des événements, il y en a tout le temps, et chacun a ses qualités. Le Nouvel An Chinois est sans doute la meilleure période pour se plonger dans les traditions hongkongaises. En juin, le Festival du Dragon Boat est une festivité incontournable. On y encourage les équipes, on se déguise et on fait la fête. Le Mid-Autumn Festival vaut le détour aussi, avec sa légendaire danse du dragon de feu et sa nuit des lanternes.

La scène culturelle et artistique ne cesse d’évoluer. En plein centre ville, une ancienne prison vient d’être rénovée et transformée en centre culturel. Le lieu est surprenant, on y trouve des concerts, un musée, des performances, et bien sûr de délicieux restaurants. Les festivals artistiques, bien-être et sportifs sont nombreux aussi. Et bien souvent avec des vues superbes sur la célèbre skyline de Hong Kong !

Le budget à Hong Kong est une question très subjective. En mangeant local, en optant pour les rooftops publics et happy hours plutôt que pour les bars onéreux et en randonnant dans la jungle plutôt que dans les magasins, votre portefeuille se portera bien. Comptez minimum 75€/jour logement compris. Si vous êtes fin gastronome, vous trouverez votre bonheur mais il faudra revoir à la hausse…

Qu’en est-il de la gastronomie et de sa richesse ?

Préparez-vous à un festin pendant votre séjour ! Choisir un restaurant relève d’un véritable défi tellement les options abondent. Un jour, on se régale avec un curry onctueux dans un petit boui-boui thailandais, le lendemain dans l’un des meilleurs restaurants chinois au monde. Il y en a pour tous les goûts et tous les porte-monnaie : saveurs locales cantonaises, fusions gastronomiques ou autres délices…

En conclusion ?

Hong Kong est une ville qui s’apprivoise. N’ayez pas peur de vous faufiler dans ses petites ruelles, de monter dans les ascenseurs de ses gratte-ciels, de partir à la rencontre des gens, et laissez-vous charmer. Nous sommes arrivés dans cette ville par hasard il y a cinq ans, sans rien savoir à son propos. Elle ne cesse de nous émerveiller depuis. Dans mon guide Hong Kong L’Essentiel, vous découvrirez pourquoi.

Hong Kong L’Essentiel : https://eshop.editionsnomades.com/destinations/89-hong-kong-l-essentiel.html

Summary
Marie Pottiez : Hong Kong l'Essentiel aux éditions Nomades
Article Name
Marie Pottiez : Hong Kong l'Essentiel aux éditions Nomades
Description
Hong Kong, cette ancienne colonie britannique, devenue l’un des emblèmes du capitalisme en Asie est depuis 1997, revenue dans le giron chinois communiste.
Author
Publisher Name
artsixMic