fbpx
Accueil A la Une Les Rencontres de Bamako 2019

Les Rencontres de Bamako 2019

0
1357
Les Rencontres de Bamako 2019

Les Rencontres de BamakoBiennale africaine de la photographie” : Les expositions de ces rencontres explorent la notion de Courants de conscience comme métaphore de ces courants d’idées, de peuples et de cultures qui traversent et parcourent les fleuves comme le Niger, le Congo, le Nil ou le Mississippi.

La capitale malienne accueille de nouveau du 30 novembre au 30 janvier 2020 les Rencontres de Bamako, Biennale africaine de la photographie, autour du thème des courants de conscience. Ces rencontres sont organisées par le Ministère de la Culture du Mali avec le soutien de l’Institut français. Depuis leur création, elles se sont imposées comme le premier et principal événement international consacré à la photographie et à la vidéo africaine et demeure aujourd’hui un événement essentiel pour l’art contemporain. Véritable plateforme de visibilité pour les artistes photographes et vidéastes d’Afrique et de ses diasporas, elles ont contribué à développer la carrière de nombre d’entre eux et pour certains même, d’acquérir une stature internationale. Elles participent ainsi à la fois à la reconnaissance et à la consécration de la photographie africaine. Pour fêter leur 25ème anniversaire, les Rencontres doublent le nombre de sites d’exposition et réunissent 85 artistes et collectifs.

Les commissaires d’exposition

La direction artistique est assurée par le commissaire d’exposition d’origine camerounaise Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, accompagné de trois autres commissaires : la Tunisienne Aziza Harmel, la Franco-Malienne Astrid Sokona Lepoultier et le Ghanéen Kwasi Ohene-Ayeh.

La sélection artistique a été pensé en quatre chapitres, chacun amenant le spectateur à trouver son propre récit de courants de conscience. Les chapitres sont nommés d’après des vers tirés d’un poème figurant dans le prélude de la pièce de théâtre The Dilemna of a Ghost écrite par Ama Ata Aidoo.

Le bruissement soudain dans le sous-bois
Sur la présence de l’invisible, de la distance et d’autres questions fantomatiques

Car la bouche ne doit pas tout dire
Sur la politique et la poétique des écosystèmes

Nous sommes venus de gauche, nous sommes venus de droite
Sur les déplacements, l’errance et les diasporas

La brindille ne nous percera pas les yeux
Sur la possibilité d’espoir et l’avenir comme promesse

Les expositions de cette 12ème édition, exploreront la notion de Courants de conscience comme métaphore de ces courants d’idées, de peuples et de cultures qui traversent et parcourent les fleuves comme le Niger, le Congo, le Nil ou le Mississippi. Une attention particulière sera portée à l’éloignement et les matières invisibles, aux voix et aux images jusqu’alors effacées, ainsi qu’à la célébration de la politique et de la poétique des écosystèmes (in)animés. Le rôle des collectifs dans les pratiques photographiques africaines sera également mis en lumière, notamment la possibilité de raconter collectivement nos propres histoires à travers des images – plaidant ainsi pour le fait que la société n’est pas indivisible mais composée d’entités divisibles qui forment ensemble un collectif plus vaste.

Les artistes sélectionnés :
  • Ibrahim Ahmed (Egypte/USA)
  • Nirveda Alleck (Mauritanie)
  • Emmanuelle Andrianjafy (Madagascar)
  • Roger Anis (Egypte)
  • Yannick Anton (Canada)
  • Afrane Akwasi Bediako (Ghana)
  • Jean-Pierre Bekolo (Cameroun)
  • Jodi Bieber (Afrique du Sud)
  • Milena Scherezade Carranza Valcárcel (Pérou)
  • Cédrick-Isham (France)
  • Nidhal Chamekh (Tunisie)
  • Amsatou Diallo (Mali)
  • Moustapha Diallo (Mali)
  • Dickonet (Mali)
  • Adji Dieye (Italie/Sénégal)
  • Fakhri El Ghezal (Tunisie)
  • Badr El Hammami (Maroc)
  • Yagazie Emezi (Nigeria)
  • Theo Eshetu (Ethiopie/Italie/ Hollande/ Royaume Uni)
  • Fototala King Massassy (Mali)
  • Abrie Fourie (Afrique du Sud)
  • Rahima Gambo (Nigeria)
  • Eric Gyamfi (Ghana)
  • Yasmine Hajji (Maroc)
  • Halima Haruna (Nigeria)
  • Fanyana Hlabangane (Afrique du Sud)
  • Renée Holleman (Afrique du Sud)
  • Adama Jalloh (Royaume-Uni/Sierra Leone)
  • Maxime Jean-Baptiste (France)
  • Amina Ayman Kadous (Egypte)
  • Mansour Ciss Kanakassy (Sénégal)
  • Mouna Karray (Tunisie)
  • Godelive Kabena Kasangati (RD Congo)
  • Bouchra Khalili (France/Maroc)
  • Nicène Kossentini (Tunisie)
  • Kitso Lynn Lelliott (Botswana/Afrique du Sud)
  • Keli Safia Maksud (Kenya/Tanzanie)
  • Harun Morrison & Helen Walker (Royaume-Uni)
  • Santiago Mostyn (Suède/Trinidad/Zimbabwe)
  • Khalil Nemmaoui (Maroc)
  • Yvon Ngassam (Cameroun)
  • Antoine Ngolke-do’o (Cameroun)
  • Christian Nyampeta (Hollande/Rwanda)
  • Abraham Oghobase (Nigeria)
  • Adeola Olagunju (Nigeria)
  • Léonard Pongo (Belgique)
  • Nader Mohamed Saadallah (Egypte)
  • Amadou Diadié Samassékou (Mali)
  • Mara Sanchez Renero (Mexique)
  • Ketaki Sheth (Inde)
  • Buhlebezwe Siwani (Afrique du Sud)
  • Selasi Awusi Sosu (Ghana)
  • Mohamed Thara (Maroc)
  • Dustine Thierry (Curaçao/Hollande)
  • Bouba Touré (France/Mali)
  • Hamdia Traoré (Mali)
  • Andrew Tshabangu (Afrique du Sud)
  • Guy Woueté (Cameroun)

RENCONTRES DE BAMAKO : Biennale africaine de la photographie
12ème édition : « Courants de conscience »

Du 30 novembre 2019 au 31 janvier 2020 à Bamako

https://www.rencontres-bamako.com/

© Emmanuelle Andrianjafy, Sans titre (from the series Nothing’s in Vain, 2014-2016) - Courtesy of the artist

AUCUN COMMENTAIRE

X
X