• Soutenir artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

Country life au musée de la Chasse et de la Nature

Country Life au musée de la Chasse et de la Nature

Country life au musée de la Chasse et de la Nature présente Les chefs d’œuvres de la collection Mellon du Virginia Museum of Fine Arts.

La sélection des 41 œuvres de l’exposition Country Life présentée au Musée de la Chasse et de la nature retrace la passion des Mellon pour les chevaux, les sports équestres, les divertissements et l’art de vivre en plein air. Le parcours s’articule autour des œuvres de nombreux artistes majeurs. Du British art du xixe siècle au post-impressionnisme, de Géricault à Delacroix, de Stubbs à Degas, en passant par les paysages de Monet, Caillebotte ou Bonnard, l’exposition révèle entre autre l’intérêt de ces remarquables collectionneurs pour l’anglomanie et la peinture impressionniste.

L’accrochage insiste sur l’œuvre d’un peintre anglais majeur, George Stubbs (1724-1806). C’est ce dernier qui donna ses lettres de noblesse au sporting art. Ses portraits de chevaux constituent l’un des points d’orgue de cette présentation.

L’exposition s’organise de manière thématique. Elle consacre ses différentes sections à la représentation du paysage et aux scènes de loisirs de plein air, aux portraits de chevaux et de leurs lads, à la représentation de scènes de chasse ou encore à celle des courses :

− Les paysages de Monet, Dufy, Morisot, van Dongen et Caillebotte
− Les portraits de chevaux avec les tableaux de Wootton, Stubbs, Delacroix
− La chasse avec les œuvres de René Princeteau et Benjamin Marshall
− Les courses sont évoquées par les tableaux d’Edgar Degas, Bonnard, Munnings et Géricault

Un dernier espace vient clore l’exposition. Il est consacré aux maquettes qui ont été réalisées par Antoine Platteau et Georgi Stanishev pour la conception de la scénographie du lieu.

L’exposition Country Life – Chefs-d’œuvre de la collection Mellon du VMFA revient sur un moment de la civilisation occidentale, lié à la Révolution industrielle et l’essor des classes bourgeoises, qui tend à faire de la campagne un lieu voué à la villégiature. Selon le modèle de la country life, issu de la culture britannique, la terre, l’animal domestique – et en particulier le cheval – voient leur valeur productive associée à une valeur récréative. La campagne devient un espace de loisir pour toute une classe sociale généralement issue des villes et entretenant la nostalgie d’une ruralité idéalisée.

Paul Mellon (1907-1999) fut l’un des plus grands collectionneurs d’art et mécènes du xxe siècle. Fils unique d’Andrew Mellon, magnat de l’industrie et de la finance américaines, Paul développe un goût précoce pour la campagne et la culture anglaises découvertes au gré de ses visites estivales à sa famille maternelle. Doté d’immenses moyens et voué à une vie sociale dans le milieu des affaires, il fait le choix d’une certaine ruralité. Avec Bunny, son épouse, ils vont s’appliquer à transposer au cœur de la campagne de Virginie le mode de vie des gentlemen farmers. Dans leur domaine d’Oak Spring, Bunny donne libre cours à son goût pour le jardinage tandis que Paul élève des chevaux de course. Saturant les murs du cottage, leur collection de peintures illustre cette relation rêvée à la nature, aux antipodes de l’agriculture industrielle qui, au même moment, transforme radicalement le paysage rural.

Photo : Portrait d’Hyena à Newmarket accompagné de son lad Jerison Shafta, George Stubbs (1724-1806), vers 1765-1767, huile sur toile, 101,9 127,3 cm © Virginia Museum of Fine Arts (VMFA)

Country life : Les chefs d’œuvres de la collection Mellon du Virginia Museum of Fine Arts
Exposition jusqu’au 2 décembre 2018

Musée de la Chasse et de la Nature
62, rue des Archives
75003 Paris

http://www.chassenature.org

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité