Emmanuel Macron en marche pour la Présidence de la République

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron « J’ai vu de l’intérieur la vacuité de notre système politique« 

La candidature déclarée à la présidence de la République, aujourd’hui par Emmanuel Macron, avait d’ores et déjà été accueillie froidement, mardi soir, par les cadres du PS. « L’enjeu (pour 2017), c’est le rassemblement, c’est la cohésion« , avait dit hier François Hollande en déplacement au Maroc. « C’est très embêtant« , a lâché le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, mettant en garde contre le risque d’élimination de la gauche dès le premier tour. « J’ai vu de l’intérieur la vacuité de notre système politique« , affirme Emmanuel Macron

La candidature de l’ex-ministre ce 16 novembre, avait aussi pour objectif d’interférer avec la primaire à droite, dont le premier tour aura lieu dimanche, et le second le 27 novembre prochain, mais surtout pour prendre ses distances avec l’Elysée. « Je crois très profondément que rien n’est jamais écrit, et c’est pourquoi je veux porter l’optimisme de la volonté« , a-t-il déclaré ce jour, à Bobigny. L’ancien ministre de l’économie a appelé à une « révolution démocratique » lors de son discours de candidature, s’est dit « prêt » et a expliqué sa candidature comme étant « un combat pour faire réussir la France ». Emmanuel Macron qui est, sur la ligne de départ aux élections présidentielles le plus jeune candidat, a seulement 38 ans mais est loin d’être néophyte en politique puisqu’il a été conseiller du candidat et du président Hollande, puis secrétaire général adjoint de l’Elysée, et enfin ministre de l’Economie ; un certain nombre d’expériences de la vie politique française quoiqu’il en soit. Il a été aussi banquier chez Rothschild et ne se proclame ni de droite, ni de gauche, mais où se situe t-il alors?

Economiquement, Emmanuel Macron est véritablement à droite et libéral. Il veut libérer les entreprises des 35 heures, trouve que la loi Travail de Myriam El-Khomri, ne va pas assez loin, et pense que les jeunes Français devraient rêver de devenir milliardaires. Pour son « côté Gauche », il se dit favorable au mariage gay, et clairement opposé à la déchéance de nationalité. « On ne construit rien de solide en laissant des millions de Français au bord du chemin Je veux libérer l’énergie de ceux qui peuvent, et dans le même temps je veux protéger les plus faibles« , explique Emmanuel Macron, qui s’adresse notamment à « la France des quartiers, aujourd’hui assignée à résidence ».

Continue à affirmer qu’il est « contre le système », il se présente donc comme un candidat « anti-système ». Le plus dur pour le candidat Macron reste à faire. Il va lui falloir trouver ses 500 parrainages indispensables pour concourir en 2017. Il va aussi falloir qu’il trouve plus d’argent, car, hormis les 2,7 millions d’euros de dons qu’il a reçus, il ne pourra pas compter sur l’appui financier et logistique d’un parti politique pour mener sa campagne. Emmanuel Macron une candidature à suivre… ou pas !

Photo : Image extraite de la vidéo

Voir aussi sur artsixMic « Emmanuel Macron vise le sommet » : Cliquez-ici

Emmanuel Macron ce matin :

Les premières réactions :

La réaction de Manuel Valls à la candidature d’Emmanuel Macron : « rien ne m’affecte »

Pour Alain Juppé : Emmanuel Macron est « d’abord un problème pour la gauche », a-t-il déclaré lors d’un déplacement dans l’Yonne, tout en faisant remarquer qu’il avait « poignardé dans le dos » François Hollande.

François Fillon :  « Ma conviction, c’est que les Français ne confieront pas leur destin à quelqu’un qui n’a aucune expérience, et surtout qui n’a rien démontré pour le moment », a-t-il affirmé ce mercredi matin sur RTL

« Voila quelqu’un qui est l’incarnation de l’élite mondialisée, qui expliquait à une ouvrière qui perdait son emploi que c’est parce qu’elle était illettrée (NDLR en référence à des propos d’Emmanuel Macron) », a déclaré sur Europe 1, Laurent Wauquiez

Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche: « Il lui manque une certaine idée de l’égalité et de la justice parce qu’au bout du compte, dans sa propre vie, il n’a jamais eu à souffrir ni du manque d’égalité ni du manque de justice » a-t-il déclaré sur BFM TV. « J’espérais qu’il soit candidat à la primaire de gauche, ce qui aurait donné une dynamique supplémentaire à ce processus, mais il prend là une responsabilité extrêmement forte. »

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Alpha, le vélo du futur!

Alpha, le vélo du futur!

Autonomie record, recharge ultra-rapide sans prise d'électricité, présenté il y a juste quelques jours, ...

François Bayrou - En Marche

François Bayrou en Marche avec Emmanuel Macron

Six Français sur dix se montrent favorables à un consensus très large de la ...