Béatrice Bescond et Jacques Le Brusq : En présence des arbres

arbre : En présence des arbres

Que l’on ne s’y trompe pas. Peindre un arbre reste un acte beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît. Il faut la spontanéité d’un enfant ou le geste parfaitement maîtrisé de l’artiste-peintre, pour s’atteler à représenter ce sujet de notre environnement. Laurent Wolf « La voix des arbres dans l’histoire de la peinture »

En présence des arbres“, Béatrice Bescond et Jacques Le Brusq, dialoguent en peinture autour du thème de l’arbre. Deux regards qui nous proposent, bien au-delà de la seule représentation du végétal, une déambulation dans un univers poétique et méditatif.

Un jour, lors d’une visite à ces majestueux voisins, l’un d’eux, un chêne puissant, m’a fait signe. Sur son tronc, à cet instant, la démarcation entre la zone d’ombre et la zone de lumière faisait apparaître une verticale absolue. Ce signe captait mon regard et m’appelait. J’ai répondu à cet appel. Inattendu et prégnant, ce signe m’a incité, contraint même, à aller chercher mon matériel à l’atelier, à planter mon chevalet devant cet arbre pour essayer de peindre ce que je voyais. Le lendemain je suis revenu, ainsi que les jours suivants et encore les jours d’après. Sans m’en rendre compte, s’est instauré un processus de travail qui, d’une certaine façon, n’a pas cessé depuis. La réduction du registre coloré de ma palette, presque exclusivement limité au vert, date de cette époque.” Jacques Le Brusq

Arbre cosmique, axe du monde, arbre de vie, arbre de connaissance ou arbre de sagesse, l’arbre demeure un symbole majeur présent dans la mémoire de toutes les cultures. Il conserve une capacité à investir notre imaginaire et à ce titre il est présent dans ma recherche picturale qui interroge les mythes fondateurs et les figures archétypales dans un processus conjoint de figuration et de défiguration. Revisiter ces formes primordiales et universelles permet aussi d’en évaluer l’actualité. L’arbre aujourd’hui est particulièrement au centre de considérations esthétiques, architecturales, urbanistiques, sociales ou encore écologiques. Pour moi, créer avec l’arbre, c’est être à l’écoute des mouvements de la vie végétale, c’est percevoir les flux qui l’animent et interroger les symboliques qui l’accompagnent.” Béatrice Bescond

Ils ne se connaissaient pas mais ont en commun cette exigence liée à leur passion, pour laquelle ils ont consacré leur vie. Deux regards, deux vocabulaires picturaux propres, deux démarches résolument personnelles qu’ils ont bien voulu décrire dans les pages suivantes. Tous deux interrogent dans leur travail la verticalité du végétal. Au-delà de cette structure linéaire intangible du tronc, ils pénètrent le cœur même de l’arbre allant jusqu’à l’infiniment petit : vision « microscopique » pour Béatrice ou abstraction pour Jacques, dans une approche profondément sensible.Françoise Berretrot, conservatrice, directrice musées-patrimoine

En présence des arbres : Béatrice BESCOND et Jacques LE BRUSQ
Exposition du 17 novembre 2018 au 10 mars 2019

Musée des Beaux-Arts, La Cohue
15 place Saint-Pierre
56000 Vannes

http://www.mairie-vannes.fr/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Etienne Rougery Herbaut

Etienne Rougery Herbaut : ELLIPSE à l’Espace Léon Beaubourg

Cela fait déjà plus de quinze ans qu’Etienne Rougery Herbaut s’adonne à la photographie. ...

Feng Hatat

Feng Hatat “Made in China* 中国制造”

Photographe professionnelle depuis 2005, Feng Hatat n’a eu de cesse de multiplier les expositions ...

Drops - Lipstick Rose, Christelle Boulé

Drops est un hommage poétique inédit au Parfum

Chaque parfum délivre un sillage, une signature olfactive identifiable chargée de souvenirs et d’émotions.