Fleur Pellerin : une Stratégie nationale pour l’architecture

fleur pellerin AFP

Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication, devrait prochainement recevoir les rapports des trois groupes qui ont travaillé sur la « Stratégie nationale pour l’architecture », en explorant les thèmes « sensibiliser-mobiliser », « innover » et « développer » et  qui ont croisé leurs approches.

Le premier groupe était composé de Frédéric Bonnet, Boris Bouchet et Hélène Riblet, le second de  Marc Barani, Marie Zawistowski, Paul Chantereau et Lorenzo Diez, et le troisième de Paul Chemetov, Lucie Niney et Christine Edeikins.

Menés en étroit dialogue avec le Conseil national de l’ordre des architectes, ces travaux ont permis de dresser plusieurs  orientations. Face à la crise actuelle, l’ architecture de proximité doit être accessible à tous, dans une culture partagée du « bien construit » afin que le cadre de vie soit de qualité sur l’ensemble des territoires tout en respectant une approche économe et durable.Afin de transformer tout en préservant,  la capacité d’intervention architecturale a été comprise comme un enjeu contemporain majeur.

De même, afin de réinstaurer confiance et transparence dans la construction, des liens étroits doivent être tissés entre la formation, la recherche et les différents métiers de la construction et du design pour que de  meilleures coopérations s’établissent. Ainsi, les architectes doivent faire preuve dès leurs débuts d’un ancrage scientifique, professionnel et territorial, répondre aux évolutions de la société et assurer  l’accompagnement des jeunes professionnels.

Enfin, cette étude révèle qu’il est indispensable de renforcer l’exemplarité du concours à travers notamment une maîtrise d’ouvrage mieux formée aux enjeux architecturaux et à même d’assumer une gestion vivante du patrimoine.

Le soutien à l’architecture française ne concerne pas seulement les architectes mais l’ensemble des  concitoyens pour aboutir à un meilleur « vivre ensemble ». Ces réflexions, qui seront complétées par des échanges avec les professionnels, constitueront la base des propositions en faveur de l’architecture que la ministre présentera en septembre au Gouvernement, après une concertation interministérielle faisant le lien avec les différentes politiques économiques, urbaines, écologiques et d’aménagement du territoire.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Journée internationale de la femme 2016

Journée internationale de la femme 2016

A l’occasion de la Journée internationale de la femme 2016, le Parlement européen et ...