• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Maza­rine Pingeot fille de dieu et romancière

Maza­rine Pingeot

En digne fille de son illustre père, Maza­rine Pingeot,  publie ce moi- ci  « Théa » aux éditions Julliard qui explore la découverte de l’amour et de l’horreur du monde. 

Maza­rine Pingeot est la fille de François 2, roi de France mais aussi Président de la République. François Mitterrand*, pendant des années, à courtisé sa Dame Anne Pingeot à coup de missives d’amour, aménageant sa vie autour de sa maîtresse et jouant par ce fait avec nos vies pendant pratiquement ses quatorze années de règne.

Anne Pingeot a, de son côté,  toujours fait preuve d’une extrême discrétion. Une réserve à toute épreuve, y compris à celle du pouvoir, mais, en publiant chez Gallimard les 1218 lettres reçues du président de la République  dans « Lettre à Anne« , et le petit carnet tenu pour elle, entre 1964 et 1970 «  Journal pour Anne » , elle nous révèle tout le temps que le chef d’état a passé à entretenir cette relation…

Dans une interview accordée en 2015 à la BBC, Anne Pingeot déclarait  « n’avoir jamais connu personne d’autre [que Mitterrand]. Ni avant, ni après ». « Trente-deux ans de vie intense de bonheur… et de malheur ! Parce que c’était dur. François avait une phrase que j’ai trouvé merveilleuse : « Il n’y a d’amour éternel que contrarié. Méfiez-vous d’un amour paisible où tout va bien ! Quand c’est difficile – quand c’est tout le temps difficile – l’amour ne s’éteint pas » ». Au micro de France Culture, elle reconnaît tout de même, cette semaine, avoir « accepté (…) l’inacceptable ».

En digne fille de son illustre père, Maza­rine Pingeot est aussi l’auteur de plus d’une dizaine de livres. Elle a ainsi  publié en 1998 son « Premier Roman » avant d’écrire le récit de son enfance dans « Bouche cousue » en 2005. Ce mois-ci, Maza­rine Pingeot publie « Théa » aux éditions Julliard.

Le pitch : Paris, 1982 : fuyant le coup d’État, des centaines d’Argentins se réfugient dans la capitale française, des images macabres plein la mémoire. La vie de Josèphe, 22 ans, bascule lorsqu’elle croise l’un d’entre eux. À peine le coup de foudre s’est-il produit que le mystérieux « Antoine » disparaît. Josèphe se met alors à enquêter : qui est Antoine ? Que lui est-il arrivé ? Est-ce vrai ce que Josèphe a lu sur les « disparus », sur ces « folles de la place de Mai » ? Alors qu’elle découvre le passé de l’homme qu’elle aime, la jeune femme est brutalement renvoyée à sa propre histoire familiale, aux secrets et aux silences de ses parents… Bientôt les stigmates de la guerre d’Algérie viendront se mêler à ceux de la dictature argentine… Théa, un roman d’apprentissage ardent, politique et sensuel, qui explore la découverte de l’amour et de l’horreur du monde.

Mercredi matin, sur Europe 1, Maza­rine Pingeot a confié qu’elle irait voter  pour la primaire de la Gauche et qu’elle avait choisi Vincent Peillon. «Pour plein de raisons, d’abord c’est un professeur de philosophie», a souri celle qui est elle-même agrégée de philosophie. «Pour moi, c’est important, ça veut dire qu’il a une hauteur de vue, et j’ai confiance, il a un discours, notamment sur la laïcité qui est très clair, j’ai envie de le suivre»,  tout en  précisant toutefois qu’«évidemment» elle irait «derrière celui qui sera élu à l’issue de la primaire».

Inter­ro­gée  sur les récentes publi­ca­tions des lettres d’amour de son père, l’ancien président de la répu­blique, à sa mère, la femme de lettre ajoutait « Je ne suis plus du tout dans cette optique de garder les choses secrètes quand elles n’ont pas à l’être. (…) Publier ou ne pas publier, c’est une ques­tion que s’est posée ma mère. C’est une déci­sion, bizar­re­ment, plus de conser­va­teur de musée que d’amou­reuse. Et c’est la clef pour comprendre ma mère. C’est quelqu’un qui a un rapport à l’Histoire, aux archives, et à la mémoire. »

*François Mitterrand était incarné par une grenouille semblable à Kermit du Muppet Show, et nommée Kermitterrand. Au fil des épisodes, le personnage est dépeint comme possédant une personnalité mégalomane, s’appelant successivement lui-même Sire, Maître, ou Dieu. Une chanson intitulée Appelez-moi Dieu ! est sortie en 1990, le mettant en scène avec ses acolytes marionnettes en train de le dénigrer.  Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bébête_show

Broché: 360 pages
Editeur : Julliard
Langue : Français
ISBN-10: 2260029442
ISBN-13: 978-2260029441

Mazarine Pingeot au sujet de Théa

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Kelen Jacqueline

Jacqueline Kelen, Le Manteau de magnificence

Jacqueline Kelen est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages abordant l’histoire de Marie-Madeleine puis des femmes ...

Charlotte Salomon

VIE ? ou THEÂTRE ? Charlotte SALOMON

La publication de l'intégralité de l'œuvre de Charlotte Salomon, artiste juive tuée à Auschwitz ...

TIGNOUS ET GROS - COMMENT RATER SES VACANCES

« Comment rater ses vacances » de Tignous et Gros

Beaucoup d'humour à quelques semaines des nouveaux chassés-croisés de l'été, mais aussi une profonde ...