Haute Couture - Jean Paul Gaultier - Photo: Piero Biasion

34 maisons ont présenté du 20 au 23 janvier 2020 leur collection haute couture printemps-été 2020 avec notamment le dernier show Jean Paul Gaultier et avec l’arrivée de Julie de Libran, Rahul Mishra et Imane Ayissi.

Quelques trente maisons de couture ont présenté du 20 au 23 janvier 2020 leur collection haute couture printemps-été 2020. Ces collections, ne sont pas produites en grand nombres, mais réalisées sur-mesure pour les cliente qui en font la demande. Chaque pièce est donc unique, correspondant aux envies des acheteuses. Ces productions témoignent d’un véritable savoir-faire artisanal, pour des créations d’exception. La Fédération de la Haute Couture et de la mode estime à 1,2 milliard d’euros les revenus générés chaque année dans le cadre des défilés. La Haute Couture est une appellation protégée par la Fédération française de Haute Couture, réservée aux entreprises figurant sur une liste établie chaque année.

Cette année et celle aussi de l’annonce par Jean Paul Gaultier de son dernier défilé haute couture à Paris. Après 50 ans de carrière JPG a présenté sa collection haute couture « recyclée », au Théâtre du Châtelet. Les sœurs Hadid, la Russe Irina Shayk, la Française Cindy Bruna, la Canadienne Winnie Harlow, ont porté les créations du couturier français.  Djibril Cissé, Estelle Lefebure, Coco Rocha, Antoine De Caunes, Kiddy Smile, Cristina Cordula, l’ex-miss Univers Iris Mittenaere ou encore Béatrice Dalle ont défilé sur le podium durant un show entrecoupé par la musique du chanteur anglais Boy George, Catherine Ringer ou  Mylène Farmer.

Corsets, marinières détournées, jeans découpés et reconstitués et robes faites à partir de vieilles ceintures, de longues traînes à franges, des jupons de mousseline, du cuir fétichiste, des broderies en trompe-l’oeil, ont célébré le dernier défilé du Maître.

Originaire du Cameroun, Imane Ayissi est aujourd’hui le premier styliste d’origine subsaharienne à présenter sa collection, à Paris pendant la Haute Couture. Imane Ayissi a créé des pièces uniques mélangent savoir-faire artisanal, matières et coupes traditionnelles. Imane Ayissi et l’Indien Rahul Mishra ont fait une très belle apparition dans le club fermé de la haute couture avec des collections basées sur des savoir-faire locaux.

Rahul Mishra, partisan d’une “slow fashion” éthique, le styliste a imaginé “une planète vierge et sauvage, avec des écosystèmes conçus à partir de flore et faune brodées”. “Je suis très sensible concernant ce sujet. Parfois, cela me fait pleurer. Tous nos enfants devraient grandir dans un monde meilleur”. Rahul Mishra travaille uniquement avec des artisans locaux des régions rurales de l’Inde. Il est le premier créateur indien à défiler en haute couture.

Julie de Libran, est la troisième nouveaux membres invités de la semaine de la haute couture parisienne. La créatrice a conçu douze modèles de base, proposés en plusieurs longueurs et même en plusieurs tissus provenant de Suisse et d’Italie. Soit 21 styles différents. Chaque robe est fabriquée sur commande. “Chaque robe est numérotée et vendue en série limitée, ce qui élimine la surproduction inutile. Ce que je vise, c’est une sorte d’intemporalité… Ce sont des pièces que les femmes conserveront et chériront. ” Julie de Libran est aussi une adepte d’une mode plus responsable.

Seulement 16 marques de luxe les plus prestigieuses du monde ont le droit d’appeler leurs vêtements haute couture. Aux côtés de ceux-ci défilent 7 griffes étrangères et 18 membres invités.Julie de Libran, Imane Ayissi et Rahul Mishra sont les nouveaux membres à intégrer le calendrier cette saison printemps-été 2020.

Rahul Mishra Paris Haute Couture SS 2020

Imane Ayissi sur France 24

Dress by Julie de Libran | Haute Couture Fall Winter 2019/2020