Bernard Buffet et Jean Couty : Parcours croisés au Musée Jean Couty

Jean Couty et Bernard Buffet

Bernard Buffet et Jean Couty incarnent ce que la figuration revendique après la guerre, le retour au sujet et à la tradition, avec les grandes compositions, le portrait et les paysages.

Bernard Buffet et Jean Couty représentent et personnifient ce que la figuration après la guerre revendique comme les valeurs de son renouveau dans une perspective d’humanisme : le retour au sujet, à la grande composition figurative, au portrait, l’étude sérieuse de la nature et une technique maîtrisée qui redonne toute sa place au dessin et aux formes picturales. Et cela en totale liberté de leur art, rejetant tout académisme et toutes spéculations théoriques.

Parmi les thèmes qui leur sont communs figure le portrait. Leurs premiers modèles sont ceux de leurs proches et de leurs contemporains. À de nombreuses reprises, Bernard Buffet s’est représenté. « Ses autoportraits lucides sont un jeu de miroir qui le mettent en abîme » comme l’a écrit Lydia Harambourg. Le portrait offre à chacun des peintres l’introspection de l’âme et tous deux témoignent de l’Homme, de sa grandeur comme de sa déchéance : ils évoquent les noirceurs et les lumières de toute une vie pour un œuvre universel.

Incontournable, le dessin est primordial pour les deux artistes. Comme les maîtres du passé auxquels ils se réfèrent, le dessin permet à Bernard Buffet et Jean Couty de préparer leurs compositions. Parallèlement, la couleur prend une importance de plus en plus grande dans l’œuvre de Bernard Buffet et dans celle de Jean Couty pour une expression existentielle. Pour Couty, l’héritage du Fauvisme avec ses couleurs primaires et leurs contrastes enrichit sa palette devenue éclatante et flamboyante. Quant à Buffet, il travaille la couleur dans les épaisseurs d’une matière de plus en plus charnelle. Sa palette le rapproche, tout comme celle de Couty, d’une veine expressionniste peu familière aux peintres français.

Le paysage est également au cœur de leurs recherches. Avec ce thème où cohabitent des lieux familiers et des pays qu’ils découvrent lors de leurs voyages, ils témoignent à nouveau du monde et de ses beautés dans un esprit universel. Parmi les thèmes qu’ils partagent : New York, l’Italie, la Russie…

Pour sa première exposition temporaire, le musée Jean Couty réunit Bernard Buffet (1928 – 1999) et Jean Couty (1907 – 1991). Au travers d’une sélection de plus de soixante peintures et dessins, cette exposition inédite propose un regard croisé sur ces deux artistes issus de la peinture figurative française du XXe siècle, profondément engagés dans leur art.

Nous avons là un peintre célèbre, Bernard Buffet. Jean Couty l’est moins du grand public, bien que très connu dans sa ville natale, Lyon et régulièrement présent sur la scène parisienne. Il m’a semblé intéressant de rapprocher ces deux peintres qui se connaissaient, s’estimaient et défendaient tous deux les mêmes idées d’indépendance et d’attachement à une peinture dans la continuité de celle des maîtres du passé et ouverte à la modernité. Pendant les années d’occupation, Jean Couty rencontre à Lyon, qui est alors un centre important de la Résistance, Jean Bouret, grand critique d’après-guerre. Celui-ci va défendre la peinture figurative et la peinture de Bernard Buffet et de Jean Couty, profondément enracinés dans la Figuration incarnant l’Humanisme. Elle seule témoigne de l’homme et de son temps…

Lorsque Bernard Buffet fait son apparition sur la scène artistique en 1947-1948, Jean Couty est déjà un artiste reconnu. En 1949, ils sont invités à rejoindre le groupe de L’homme témoin, créé l’année précédente à l’instigation du peintre Bernard Lorjou et du critique Jean Bouret. Le groupe expose à la Galerie Claude à Paris. C’est donc Jean Bouret qui rapproche Bernard Buffet et Jean Couty. Quelques années plus tard le Salon des peintres témoins de leur temps les réunit au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris puis au Musée Galliera. Bien que 20 ans séparent les deux artistes, ils sont des acteurs très présents sur la scène parisienne et s’inscrivent dans ce grand héritage de la peinture française.” Lydia Harambourg Commissaire de L’exposition

Photo : Jean Couty, Autoportrait, 1936, huile sur carton, 75 x 52 cm Collection Musée Jean Couty © ADAGP, Paris – 2018 – Bernard Buffet, Autoportrait 13, 1981, huile sur toile, 116 x 89 cm Collection Fonds de Dotation Bernard Buffet, Paris © ADAGP, Paris – 2018 

Bernard Buffet et Jean Couty : Parcours croisés
Exposition jusqu’au 14 avril 2019

Musée Jean Couty
1, place Henri Barbusse
69009 Lyon

www.museejeancouty.fr

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Eckersberg - Vue à travers trois arches du Colisée à Rome, 1815 Huile sur toile, 32 x 49,5 cm © Statens Museum for Kunst, Copenhague

Exposition monographique de Christopher Wilhelm Eckersberg

La Fondation Custodia accueille jusqu’au 14 août prochain la première exposition monographique de Christopher ...

Vivons Art - Bordeaux

En novembre l’Art contemporain s’invite Bordeaux avec Vivons Art

Du 1er au 5 novembre, l’Art contemporain s’invite au Parc des Expositions de Bordeaux ...

Afriques Capitales, à la Villette

Afriques Capitales, la création africaine contemporaine se pose à La Villette !

En 2017, plusieurs expositions s’apprêtent à mettre à l’honneur la création et la vitalité ...