Nicolas Sarkozy : Ko ! François Fillon : Vainqueur !

François Fillon, Alain Juppé

François Fillon, avec plus de 44% des suffrages a largement pris la tête devant Alain Juppé stoppé à 28,6%.

La droite gauloise et malodorante de Nicolas Sarkozy s’est faite enfumée par la droite dure et libérale de François Fillon. Alain Juppé s’en sort de justesse avec son faible résultat, mais se dit prêt à continuer le combat. Nicolas Sarkozy, qui se retire des affaires politiques, va pouvoir se remettre à des affaires plus lucratives, celles de locuteur professionnel, à moins que d’autres affaires le rattrapent prochainement… Lui, qui rêvait de son retour sur le devant de la scène, a été balayé par les électeurs qui se sont rendus en masse aux urnes (près de 4 millions). De fait la droite est revenue à ses premières amours, c’est à dire celle de la droite ancestrale qui, depuis des centaines d’années, veut garder son pré carré de pouvoir et de conservatisme. François Fillon, avec plus de 44% des suffrages a largement pris la tête devant Alain Juppé stoppé net à 28,6%. Les instituts de sondage ont tous sous-estimé le score de François Fillon, même s’ils ont indiqué dans les deux dernières semaines sa remontée non négligeable.

François Fillon s’est ainsi imposé peu à peu comme le troisième homme derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, pour finalement les écraser tous les deux hier, jour du vote. Les réseaux catholiques conservateurs ont fait le reste. Enfin, François Fillon est celui qui a le plus bénéficié de l’effet « Tout sauf Sarkozy », sur lequel comptait pourtant le Maire de Bordeaux.

L’ex Président a précisé qu’il voterait au second tour pour son ancien Premier ministre François Fillon arrivé largement en tête face à Alain Juppé. « J’ai beaucoup d’estime pour Alain Juppé. Les choix politiques de François Fillon sont plus proches (…). Je voterai François Fillon », a annoncé Nicolas Sarkozy, en précisant que « les électeurs sont libres de leur décision ». La seule femme de la primaire, arrivée en quatrième position, a annoncé qu’elle se rangeait derrière Alain Juppé. « Au deuxième tour, je soutiendrai Alain Juppé, pour défendre mes idées », a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet, soulignant qu’elle n’avait « jamais couru après les places, ni après des postes ».

Jean-Christophe Cambadélis, sur France info, a commenté le résultat du premier tour de la primaire de la droite et du centre, et a déclaré à propos de François Fillon : « C’est ultra-conservateur, ultra-libéral, ultra anti-mariage pour tous, ultra anti-social. Il coche toutes les cases. »

Jean-Christophe Cambadélis s’est dit « surpris » par la participation recensée dimanche, au premier tour de la primaire de la droite, en estimant que « la primaire plait aux Français ». « Aujourd’hui, on veut pouvoir désigner son champion », ajoute-t-il, lançant indirectement un appel à Macron afin qu’il participe à la primaire de gauche.

Quoi qu’il en soit, la défaite de Nicolas Sarkozy, éliminé au soir du premier tour de la primaire de la droite n’est-elle pas une mauvaise nouvelle pour François Hollande, qui pourrait subir le même sort ? « Pour l’instant François Hollande n’est pas candidat donc la question ne se pose pas de cette manière-là », a indiqué sur France info le premier secrétaire du PS.

Tous les résultats : https://resultats.primaire2016.org/#/total

Résultats provisoires de la Primaire ouverte de la droite et du centre :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?