• Soutenez artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

33% des français organisent leurs vacances via des plateformes de l’économie collaborative

économie collaborative

1 Français sur 3 organise ses vacances grâce à des plateformes de l’économie collaborative et 57% d’entre eux en utilisent plusieurs.

L’économie de demain sera-t-elle collaborative ? En France comme à l’international, de nombreuses initiatives participent en effet au développement de ce modèle alternatif. La réponse est surement oui ! L’économie du partage s’impose de plus en plus dans la vie des Français, et même au moment des vacances. 36% des Français utiliseraient des plateformes d’échange ou de commerce. La plateforme Made in Share, spécialisée dans l’économie collaborative, a recensé les acteurs français du secteur pas moins de 204 startups qui évoluent dans l’économie du partage ! L’économie collaborative, dessine une nouvelle vision de la ville.

Mais cette économie, avant tout portée par de jeunes générations urbaines et diplômées, creuse aussi le fossé entre ceux qui peuvent y participer et les autres. C’est ce que constate Monique Dagnaud, directrice de recherches au CNRS, dans son livre Le Modèle californien. Ces modèles collaboratifs posent une question : sont-ils soutenables sur le long terme, ou relèvent-ils d’abord de l’expérimentation sociale soutenue par du capital-risque ? Telles sont les questions auxquelles Monique Dagnaud répond dans une interview au journal Le Monde intitulé : L’économie collaborative « porte en elle des inégalités abyssales ».

Terra Nova à publié au mois de mars derniers un rapport intitulé “Economie collaborative : comment encadrer et encourager le pouvoir de la multitude ?“. Ce rapport rappelle notamment dans sa synthèse que : “L’Economie collaborative est la mise en commun d’actifs de toutes sortes et de nouvelles formes d’organisation du travail, l’économie collaborative se développe en remettant en cause les modèles traditionnels. Cette « nouvelle économie », qui prend appui sur la transformation digitale et les mécanismes de « pair à pair », permet de proposer de façon ergonomique et à moindre coût des services dans de nombreux domaines : transport, hébergement, services à la personne, bricolage… Elle permet d’augmenter l’utilisation d’actifs souvent sous-employés (logement, voiture, outils…) et donne à de nombreuses personnes la possibilité de percevoir des revenus de complément. Néanmoins, si ses retombées positives sont indéniables, l’économie collaborative présente des aspects plus contestables : précarisation du travail, concurrence déloyale vis-à-vis des acteurs installés, manque à gagner fiscal pour l’État.” Terra Nova qu présente en conclusion sept mesures pour stimuler l’économie collaborative. Lire le rapport : Cliquez ici

Aujourd’hui de nombreux observateurs ne manquent pas de distinguer « économie collaborative » et « uberisation ».

Les Français en vacances avec l’économie collaborative

1 Français sur 3 organise ses vacances grâce à des plateformes de l’économie collaborative et 57% d’entre eux en utilisent plusieurs. C’est le résultat principal d’une étude réalisée par l’institut Yougov pour Sailsquare,. L’utilisation de ces places de marché est d’autant plus importante chez les plus aisés (42% des CSP+) et les jeunes (44% des 18-34 ans vs. 26% pour les 45 ans et plus). Les trentenaires semblent être les plus accros : 29% des 25-34 ans déclarent utiliser plusieurs d’entre elles. Dans 57% des cas, les adeptes de l’économie collaborative cumulent les plateformes. Les sites pour trouver un hébergement (Airbnb) sont les plus utilisés (64%), suivis par les sites liés au transport (47%), comme BlaBlaCar. Même si le recours à ces plateformes se justifie majoritairement pour des raisons économiques (61%), découvrir une nouvelle façon de voyager (30%) est une des motivations principales. Il est aussi question de simplifier l’organisation des vacances via des solutions plus flexibles (30%) et plus pratiques (30%) que les moyens traditionnels. L’envie de vivre une expérience humaine et conviviale rassemble 24% des utilisateurs.

Les réfractaires à ces places de marché citent en premier lieu le manque de visibilité sur le service attendu (23%), le manque de confiance (21%) et la préférence pour interagir avec des professionnels (19%). Cela est principalement expliqué par l’idée que les vacances sont un des moments les plus importants de l’année pour les Français. Ils souhaitent qu’elles se déroulent à merveille en limitant les aléas.

Des vacances en voilier à petits prix

De nombreuses plateformes proposant des voyages collaboratifs ont émergé ces 3 dernières années. Le concept ? Vivre des vacances hors des sentiers battus avec d’autres personnes qui nous ressemblent. “Ces marketplace du voyage permettent de trouver facilement des expériences uniques et originales, complexes à organiser soi-même” commente Maxime Courtaigne, directeur France de Sailsquare. Il était auparavant très complexe d’organiser des voyages en voilier, une aventure jusqu’alors réservée aux plus riches et aux pratiquants de voile. Une étude récente a cependant montré que 12 millions de Français souhaitent découvrir les joies de la navigation. Aujourd’hui, la plateforme propose des milliers de croisières à partir de 100€ le weekend et 400€ la semaine, et plus de 60% de leurs clients montent d’ailleurs sur un bateau pour la première fois.

Source : Toutes les données ici présentées sont de YouGov France, sauf mention contraire. L’enquête a été réalisée en ligne sur 1001 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, sur le panel propriétaire YouGov France du 27 au 30 juillet 2018.

Photo : DR

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?