Franck Riester au sujet de la taxation du loto du patrimoine : C’est de la tuyauterie budgétaire

Franck Riester

Sur Europe 1, Franck Riester assure que l’Etat ne s’enrichissait pas sur la générosité des Français. “J’ai eu Stéphane Bern, les choses s’apaisent“, a-t-il confié au micro d’Audrey Crespo-Mara.

Interrogé ce matin sur Europe 1, le ministre de la culture Franck Riester a déclaré au sujet de la taxation du loto du patrimoine : “C’est de la tuyauterie budgétaire“.

Cette déclaration faite après les propos de Stéphane Bern, chargé par le président de la République d’une mission d’identification du patrimoine immobilier en péril. Stéphane Bern s’est indigné d’un amendement adopté par l’Assemblée nationale, rétablissant la taxation du loto du patrimoine. Dans un tweet, mardi matin, il indiquait notamment : “L’@AssembleeNat fait tout pour torpiller le #LotoDuPatrimoine à la demande du rapporteur @JoelGiraud05 et le soutien des députés @LaREM_AN ! Je me battrai pour sauver notre patrimoine en danger contre tous ces technocrates “. “Vous imaginez bien que dans le climat actuel, les Français ne participeront plus à ce loto qui était censé sauver le patrimoine et non remplir les caisses de l’État…”, qui a aussi envoyé par mail à Joël Giraud, ce message.

Une taxe compensée par le gouvernement. “En 2018 il y a eu un formidable engouement des Français autour du loto du patrimoine, il a généré presque 22 millions d’euros. L’Etat a décidé d’accompagner ce succès à hauteur de 21 millions d’euros“, poursuit Franck Riester, assurant que la taxation du loto ne permet pas au gouvernement de s’enrichir.  “C’est la législation de la loterie nationale qui est comme ça. Les taxes générées en 2018 représentent 14 millions d’euros. L’Etat met donc plus que ce qu’il a collecté à travers le dispositif fiscal du loto du patrimoine.

Le gouvernement se tire une balle dans le pied. Le ministre annonce qu’il va me suivre avec une enveloppe compensatoire. Ça revient à dire que l’Etat va prendre dans une poche et redistribuer d’une autre poche” a déploré Stéphane Bern auprès d’Europe 1.

Peu importe la tuyauterie budgétaire, ce qui compte c’est l’efficacité“, a continué Franck Riester. “L’Etat ne se met rien dans la poche, au contraire il accompagne le mouvement“. “Je travaille très bien avec Stéphane Bern. On s’est vu cette semaine et on ira ensemble sur le terrain voir les premières restaurations commencées, et j’espère qu’en 2019 on relancera le loto du patrimoine“, conclut-il.

Voir l’interview : https://www.europe1.fr/emissions/linterview-politique-daudrey-crespo-mara/franck-riester-sur-la-taxation-du-loto-du-patrimoine-cest-de-la-tuyauterie-budgetaire-3824654

Photo : Gouvernement.fr

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

primaire de la gauche

sept candidats en lice pour la primaire de la gauche

Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, François de Rugy, Sylvia Pinel et ...

sites culturels parisiens

Les sites culturels parisiens ont accueilli 70,2 millions de visiteurs en 2017

Avec un record à 23,6 millions d’arrivées hôtelières, la reprise de la fréquentation touristique ...