• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Convergence : Exposition photographique chez Art District

Convergence - Earth Laughs in Flowers: America - David LaChapelle

Convergence : Peinture, photographie, art numérique, collage, autant de disciplines et outils utilisés par huit artistes incontournables.

Art Photo Expo réunit à partir du 5 décembre le travail de huit artistes contemporains incontournables de la scène artistique mondiale : Marco Battaglini, Liu Bolin, Arno Elias, David LaChapelle, Javier Martin, Grégoire A. Meyer, Dan Tague et Tomaas. Titrée « CONVERGENCE », cette exposition collective va au-delà de la photographie au travers des disciplines, outils et media aussi variés que la peinture, l’art numérique, le collage ou encore l’origami. Les œuvres seront présentées dans la galerie Art District du Royal Monceau – Raffles  jusqu’au 20 Janvier 2018.

Le point convergent entre chacun des artistes exposés par Art Photo Expo c’est leur volonté de transmettre leur vision du monde au travers de leur création. Plus que des objets d’art, leurs œuvres se veulent pertinentes, réfléchies et parfois engagées. Elles nous invitent à changer de regard sur notre réalité. « Nous donnons la priorité à des photographes célèbres et reconnus par le marché, ainsi qu’à de jeunes artistes à fort potentiel pour Art District », explique Audrey Trabelsi, cofondatrice d’Art Photo Expo.

Les artistes :

Marco Battaglini

Marco Battaglini, artiste Italien vivant au Costa Rica, combine avec talent les figures classiques de la Renaissance et de la Grèce Antique avec l’univers moderne du  »Street Art » et du  »Pop Art » inspirée par Andy Warhol et Roy Lichtenstein. Il conceptualise la coexistence des idéaux de la beauté classique avec les nouveaux symboles de la culture urbaine et populaire. En capturant ces multiples éléments appartenant à différentes époques, lieux et cultures, il invite les spectateurs à stimuler leur imagination en excluant toute logique et appelle ainsi à la tolérance. Il conclut que l’imagination est un merveilleux véhicule qui nous transporte là où nous voulons être et que son Art n’est qu’un outil pour voler au-delà des frontières et du temps.

Liu Bolin

Mieux Connu sous le nom de  » l’Homme Invisible’’, Liu Bolin, artiste chinois de renom, appartient à une génération d’artistes profondément marqués pas les conséquences de la Révolution culturelle et économique de son pays d’origine. Liu Bolin aborde de grands thèmes tels que les excès de la société de consommation, les ravages de l’activité humaine sur l’environnement, la manipulation des médias par le pouvoir chinois, la censure… En 2005, les autorités chinoises décident de détruire le village artistique où Liu avait établi son atelier. Le jeune artiste est dévasté et, pour exorciser sa peine, il s’immortalise devant les ruines en se fondant littéralement dans les décombres.

Ce témoignage sera la première performance d’une longue série  »Hiding in the City » («Se cacher dans la ville») où la protestation silencieuse est élevée au rang d’œuvre d’art et la douleur devient source d’inspiration. Depuis, il crée des œuvres mêlant photographie, body art, art optique et sculpture vivante. Cet homme-caméléon pose pendant des heures devant un mur, un paysage ou un monument avec l’aide de ses peintres-assistants, sans aucun trucage numérique. À la fin du processus de camouflage, il fige la performance grâce à la photographie.

Arno Elias

Arno Elias, est un artiste français aux multiples talents. Dès son plus jeune il est auteur-compositeur et interprète de musique, et poursuit sa carrière créative dans la peinture et la photographie. Il nous présente sa série « Lost » (Perdues), cristallisation de techniques mixtes et d’images puissantes immortalisées lors de ses voyages sur divers continents. Des visages de la tribu des Mursi en Éthiopie aux animaux en voie de disparition dans la savane du Kenya, Arno nous transporte et nous confronte à des réflexions importantes sur la protection des cultures et des valeurs autochtones qui sont déjà ou en passe d’être « Perdues » dans le sillage de la mondialisation et de l’industrialisation.

Il est le fondateur de «I’m not a trophy» («Je ne suis pas un trophé »), une organisation qui se consacre à sensibiliser l’opinion publique sur l’extinction des espèces en voie de disparition mettant en vedette le top model et actrice Cara Delevingne comme ambassadrice. Ses œuvres sont exposées dans de nombreuses galeries et salons d’Art internationaux. Il est également présent dans de nombreuses collections privées.

