• artsixMic est sur Tipeee !
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communication

Eric Schmitt et Philippe Gronon dans Complément d’objet direct

Eric Schmitt et Philippe Gronon

Dialogue entre le designer Eric Schmitt et le photographe-plasticien Philippe Gronon dans Complément d’objet direct.

L’exposition « Complément d’objet direct » met en relation le design des pièces d’Eric Schmitt avec la photographie frontale de Philippe Gronon. Créé par Jean-Jacques Dutko, la galerie se singularise par un intérêt passionné pour le design des années 30 et la présentation d’éditions limitées en art contemporain. Dans cette exposition, la galerie a organisé ces rapports de façon formelle, matérielle et métaphorique, instaurant un dialogue entre oeuvres en trois dimensions d’Eric Schmitt et en deux dimensions de Philippe Gronon. L’accord de l’ensemble s’orchestre par un jeu entre mobilier d’intérieur, éléments industriels et versos d’œuvres d’artistes célèbres. Mélange de l’inconnu et de l’ordinaire, du mystère et du matériel, qui s’apprend avec esthétique et sensibilité. L’évidence de la relation entre Schmitt et Gronon se dessine comme un dialogue, entre la taille, la forme, les couleurs et la pensée des œuvres. La picturalité des photographies fait écho à la structure du mobilier; les photographies apportent une nouvelle dimension au mobilier présenté et inversement, chacun devenant le complément d’objet direct de l’autre. Caractérisés par un sens aigu du détail, les deux artistes correspondent avec humour et finesse, et nous font découvrir une causalité originale entre design et photographie.

Cet événement est l’occasion de rejoindre deux mondes, design et photographie, dans une démarche de correspondances étonnantes et authentiques. D’un côté, Eric Schmitt crée un mobilier en lignes rondes et voluptueuses, aux couleurs tantôt claires et lunaires, tantôt denses et organiques. Bois, marbre, albâtre ou bronze, il joue avec les matières et sait les fondre harmonieusement dans un mélange particulier et unique. De l’autre, Philippe Gronon photographie frontalement des objets de toutes sortes, comme des portes d’ascenseur ou des moteurs de fusée, qu’il présente en taille réelle, ses tirages pouvant atteindre 2,60 mètres. En utilisant la technique de la chambre photographique et des tirages à l’échelle 1, il pousse le spectateur à s’interroger sur la matérialité de ces objets et revient à l’origine de la pratique photographique.

Photo : Tableau électrique n°1, Ministère des finances, Paris, 2010. Photographie couleur, épreuve numérique pigmentaire – 96 x 75,5 cm © Philippe Gronon – ADAGP

Console Good Boy, 2011 Bronze patiné – 75 x 80 x 30 cm © Eric Schmitt

« Complément d’objet direct » : Dialogue entre le designer Eric Schmitt et le photographe-plasticien Philippe Gronon
Du 10 novembre 2018 au 13 janvier 2019

Galerie Dutko Ile Saint-Louis
4, Rue de Bretonvilliers
75004 Paris

https://www.dutko.com/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Rémi Ferrante - Guérit de tous les mots

Rémi Ferrante guérit de tous les maux à la Brasserie Barbès

Rémi Ferrante est né photographe, enfin presque ! Cet « entreprenartiste », comme aime ...

William Klein : Retrospective

William + Klein : Rétrospective à la Polka Galerie

Né à New York en 1928, William Klein découvre l’Europe en faisant son service ...

Showroom Robin Pourbaix : Il est urgent de se faire plaisir !

Pour sa neuvième et ultime édition, le festival européen de performance invite des artistes ...