Crowdfunding et Mécènes, les musées ont besoin de fonds

Le crowdfunding - Musée Eugène Boudin

Crowdfunding, le Musée Eugène Boudin de Honfleur a lancé une opération de financement participatif. Objectif : récolter 5000 euros pour la réfection d’une salle d’exposition.

Afin de faire face aux toujours plus nombreuses réductions budgétaires qui touchent la culture, le crowdfunding et le mécénat privé et populaire se sont imposés depuis vingt ans comme les meilleurs moyens de financement pour nos musées.

Les musées d’Orsay et Rodin y recourent de plus en plus et dès 1988, le musée du Louvre avait lancé une souscription publique pour acheter un Georges de la Tour et plus récemment, 8000 donateurs et une vingtaine d’entreprises lui ont permis de lever la somme de 1.2 millions d’Euros pour acquérir Les Trois Grâces de Cranach.

C’est maintenant au tour du Musée d’art moderne du Havre et du Musée Eugène Boudin à Honfleur de lancer un appel aux dons sur internet, leurs moyens devenant de plus en plus réduits. Le Muma du Havre, pour lequel le mécénat privé ne représente que 10%, recherche des financements pour poursuivre ses expositions prestigieuses, quant au musée honfleurais, il désire rénover l’une de ses salles.

Cette pratique, devenue de plus en plus courante, permet régulièrement aux institutions culturelles nationales ou régionales de moyenne et petite taille de faire restaurer leurs tableaux, d’organiser de prestigieux accrochages et d’acquérir de nouvelles oeuvres afin d’enrichir leurs collections. Nos musées, dont la dépendance à ces nouvelles méthodes de financement ne fait que s’accroître, semblent de plus en plus contraint à ce genre d’exercice, ce qui a l’avantage de ses inconvénients.

Outil de financement, le crowdfunding s’affirme comme une outil de communication mise au service de la démocratisation de la culture. Le Louvre revendique également ce point de vue : « Plus qu’une simple opération de financement, il s’agit d’un rendez-vous privilégié avec le grand public« , souligne le musée, l’oeuvre doit « raconter une histoire« .

Pour Financement Participatif France, l’association des professionnels du crowdfunding,  cela ne fait aucun doute même si « frapper à la porte des grands mécènes peut se révéler plus fructueux et facile« , recourir aux crowdfunding se révèle particulièrement rentable puisqu’il permet de fidéliser ses donateurs et d’élargir son public sur le long terme : « Il faut partir du principe qu’un donateur se rendra le plus souvent au musée pour admirer l’oeuvre dont il a été mécène« .

Lire :

Sur le site des Echos

Crowdfunding : une stratégie payante pour les musées

Sur le site du ministère de la culture

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Lorraine/Ressources/Mecenat-culturel

Le pdf sur le financement participatif, ou « crowdfunding » :  Le financement participatif

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

François Fillon, Alain Juppé

Nicolas Sarkozy : Ko ! François Fillon : Vainqueur !

La droite gauloise et malodorante de Nicolas Sarkozy s'est faite enfumée par la droite ...

Oleg Sentsov

Russie : Le cinéaste Oleg Sentsov condamné à 20 ans de prison

Le 25 août 2015, le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov a été condamné pour "terrorisme" ...