• Soutenez artsixMic
  • Cannes en Direct :

Max et Maestro : la musique classique et le rap avec Daniel Barenboim et Akhenaton

Daniel Barenboim dans Max & Maestro

Max & Maestro : Quand un jeune rappeur rencontre Mozart, Chopin, Beethoven, et Daniel Barenboim cela donne forcément une belle mélodie !

La série d’animation « Max & Maestro » qui sera diffusée sur France 4 à partir du 26 mars à pour objectif de donner à l’enfant à voir, à entendre mais surtout à comprendre, car la musique est aussi une école de la vie ! Daniel Barenboim, l’un des plus célèbres chefs d’orchestre, a prêté son image et son nom à la réalisation de cette série autour de la musique classique. Accompagné par Akhenaton, qui lui de son côté en a composé toute la musique d’ambiance.

« Il y avait dans ce projet une réelle richesse de diversité culturelle. En comprenant que la richesse du projet résidait dans son mélange de genres, j’ai cherché une recette qui reposerait sur ce principe tout en s’écartant des codes usuels. J’ai donc élaboré un univers solidement dessiné, à la fois cartoon, réaliste et d’inspiration graffiti. Ainsi les personnages perdent leur contour pour mieux se fondre dans cette fresque musicale.» indique Christophe Pinto, le réalisateur.

L’histoire de Max

Max est un garçon comme beaucoup d’autres. Il vit avec ses parents dans une cité tranquille, il fait du foot et du rap. Il est clavier dans le groupe Les Ninjas VNR. Un jour, Daniel Barenboim et la musique classique entrent par hasard dans sa vie, et cette rencontre change son existence. Il ne pense plus qu’à une chose : devenir un grand pianiste ! Et c’est logiquement M. Barenboim, le plus grand chef d’orchestre au monde, qui va lui montrer le chemin. Ce M. Barenboim n’est pas un prof comme les autres : au milieu de son emploi du temps de ministre, il arrive à faire comprendre à son élève les notions parfois compliquées de la grande musique, et de la musique tout court, en se servant de la vie de tous les jours. Max kiffe son prof autant que ses leçons : chacun de ses cours devient l’occasion de vivre une aventure ! Le seul problème, c’est que, dans le quartier de Max, la musique classique, c’est très mal vu. Alors de peur de perdre ses amis, il prend ses leçons dans le plus grand secret…

Daniel Barenboim est un chef d’orchestre et un pianiste israélo-argentin. Il est mondialement reconnu pour son talent d’instrumentiste aussi bien que pour ses qualités de direction. Il est très impliqué dans l’éducation et la sensibilisation à la musique classique. Les 52 morceaux joués par le personnage de Daniel Barenboim dans la série sont interprétés ou dirigés par le maestro en personne et il a même joué certains morceaux spécialement pour la série.

Pourquoi est-il important de faire aimer la musique classique aux plus jeunes ?

D. B. : Nous vivons une période où il n’y a pas vraiment d’éducation musicale dans les écoles. Si nous voulons qu’il y ait un public pour demain et que les enfants s’intéressent à la musique, nous devons chercher de nouvelles méthodes entre l’information et l’éducation à la musique. Le scientifique Antonio Damasio de l’université de Los Angeles a récemment observé l’influence de la musique classique sur des groupes d’enfants. Son expérience montre que le développement du cerveau est beaucoup plus important avec la musique classique.

Quelles ont été les raisons qui vous ont poussé à prêter votre image et votre nom à une série d’animation autour de la musique classique ?

D. B. : Pour moi, Max & Maestro est un projet très important, car il donne la possibilité aux enfants de s’intéresser, de s’amuser et d’apprendre sans effort. C’est un support formidable pour leur développement intellectuel et émotionnel.

Akhenaton est le membre fondateur du groupe IAM. Il est aussi connu pour son travail comme producteur et réalisateur.

Qu’est-ce qui vous a motivé à accepter de créer le score hip-hop d’une série d’animation qui valorise la musique classique ?

A. : Parce que, pour moi, Max & Maestro valorise la musique avec un grand M avant tout. Et c’est plutôt rare. Le hip-hop est une culture qui s’inspire de tout, et de tous les genres musicaux, y compris le classique. Cela m’a paru naturel, je n’y vois pas d’opposition de styles. Il me semble qu’aujourd’hui, plus que jamais, il est vital de rapprocher des gens qui sont renvoyés dos à dos dans leur quotidien.

Est-il important de transmettre la musique classique à la jeune génération ?

A. : Il est important de transmettre la musique classique comme tous les autres genres musicaux, car la culture musicale poussée engendre de très bons artistes, mais aussi un public plus exigeant sur la qualité des compositions et de l’écriture.

Les épisodes

Chaque épisode de la série se clôt par un clip d’environ 50 secondes qui permet de réécouter la pièce musicale, mais cette fois à travers le ressenti de Max, en plongeant le spectateur dans ses émotions via une mise en images onirique de l’aventure vécue. Max peut ainsi danser parmi les notes de musique, nager avec des poissons ou encore faire du skateboard sur les nuages, tout imprégné par le morceau qu’il a découvert.

Leçons de musique

Dans chaque épisode de Max & Maestro sont abordées en parallèle une notion musicale et une intrigue de vie. Ces deux histoires s’articulent ensemble, l’une résonnant singulièrement sur l’autre, et vice versa. Le Maestro peut choisir le thème de la leçon du jour en fonction du problème rencontré par Max dans sa vie quotidienne. Tout comme Max peut essayer ensuite de résoudre ses problèmes à la lumière de ce qu’il apprend en musique.

  • Durée : 52 x 11 min 30
  • Genre : Amitié, musique
  • Animation : Animation 2D
  • Réalisateur : Christophe Pinto
  • Répertoire classique : Daniel Barenboim
  • Musique originale : Akhenaton
  • Une production : Monello Productions et MP1
  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?