Jardins, joies du Val d’Oise à la maison du docteur Gachet

0
170
maison du Docteur Gachet
Aligna, Fleurs au soleil couchant , photographie Chars, 2018. © Aligna. - maison du Docteur Gachet

Jusqu’au 8 septembre, la maison du Docteur Gachet célèbre la joie, celle, universellement partagée, de vivre au jardin.

L’exposition « Jardins, joies du Val d’Oise » s’intéresse à l’une des thématiques centrales du mouvement impressionniste, l’exaltation du bonheur, et réunit un ensemble d’œuvres historiques et contemporaines. Photographies, cartes postales, archives, sculptures et installations enchanteront la Maison du docteur et son jardin. L’exposition accueille par ailleurs les œuvres de quatre artistes contemporains, Marie Rancillac, Aligna, William Amor et Franck Rouilly, invités à dialoguer avec l’histoire de ce lieu de vie et d’inspiration.

Réunis autour du thème central de la nature, le plasticien Aligna, l’ennoblisseur matière William Amor, la céramiste Marie Rancillac et le sculpteur Franck Rouilly ont investi la maison et le jardin, tous inspirés du monde végétal.

Lieu incontournable de l’histoire de l’art, la Maison du Docteur Gachet est un pont entre les arts et les siècles. Elle propose chaque année une programmation d’expositions où dialoguent artistes d’hier et d’aujourd’hui. Aligna s’approprie et transforme le moindre rebus de notre société de consommation : bidons, panneaux, déchets, …, tout est collecté, découpé, assemblé pour devenir arbre, plante ou parterre. William Amor métamorphorse les matériaux responsables de la pollution plastique en oeuvres florales, alliant art et impact environnemental. Marie Rancillac magnifie les rondeurs, les galbes et les couleurs des fruits et des légumes et Franck Rouilly met en scène d’étranges animaux inspirés de formes infantines. Tous modèlent, accumulent, assemblent pour retrouver une grâce propre à la nature.

Photo : Aligna, Fleurs au soleil couchant , photographie Chars, 2018. © Aligna.

La maison du docteur Gachet
Le jardin et la maison du docteur Gachet. © Conseil départemental du Val d’Oise. Photo Michel Jourdheuil.

Site emblématique de la vallée des impressionnistes, la maison du docteur Gachet est un jalon de la route européenne Vincent Van Gogh. Au cœur du village pittoresque d’Auvers-sur-Oise à une trentaine de kilomètres de Paris, fréquentée autrefois par de nombreux peintres parmi lesquels Paul Cézanne, Camille Pissarro, et Vincent Van Gogh, la Maison du Docteur Gachet replonge le visiteur dans cette époque de création féconde.

C’est en 1872 que le docteur Gachet, soucieux d’offrir à la santé fragile de sa femme un air plus pur que celui de la capitale, achète dans ce village proche de Paris et fréquenté par de nombreux peintres. Il passera les trente sept dernières années de sa vie dans cette maison. Personnalité riche et singulière, à la fois scientifique et artiste, Paul Ferdinand Gachet naît à Lille le 30 juillet 1828, dans une famille de la moyenne bourgeoisie. Il s’intéresse très tôt à la fois à l’art – comme artiste et comme amateur – et à la médecine, voie qu’il privilégiera pour sa carrière professionnelle, sans pour autant abandonner la pratique artistique et la fréquentation des grands artistes de son époque, notamment impressionnistes et postimpressionnistes.

Membre de nombreuses sociétés savantes, il multiplie les rencontres avec les penseurs, les écrivains, les peintres et les poètes, échangeant volontiers une consultation contre une toile, un billet de concert ou une place au théâtre. Il développe ses talents de peintre et de graveur sous le nom de Paul Van Ryssel, en référence à ses origines lilloises. Il fréquente de nombreux peintres, notamment Monticelli, Guillaumin et Cézanne, dont il fait la connaissance à Aix-en-Provence en 1857 et en 1865, chez son ami Théophile Gautier, il rencontre Pissarro.

C’est grâce à ce dernier qu’il fera quelques années plus tard la connaissance de Van Gogh. En 1872, il aménage un atelier sous les toits de sa maison de campagne et l’équipe de tout le matériel nécessaire à la gravure. L’été suivant, il œuvre avec Camille Pissarro et Paul Cézanne en un trio qui se métamorphose en quatuor quand Armand Guillaumin les rejoint. Chacun signe ses planches d’un attribut mascotte : un canard pour Gachet, une fleurette pour Pissarro, un chat pour Guillaumin et, pour Cézanne, un pendu !

En 1874, l’exposition fondatrice de l’impressionnisme le met en relation avec Édouard Manet et Auguste Renoir. Membre de la Société des Éclectiques, dont il devient le président en 1887, il fréquente les « dîners Lamarck », institués en l’honneur du naturaliste, et les « dîners du Rouge et du Bleu », où il croise la jeune génération post-impressionniste.

C’est dans le voisinage du Docteur, que Van Gogh passera les dernières semaines de sa vie, dans une frénésie de création qui donnera naissance à quelques-uns de ses plus célèbres tableaux, C’est le Docteur Gachet qui constatera les dégâts fatals causés par la balle que Van Gogh se tire dans la poitrine le 27 juillet 1890, et qui causera son décès deux jours plus tard.

Reconnu par ses pairs, le Docteur Gachet expose à partir de 1891 au Salon des indépendants, initialement sous son nom puis sous celui de Paul Van Ryssel, en compagnie de Georges Seurat, Paul Signac ou Odilon Redon.

Lorsqu’il meurt à Auvers-sur-Oise, le 9 janvier 1909 à 80 ans, le docteur Gachet aura pratiqué pendant un demi-siècle une médecine généreuse et éclairée, empruntant tour à tour à l’allopathie et à l’homéopathie, à la pointe des recherches en cours. À son décès en 1909, le Docteur Gachet laisse derrière lui une collection de peintures dont l’importance est reconnue dans le milieu de l’art.

Jardins, joies du Val d’Oise
Exposition jusqu’au 8 septembre 2019

La maison du docteur Gachet
78 rue Gachet
95430 Auvers-sur-Oise

http://www.ville-auverssuroise.fr/