• Soutenez artsixMic
  • Cannes en Direct :

Exposition majeure de Will Ryman en mars à La Villette

Will Ryman : Préfiguration © Will Ryman

L’œuvre sculptée de Will Ryman est entièrement dédiée au voyage humain à travers des paysages en perpétuels changements.

Dans le cadre de la troisième édition du Festival 100%, manifestation artistique pluridisciplinaire créée par Didier Fusillier, le plasticien Will Ryman est l’invité d’honneur de La Villette avec la réalisation de trois œuvres monumentales in situ. Marquant le 35e anniversaire de La Villette, l’exposition éponyme de Will Ryman sera la plus grande exposition en extérieur de l’histoire du Parc. Connu pour ses sculptures théâtrales monumentales, Will Ryman se propose de modifier le paysage visuel et physique d’un lieu culturel et urbain incontournable. L’intérêt de longue date de l’artiste pour le théâtre de l’absurde sert de base conceptuelle à son exposition de La Villette qui consiste en trois installations distinctes : Heads, Sisyphus et Pac-Lab. Formant un ensemble visuel homogène de par le travail manuel de la matière, les trois installations de Ryman sont aussi liées par un thème commun : chaque sculpture constitue en effet une représentation abstraite et métaphorique de notre quête de sens à chaque étape de la vie.

Heads, Place de la Fontaine aux Lions

Autour de la Place de la Fontaine aux Lions, Will Ryman érige sept sculptures de « têtes » jaune souffre, allant de trois à sept mètres de haut. De facture abstraite et dotée d’ouvertures de tailles diverses (ou « yeux »), chacune est délibérément imparfaite. Façonnées dans l’argile ensuite moulée dans la résine, les Heads portent des titres tirés de répliques d’En attendant Godot de Samuel Beckett (1948). Écrit à l’origine en français, puis traduit en anglais par Beckett luimême en 1953, les thèmes universels et philosophiques de la pièce n’ont rien perdu de leur pertinence.

Sisyphus, Prairie du Cercle Nord

Sisyphus tire son titre de Sisyphe, récit absurde d’Albert Camus d’après le personnage mythologique condamné à la tâche insensée de faire rouler un rocher en haut d’une colline pour l’en voir perpé- tuellement redescendre. Le bronze sombre de Ryman, haut de quatre mètres et dressé sur la Prairie du Cercle Nord, est une allusion abstraite à la quête de sens de nos vies, malgré notre confrontation à des situations banales, éprouvantes ou insurmontables.

Pac-Lab, Prairie du Cercle Nord

Pac-Lab est un labyrinthe coloré grandeur nature situé dans la Prairie du Cercle Nord environnant la Géode de la Cité des sciences et de l’industrie. Ce complexe de murs et de chemins propose de reproduire à grande échelle un labyrinthe de jeu vidéo dans lequel les visiteurs peuvent entrer et circuler. Ryman a sculpté le labyrinthe dans l’argile, donnant à l’ensemble l’aspect d’un monument primitif. Chaque mur est peint d’une couleur primaire vive, évoquant aussi bien nos expériences enfantines de création artistique que les tableaux de Piet Mondrian. Cette tension entre les aspects fondamentaux de la création artistique et l’influence de l’histoire sur le travail de l’artiste est un thème récurrent chez Ryman. Inspiré du jeu-vidéo iconique Pac-Man, Pac-Lab reflète en effet les choix constants et les multiples voies possibles auxquels nous sommes quotidiennement confrontés dans l’espace aussi bien physique que virtuel.

Will Ryman

Will Ryman est né en 1969, il vit et travaille à New York. Célèbre pour ses sculptures absurdes de grande taille, Ryman aborde à travers une œuvre réfl échie des questions relatives à l’histoire et s’interroge sur la notion sociétale de progrès. Par son usage de matériaux élémentaires ou recyclés, ses sculptures traitent des aspects essentiels de l’expérience humaine ainsi que de questions complexes liées à nos systèmes culturels.

Commissaire de l’exposition : Jérôme Neutres

Pour sa troisième édition, 100 % prend possession du parc – son architecture unique et ses multiples espaces – pour concevoir un grand rendez-vous de la création et de l’innovation. Ouvert à tous les publics, le festival est une invitation à découvrir la diversité des artistes émergents mais aussi de voir le meilleur de la création actuelle à travers des grands noms de la scène internationale.

A découvrir aussi sur 100 % :

Les Beaux-Arts de Paris et La Villette s’associent pour présenter les œuvres de cinquante jeunes artistes. Cette exposition est l’une des premières manifestations d’envergure entièrement consacrée à de jeunes artistes issus des Beaux-Arts de Paris. Elle réunit une génération en tout début de carrière dont les œuvres seront présentées dans la Grande Halle de La Villette et dans les Folies de l’architecte Bernard Tschumi récemment rénovées. La liste des artistes a été constituée par les professeurs des Beaux-Arts et permettra de découvrir un panorama inédit de la création française des dix dernières années.

Photo : Préfiguration © Will Ryman

Will Ryman
Du 22 mars au 16 septembre 2018

Le Festival 100%
Du 22 mars au 8 avril 2018

La Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris

https://lavillette.com/evenement/festival-100-2018/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Rencontre avec Fanny Roux de Badilhac la créatrice de « Khara TuKi »

Khara-Tuki est une divinité, une muse invoquée par certaines tribus dans la civilisation pré-colombienne ...

Irina Rasquinet - Mère veilleuse

Irina Rasquinet Mère veilleuse au Domaine des Etangs

Mère veilleuse de Irina Rasquinet  est une installation composée de cinq sculptures dorées, dont les ...