David LaChapelle

David LaChapelle est un réalisateur et photographe américain, mondialement connu pour ses œuvres ultra colorées et ses mises en scène baroques peuplées de célébrités où l’humour, la provocation et la nudité sont souvent représentés. Alors qu’il n’a que 19 ans, Andy Warhol, alors rédacteur en chef du magazine branché Interview, publie ses premières photos de nus anonymes. Mêlant histoire de l’art et références populaires, culture urbaine et questionnements métaphysiques, l’artiste dresse une allégorie saisissante de la culture du XXIème siècle. Considéré comme l’un des photographes les plus influents des trente dernières années, il se concentre depuis 2006 sur l’aspect artistique et non commercial de sa pratique en réintroduisant ses idées personnelles sur la conscience du monde. Il a élu domicile dans une ferme isolée de la jungle hawaïenne.

Javier Martin

Javier Martin est un artiste espagnol multidisciplinaire qui fonde son exploration créative sur l’observation attentive de son environnement. Ses œuvres ont une signification et des messages politiques profonds, incitant les téléspectateurs à réfléchir à leur comportement et à leur responsabilité. Il nous présente une de ses collections les plus emblématiques  »Blindness » ( »Aveuglement ») ou il dénonce la cécité sociale causée par l’ultra consommation et les normes superficielles de la beauté. Cette collection d’œuvres, combinant des portraits noirs et blancs ou les yeux sont obstruées par des néons colorés, invite les spectateurs à s’interroger sur le monde qui les entoure et leurs rôles.

Grégoire A. Meyer

Grégoire A. Meyer, jeune artiste autodidacte français, utilise des illustrations numériques pour créer des distorsions de la forme humaine à l’aide de composants métalliques brillants, du verre cassé et des éclaboussures d’eau. Grâce à sa grande technicité numérique, il façonne des corps fragmentés et des visages faits de métal brillant et éblouissant. En utilisant les lumières et les ombres, il crée l’illusion d’un objet concret procurant au spectateur une réflexion entre la réalité et la fiction. Plusieurs fois primé pour son travail original, son art examine le corps dans son extraordinaire simplicité en tant qu’organisme biologique, numérique et esthétique.
Dan Tague

Dan Tague Dan Tague est un artiste multimédia américain, conservateur et activiste dont le travail a été largement exposé. Le travail de Dan est très polyvalent. Il est notamment célèbre pour ses séries de billets d’un dollar, hybride entre la sculpture et la photographie remplis de déclarations politiques et sociales. Il aborde le plus souvent les problèmes actuels par la création d’équivalences visuelles délivrant ainsi de puissants messages.

Les installations, la photographie et l’activisme artistique sont ses propres moyens d’affronter et de répondre aux préoccupations du monde d’aujourd’hui. Son travail apparaît dans de nombreuses collections internationales d’art publiques et privées y compris le Whitney Museum of Art et la Frederick R. Weisman Art Foundation. Il a reçu plusieurs prix, notamment la Fondation Joan Mitchell et la Fondation Pollock Krasner.

Tomaas

Créateur d’images visionnaire, TOMAAS élabore des images de mode et de beauté à la frontière entre réalisme et surréalisme, empreinte d’une grande qualité picturale. Son style avant-gardiste est vibrant, dramatique et subtil. Le travail de TOMAAS illustre une expérience photographique unique où le sujet, l’atmosphère et l’environnement se fondent en un seul récit qui révèle sa propre histoire. Alchimiste derrière l’objectif, TOMAAS transforme des objets ordinaires en objets d’art, intemporels et iconiques. Né à Hambourg en Allemagne TOMAAS a vécu à New York pendant 18 ans ; aujourd’hui, il vit et travaille à Paris. Ses photographies sont publiées dans un grand nombre de magazines internationaux tels que Vogue Italia, W Magazine, VS, Marie Claire, Schoen etc… Par ailleurs, son travail est exposé dans plusieurs galeries internationales ; il a également été invité à participer à la Biennale de Venise 2017.

Photo : Convergence – ©David LaChapelle, Earth Laughs in Flowers: America- Galerie Daniel Templon  Paris- Brussels

Hiding in the city "Water crisis" Liu Bolin

CONVERGENCE
Exposition du 5 Décembre 2017 au 20 Janvier 2018

Art District Galerie
41 Avenue Hoche
75008 Paris

https://www.leroyalmonceau.com/arts-cultures/art-district/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Rinat Shaina Davidovich

Rinat Shaina Davidovich présente Egnima

Les différents langages employés par Rinat Shaina Davidovich, tant dans le processus que dans ...

Avec motifs apparents au CENTQUATRE

Avec motifs apparents est d’abord une invitation faite à cinq artistes de créer ou ...