• Participez au sixMic Crowfunding !

Jacques Rouchon : Revoir Paris Photographies 1945 – 1958

Jacques Rouchon

Revoir Paris Photographies : 250 photographies en noir et blanc réalisées entre 1945 et 1958 par Jacques Rouchon

Spectacle, Haute-Couture, écrivains renommés, comédiens en vogue, mais aussi Parisiens inconnus saisis en plein travail ou dans leurs divertissements : Près de 250 clichés en noir & blanc du photographe Jacques Rouchon mettent célébrités et anonymes en lumière et nous invitent à retrouver l’atmosphère d’une journée parisienne entre la Libération et l’aube des années 1960

Ce très beau livre présente pour la première fois 250 photographies réalisées entre 1945 et 1958 par Jacques Rouchon et nous permet de suivre le déroulement chronologique d’une journée dans Paris : L’horloge tourne, des premières lueurs de l’aube, jusqu’à la nuit et aux petites heures du matin, saisissant au fil des heures le Paris des travailleurs et des oisifs, des lève-tôt et des noctambules où toutes les classes sociales se croisent et accomplissent leur travail quotidien, s’adonnent à la création ou au divertissement ; un Paris qui renaît au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, malgré la misère qui rode encore dans certains quartiers, pour devenir, pendant la quinzaine d’années que décrit ce livre, une grande capitale artistique et culturelle, une métropole infiniment vivante et diverse.

L’objectif de Jacques Rouchon traduit son enthousiasme et sa passion de photographe, son regard direct, humain, tendre, parfois même humoristique ! Les parisiens, anonymes – commerçants, ouvriers, forains, artisans, fonctionnaires – ou célèbres – écrivains, musiciens, artistes, comédiens, grands couturiers – sont les acteurs de cette prodigieuse journée parisienne. Une vision extraordinaire et très personnelle de la capitale et de ses habitants, à l’aube des Trente Glorieuses.

Ce livre d’exception est accompagné d’une exposition « Jacques Rouchon Revoir Paris » à la Ville A des Arts du 24 au 30 octobre prochain, où une sélection de clichés encore jamais exposés au grand public sera dévoilée.

Une invitée d’exception en la personne de Leslie Caron, danseuse et comédienne photographiée par Jacques Rouchon et auteure de la préface du livre Jacques Rouchon Revoir Paris, sera présente au vernissage le jeudi 27 octobre 2016. Leslie Caron, découverte par Roland Petit, danseuse étoile des Ballets des Champs-Élysées, remarquée par Gene Kelly qui en fait sa partenaire dans Un Américain à Paris à Hollywood, a fait une remarquable carrière à l’écran, alternant comédies musicales (Lili, Gigi), films dramatiques (Paris brûle-t-il ?) et comédies (L’Homme qui aimait les femmes). Jacques Rouchon réalisa ses toutes premières photos quand elle était adolescente.

Cette exposition livrera au public une vision émouvante de la capitale grâce à :

– Des clichés inédits ; les négatifs des milliers de photographies de Jacques Rouchon consacrées à Paris dormaient depuis des dizaines d’années dans des cartons ; ils ont été retrouvés par son fils Patrick Rouchon, qui les a patiemment identifiés, restaurés et numérisés.

– Les visages d’une époque – parmi les personnalités présentes dans l’album : Sacha Guitry, Cécile Sorel, Paul Léautaud, Pierre Benoit, Arthur Honegger, Orson Welles, Erich von Stroheim, Ali Khan, Jean-Gabriel Domergue, Ginger Rogers, Gene Tierney, Mistinguett, Maurice Chevalier, Gérard Philipe, Arletty, Pierre Brasseur, Fernandel, Paul Derval, Henri Salvador, George Raft, Linda Darnell, Paulette Goddard, Charles Laughton, Eddie Constantine, Albert Willemetz, Paul Meurisse, Leslie Caron, Richard Wright, Christian Dior, Jacques Fath, Pierre Balmain, Bettina, Françoise Sagan, Philippe Sollers et bien d’autres…

Ce livre et cette exposition seront l’occasion de redécouvrir le grand photographe qu’a été Jacques Rouchon, qui, tel Robert Doisneau et Willy Ronis, travailla dès la Libération avec l’agence Rapho, pour laquelle il réalisa un nombre très important de reportages à Paris, jusqu’à la fin des années 1950. Rouchon se consacra dès lors à la photo de mode, de beauté et de publicité, et créa son studio de prises de vues rue de Marignan.

Au début des années 1960, le studio de la rue Faraday devenant trop petit, les Rouchon achetèrent un local, 16 rue de Marignan, à deux pas des Champs-Élysées, en plein quartier de la Haute-Couture, où Jacques put enfin créer l’outil de ses rêves, dessinant et faisant construire sa première boîte à lumière sur pont roulant, abritant quatre torches et générateurs Balcar. En 1972, le Studio Rouchon s’installa rue du Fer à Moulin. Jacques succomba à un cancer en 1981, mais son épouse, Françoise, ses fils Patrick et Thierry, et son petit-fils Sébastien prirent le relais. À l’automne 2016, le nouveau studio Rouchon Paris, vaste de 2 700 m², ouvrira ses portes à la Plaine Saint-Denis.

Editeur : Tour Verte
Collection : ART
ISBN-10: 2917819413
ISBN-13: 978-2917819418

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité