Un livre pour les 250 ans de l’ agrégation !

agrégation livre

« L’ agrégation, une tradition d’avenir »

Le concours de l’ agrégation existe depuis 1766 : il s’agissait à l’époque de constituer un corps d’enseignants susceptible de prendre la relève des Jésuites qui venaient d’être bannis de France. Concours de haut niveau très sélectif, comprenant des épreuves d’admissibilité, d’admission et physiques, il permet d’être professeur avec un service dans les lycées, les classes préparatoires ou à l’université.

Les agrégés célèbres sont nombreux ; on peut, entre autres, citer :les philosophes  Alain, Bergson et Sartre, Simone de Beauvoir et plus près de nous Alain Finkielkraut, Luc Ferry ainsi que Simone Weil pour les lettres modernes, mais aussi l’anthropologue Claude Lévi-Strauss, Alain Juppé, François Bayrou et Aurélie Filippetti en lettres classiques,  Laurent Fabius en lettres modernes et Marisol Touraine en sciences économiques et sociales, l’helléniste Jacqueline de Romilly en lettres, etc…

Pour célébrer les 250 ans de l’ agrégation, la Société des agrégés vient de publier en mars dernier, aux éditions Kimé : L’ agrégation, une tradition d’avenir. De l’origine du concours à aujourd’hui, ce livre trace de nouvelles perspectives pour demain.

Des lettres à la physique en passant par la mécanique, du jury d’agrégation au Dictionnaire de l’Académie française, de Napoléon à Sartre et Beauvoir, de l’émancipation des femmes par le concours à l’histoire de l’opposition toujours actuelle des figures caricaturales du pédagogiste incompétent et de l’agrégédécalé, dix-huit contributions de décideurs, de spécialistes et de professeurs dressent le vivant portrait d’un concours qui a tout l’avenir devant lui.

Hommage à tous ceux qui ont contribué à l’institution de l’ agrégation et à tous ceux qui continuent à la faire vivre chaque année, ce livre est, selon Blanche Lochmann, Présidente de la Société des agrégés, un défi lancé à l’Éducation nationale :

« Cet anniversaire est l’occasion de considérer l’agrégation comme un patrimoine que nous devons entretenir et transmettre aux générations futures qui sauront, comme les précédentes, l’adapter à leurs temps en en gardant l’esprit. C’est un défi lancé à l’Éducation nationale actuelle, qui doit cesser de voir petitement l’agrégation comme un problème administratif pour envisager ambitieusement la richesse et l’utilité d’un concours internationalement reconnu, dans un univers éducatif désormais mondialisé où certification et distinction de l’excellence seront des atouts. »

À propos de la Société des agrégés de l’Université

Fondée en 1914 pour défendre les intérêts des agrégés, la Société des agrégés de l’Université promeut un enseignement équitable, exigeant et républicain. Elle porte un regard attentif sur l’actualité législative et réglementaire. Elle a développé une expertise en matière de droit de l’éducation. Elle apporte des conseils à ses adhérents ainsi qu’un soutien dans leurs démarches administratives. Son action bénéficie des hautes compétences de ses membres, qui exercent dans l’enseignement public (secondaire et supérieur), dans l’enseignement privé, dans la haute administration ou dans le secteur privé. Depuis 1948, les statuts veillent à l’observation de la  parité entre hommes et femmes dans la composition du Bureau et du Comité.

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Steve Mac Queen

C’est un superbe livre consacré au « King of Cool » et illustré de ...

Onfray - Décadence

Onfray : Décadence chez Flammarion

Chacun connaît les pyramides égyptiennes, les temples grecs, le forum romain et convient que ...

Marc Giraud

Marc Giraud : Les animaux en bord de chemin

Les animaux occupent une place des plus importantes dans nos vies ; nous apprécions ...