Le Luco Paris : Une toute jeune marque de maroquinerie française

0
253
Luco Paris
Luco Paris

La jeune marque de maroquinerie française “Le Luco Paris“, est née de la rencontre d’Hélène Carrouée directrice artistique, et de Nathalie Colas directrice commerciale de la marque.

Aujourd’hui, le sac et son contenu en disent bien plus long sur la personne qu’aucun autre accessoire. Il y a un investissement personnel et symbolique très fort. Le sac est à la fois une extension et une expression de soi. D’où l’état de choc en cas de vol.” (Le Sac. Un petit monde d’amour, de Jean-Claude Kaufmann aux édiyions JC Lattès, 2011)

Comme l’explique Jean-Claude Kaufmann, le sac n’a rien d’un accessoire, et ce n’est pas un hasard si certaines parviennent à raconter leur vie au travers de leur sac et de son contenu. Le sac à main n’est pas un objet ordinaire, c’est le monde d’un imaginaire, d’un monde plus ou moins rêvé, mais totalement privé, qu’une femme chaque jour transporte fièrement à son bras. Inutile de chercher à comprendre le pourquoi du comment, c’est comme cela et c’est très bien. Le sac à main est l’univers de la femme, et elle si sent bien. Dans un sac à main tout y est et tout est dit, seule sa propriétaire en connaît les secrets. La grande majorité des femmes chassent le sac parfait, le plus beau, le plus unique, le plus…plus, celui qui fera d’elle, une femme encore plus belle à regarder. Le sac à main est lié à l’intimité de la femme de par son contenu et cela pour longtemps encore. Jamais femme n’oubliera le plus intime compagnon de sa vie.

Si aujourd’hui je vous parle de sac, c’est pour vous présenter le travail de Hélène Carrouée et de Nathalie Colas, qui ont ensemble mis en oeuvre la création de “le Luco Paris“, leur marque de sacs. Et comme elles aiment le dire “Des sacs, aux mensurations parfaites, qui épousent le corps, portent sans peser, font la part belle aux matières les plus douces, gardent en leur for intérieur la main qui les a fabriqués, allient avec maestria la simplicité, le raffinement et la praticité pour devenir jour après jour des partenaires de vie“.

Six “sacs-modèles” tous déclinés en plusieurs coloris (brique, rose poudré, noir…), réalisés à la main par les artisans français de la haute maroquinerie, ont ainsi vu le jour. Et ce printemps, Le Bon Marché accueillera cette première collection, de cette très belle nouvelle marque de maroquinerie française. Elle fera aussi ses premiers pas au Japon. Porte-cartes, hobo, totem, besace, pour de prix à partir de 145 euros pour un porte-cartes à 1 075 euros pour le hobo.

Photo : Jean Marc Lebeaupin pour artsixMIc

Le Luco Paris
SHOWROOM
Sur rendez-vous
14, rue Henri Barbusse
75005 Paris

https://www.lelucoparis.com/

Le Luco Paris