Lily Allen
Lily Allen

Lily Allen s’engage en faveur de la libéralisation de la sexualité et de la masturbation féminine, #IMasturbate, et l’accroche « I masturbate, do you? » (Je me masturbe, et vous ?)

Avec la campagne #IMasturbate et l’accroche « I masturbate, do you? » (Je me masturbe, et vous ?), la chanteuse britannique Lily Allen s’engage en faveur de la libéralisation de la sexualité et de la masturbation (féminine).

Lily collabore désormais avec Lily Ellen Special Edition où elle occupe la fonction de Chief Liberation Officer. Ensemble, ils souhaitent briser les tabous autour de la masturbation, combler le fossé masturbatoire existant et promouvoir la sexualité positive au sein de la société. Voir aussi : Black Fridayby Lily

Dans sa quête permanente de contribuer à la création d’une société plus ouverte et plus positive en matière de sexualité, Lily Allen a travaillé ces derniers mois avec Womanizer afin de créer son propre produit. La chanteuse et Womanizer ont créé le « Liberty by Lily Allen », un sextoy en édition limitée.

En Juillet 2020, Womanizer a interrogé 7 000 hommes et femmes* de 14 pays sur leurs habitudes en termes de masturbation. Les résultats ont montré qu’en moyenne les hommes se masturbent 156 fois par an, tandis que les femmes le font 50 fois. Le fait que les hommes se masturbent plus souvent est souvent justifié par des arguments dépassés, stéréotypés ou prétendument biologiques. Cependant, l’enquête révèle que ce n’est pas vrai. En effet, les participants à l’enquête devaient évaluer leur propre libido sur une échelle de 1 (libido très faible) à 10 (libido très élevée). Les résultats ont montré que la différence de libido chez l’homme et la femme est beaucoup plus faible que ce que la plupart des gens pensent. En moyenne, les hommes évaluent leur libido à 6,6 et les femmes à 5,5.

Qu’en est-il de la France par rapport aux autres pays ?

En France, le fossé masturbatoire est de 62 %. Selon l’enquête, les hommes en France se masturbent 104 fois par an, tandis que les femmes 40 fois. Cependant, quand on demande aux participants français de l’enquête de noter leur libido, les deux sexes ont des notes moyennes similaires. Les hommes évaluent sur dix leur libido à 6,8 et les femmes à 6,0.

Le manque d’éducation sexuelle

De nombreux sujets importants ne sont pas abordés lors des cours d’éducation sexuelle à l’école. 91 % des personnes interrogées en France n’ont jamais parlé de masturbation (masculine ou féminine) dans leurs cours d’éducation sexuelle quand ils étaient adolescents. Ce chiffre est similaire à la moyenne internationale (masturbation féminine : 94 %, masturbation masculine : 91 %). Par ailleurs, moins d’une personne sur dix n’a eu de cours sur la taille et la fonction du clitoris, bien qu’une personne sur trois interrogée ait abordé l’anatomie féminine, y compris l’appareil reproducteur, en classe. La puberté, la contraception et la grossesse et l’accouchement sont les trois sujets les plus abordés dans les cours d’éducation sexuelle, alors que les notions liées au plaisir sont totalement oubliées.

Plus de sexe en solo en raison de la distanciation sociale

Pratiquer la masturbation de manière régulière a des effets bénéfiques avérés sur notre santé et notre bien-être. En particulier au cours de ces derniers mois d’isolement social, d’insécurité et de peur, il est devenu plus important que jamais de rester positif et en bonne santé. La distanciation sociale, l’interdiction de voyager et le manque de contact avec ses proches ont eu des conséquences non négligeables sur notre vie intime et sociale. Il n’est donc pas surprenant que le désir de se masturber ait augmenté et que les ventes de sextoys aient progressé dans le monde entier. Le ministère de la santé de New York a même recommandé la pratique de la masturbation comme la forme de relation sexuelle la plus sûre pendant la pandémie1 .

« Une sexualité épanouie, surtout avec soi-même, est essentielle pour avoir une vie saine », déclare la psychologue et experte Dr Becky Spelman. « Les hormones libérées pendant la masturbation permettent la réduction du stress et la relaxation, ce qui signifie que se masturber contribue à la concentration, au renforcement de l’estime de soi et permet également de soulager les douleurs. La dopamine favorise la clarté mentale, la concentration et l’attention, tandis que la sécrétion d’ocytocine renforce l’optimisme et la sensation de bonheur. L’ocytocine est également un excellent analgésique pour les maux de tête, les migraines et les crampes menstruelles ».

En quoi la masturbation est importante et saine

• Des études montrent qu’avoir des orgasmes renforce le système immunitaire.

• Les endorphines libérées lors des orgasmes réduisent le stress, favorisent l’équilibre intérieur et améliorent le sommeil.

• L’activité sexuelle nous fait également brûler des calories grâce à l’activation des muscles et du système cardiovasculaire.

• L’excitation sexuelle stimule le métabolisme et la circulation, et avoir des orgasmes réguliers peut faire augmenter l’espérance de vie.

• La masturbation ne permet pas la transmission de la COVID-19.

*L’enquête a été menée en juillet 2020 en collaboration avec Appinio. 7 000 hommes et femmes de 14 pays (Australie, Autriche, Canada, France, Allemagne, Hong Kong, Italie, Corée du Sud, Singapour, Espagne, Suisse, Taïwan, Royaume-Uni, États-Unis) y ont participé. Le calcul est basé sur une formule de l’Office Allemand de la Statistique, qui est également utilisée pour calculer le fossé salarial entre les sexes.

 Womanizer Duo

Liberty Lily Allen
Liberty Lily Allen -Womanizer

Lily Allen - Womanizer

Lily Allen x Womanizer Lead #IMasturbate Sexual Empowerment Campaign

Lily Allen Interview with Womanizer on New Toy Launch and Sexual Empowerment