Tourisme en Tunisie : les voyants sont au vert

0
148
Tunisie : Hôtel Hasdrubal Hammamet
Tunisie : Hôtel Hasdrubal Hammamet

Après des années difficiles, la Tunisie espère séduire environ huit millions de touristes en 2018. Agences de voyages et tour-opérateurs sont de retour sur le marché tunisien. 

Après les trois attentats de Sousse et de Tunis en 2015, qui avaient fortement frappé la Tunisie et son tourisme, les indicateurs de la fréquentation et des réservations sont de nouveau au vert. Les efforts sécuritaires gouvernementaux menés depuis, ont réussi à effacer les restrictions de voyage qui avaient été émises par de nombreux pays. Si ce n’est pas encore l’euphorie, une nette reprise est indéniable. Le tourisme en Tunisie représente près de 500 000 d’emplois, de 7 à 8 % du PIB du pays et constitue une manne très importante de devises.

Ainsi, selon les estimations du ministère du Tourisme, ils seront plus de 650 000 Français cette année à opter pour les 1 200 kilomètres de côtes que compte le pays. En termes de réservation pour l’été, la Tunisie se classe troisième derrière l’Espagne et l’Italie selon le baromètre EdV. La faiblesse du dinar constitue également un atout pour cette destination, un euro s’échangeant pour trois dinars depuis le début de l’année.

Ce sont les destinations « moyen courrier », essentiellement dans le bassin méditerranéen, qui tirent le mieux leur épingle du jeu (+12%). On assiste à des redémarrages spectaculaires de la Tunisie (+ 94%) qui retrouve la 4ème position, et avec des volumes moins importants, de la Turquie (+ 112%) et de l’Egypte (+170%) indique également  le baromètre EdV.

le baromètre EdV. 2018
le baromètre EdV. 2018

La Tunisie espère séduire environ huit millions de touristes en 2018, a déclaré récemment Monsieur Nabil Baziouch, chef de cabinet du ministre du Tourisme. Les recettes liées au tourisme, quant à elles, ont atteint 358,6 millions de dollars durant les cinq premiers mois de 2018, soit une hausse de 31,8% par rapport à la même période en 2017 », selon Madame Selma Elloumi, ministre du Tourisme qui se félicite de cette belle reprise. Les Tunisiens confirment eux aussi leur intérêt pour visiter leur propre pays.

la signature du Startup Act

Autre sujet d’intérêt général et positif pour la Tunisie, la signature du Startup Act, votée au mois d’avril à l’Assemblée à une très large majorité, suscite de nombreux espoirs chez les acteurs du numérique, notamment pour les avantages financiers qu’elle octroie.

La création d’un Collège des start-up sous la tutelle du ministère des TIC, pourra octroyer le label « start-up » à toute société qui remplira les critères demandés, ce label donnant accès à une série d’avantages, notamment financiers. La Startup Act est la première étape dans la constitution d’un écosystème cohérent, selon ses concepteurs, et de nombreux parlementaires espèrent qu’elle contribuera à lutter contre la fuite des cerveaux, ou l’exode des compétences à l’étranger, un fléau considéré comme une hémorragie pour les ressources humaines qualifiées de la Tunisie. Une ” lueur d’espoir “, pour les jeunes tunisiens “déçus” en raison de l’accroissement du taux de chômage, du favoritisme.*

Le Tourisme et La Culture

Invitée par l’Association Chemins Croisés des Civilisations qui organisait dernièrement les Rencontres Méditerranéennes de l’Art et de la Culture Vivante à l’Hôtel Hasdrubal, d’Hammamet, artsixMic a pu s’entretenir avec Monsieur Radhouane Kayati le Directeur de l’hébergement de l’hôtel et avec Madame Sirine Abdelhedi, la responsable de projets culturels, qui nous ont parlé de la grande richesse culturelle de la Tunisie et de la très belle collection de plus de 2000 oeuvres d’art contemporain qui, depuis les années 70, fait la joie des visiteurs de tous les hôtels du groupe, ainsi que de la décision de la direction du groupe Hasdrubal d’accueillir ces rencontres consacrées à la création, aux artistes, au développement d’un tourisme soucieux à la fois de son confort mais aussi curieux de l’environnement sociétal et créatif qui l’entoure.

Une autre très bonne solution pour le groupe hôtelier de rallumer la flamme, jamais totalement éteinte, d’un tourisme en harmonie avec la Tunisie pour un pays économiquement fragile. Un pays qui a le soleil et le vent en poupe.

*Source Ecofin Hebdo :
https://www.agenceecofin.com/revue-de-presse/1204-56086-c-est-quoi-le-start-up-act-initie-par-latunisie

Photo : Hasdrubal Thalassa & Spa Yasmine Hammamet Hôtel © Jean Marc Lebeaupin pour artsixMic

Le Tourisme et La Culture