Le voile : Une pièce maîtresse de la robe de mariée !

robe de mariée

Le style de la robe de mariée conditionne le choix du voile qui va l’agrémenter. L’accessoire idéal diffèrera suivant le modèle, sa coupe, sa sophistication ou encore sa longueur.

Le voile constitue une pièce maîtresse de la robe de mariée. Il rehausse la tenue tout en apportant une note de solennité. Pour conférer de la prestance à cet élément indispensable, le choix doit être fait en tenant compte de certains codes et règles. Comment alors choisir le voile de mariage suivant votre robe de mariage ?

Choisir le bon voile selon le style de robe de mariée

Le style de la robe de mariée conditionne le choix du voile qui va l’agrémenter. L’accessoire idéal diffèrera suivant le modèle, sa coupe, sa sophistication ou encore sa longueur. Le secret étant de respecter un certain équilibre.

En effet, si la robe est particulièrement recherchée, dans le style robe de princesse avec des tulles et des détails travaillés, le voile sera plutôt discret et pourra même passer inaperçu. Dans ce cas, voile de mariée sera simple ou juste orné d’une bordure en satin.

À contrario, pour une robe de mariée simple et assez classique, le voile peut être plus sophistiqué : le voile en dentelles ou encore décoré de broderie fera parfaitement l’affaire.

La bonne longueur de voile
Voile de la robe de mariée

Une fois de plus, le choix dépend du style de la robe de mariée. La longueur du voile doit s’adapter à la longueur de cette dernière, pour mieux mettre en valeur votre silhouette. Si votre robe ne comporte pas de traîne, le voile sera court.

Les adeptes de simplicité pourront même opter pour une voilette, un voile très court qui est recommandé aux femmes ayant les cheveux courts et celles qui ont opté pour une robe à la coupe sobre et/ou rétro.

Le voile aux épaules s’arrête généralement au niveau des épaules ou au milieu du dos. C’est un modèle idéal pour les futures mariées élancées et se conjugue avec brio avec les robes à corset ou à dos nu. Il sera en cascade pour une robe de mariée classique, en double tulle pour une robe sophistiquée.

Le voile coude mesure en moyenne 75 centimètres, s’arrêtant au niveau des coudes. Cette longueur de voile est particulièrement populaire du fait de son côté simple, mais élégant. Le voile coude se marie facilement avec tous les styles de robe et de coiffure.

Le voile doigt est plus long que les précédentes et s’arrête au niveau des mains, ou plus précisément au bout des doigts. C’est un accessoire assez facile à discipliner puisqu’il est littéralement à portée de main. À l’instar du voile coude, il s’adapte facilement aux différents styles existants, que ce soit une robe bustier, empire, sirène, princesse ou encore à traîne.

La bonne largeur de voile

Pour être certaine de choisir la bonne voile, prenez également en considération de sa largeur. Il en existe trois types : Le voile de 1,70 mètre de largeur est aérien et se caractérise par son volume minimum. C’est le modèle parfait pour rehausser certains détails de la robe de mariée, notamment les manches sophistiqués. Il s’arrête généralement derrière les épaules ;

Le voile de 2,50 mètres de largeur s’arrête au niveau des coudes. Il se conjugue à la perfection avec une robe de mariée sobre et/ou dotée de fines bretelles. Le rendu est particulièrement romantique ; Celles qui veulent du volume miseront pour le voile dont la largeur excède les 3 mètres. Celui-ci couvre entièrement les bras. C’est le voile le mieux adapté avec une robe bustier, celui-ci venant recouvrir à la fois les épaules et les bras. Attention, il n’est pas adapté dans le cas où la robe est plutôt sophistiquée.

Quel que soit le type de voile qui vous plaît, prenez toujours le temps d’essayer votre future robe pour constater l’effet obtenu. Pendant vos séances d’essayage, n’hésitez pas non plus à demander l’avis de vos proches.

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité