Marilyn Monroe by Sam Shaw, Milton H. Greene et Bert Stern

0
206
Marilyn Monroe - Photographed by Milton H. Greene © 2019 Joshua Greene www.archiveimages.com
Marilyn Monroe - Photographed by Milton H. Greene © 2019 Joshua Greene www.archiveimages.com

Divine Marilyn : Pour la première fois, une exposition réunit les trois plus grands noms de la photographie américaine qui ont immortalisé Marilyn Monroe : Sam Shawn, Milton Greene et Bert Stern.

Du 9 juillet au 22 septembre 2019, la Galerie Joseph s’attache à recréer le parcours et la métamorphose de Norma Jeane Baker en Marilyn Monroe, vamp hollywoodienne. Depuis sa plus tendre enfance jusqu’à son destin d’icône pop glorifiée par Andy Warhol, « Divine Marilyn » ce sont près de 200 photos originales et documents inédits qui seront exposés sur les 850 m2 de la galerie.

Femme vive et mutine, Marilyn Monroe côtoie Sam Shawn qui, pendant dix ans, réalisera des clichés de la vie intime de la star – c’est d’ailleurs à lui que nous devons la célèbre photo Marilyn en robe blanche sur la bouche de métro ! Milton Greene a pour sa part su capter la beauté de l’icône américaine à l’apogée de son incroyable carrière et c’est avec lui qui elle créera une société pour gérer son image. Bert Stern, quant à lui, immortalisera Marilyn peu de temps avant sa disparition dans un shooting mémorable de 3 jours, intitulé « la dernière séance ».

Marilyn Monroe by Milton H. Greene
Janvier 1957 – Photographiée pour le magazine Life, cette séance intitulée Red Sitting produit plusieurs images mémorables. Ces photos illustrent l’érotisme enjoué qui se manifestait dans tous leurs travaux. Pendant ce tournage, Milton a fait quelque chose qu’il avait rarement utilisé : il a installé sa lampe stroboscopique et a ajouté un projecteur 10K au tungstène, qui la baignait d’une lueur jaune doré. Photographed by Milton H. Greene © 2019 Joshua Greene www.archiveimages.com

L’exposition s’attachera à montrer grâce à des clichés inédits que Marilyn était loin de la «Pin-up blonde» qu’elle interprétait, comme un masque qu’elle mettait pour chacune de ses représentations publiques, mais qu’elle était également une femme enjouée et mutine, loin de l’image à laquelle elle est souvent rattachée.

L’exposition s’attachera également à recréer le parcours et la métamorphose de Norma Jeane Baker en Marilyn Monroe. Un morphing photo depuis ses clichés de bébé jusqu’à cette jeune fille aux boucles brunes qui rêvait de devenir célèbre. Elle avait très vite compris que si elle faisait un grand nombre de couvertures de magazine, elle deviendrait vite très populaire. La jeune femme multiplie donc les séances photos, que ce soit pour gagner sa vie comme avec ce calendrier de 1949 où elle apparaît nue, ou pour construire les premiers échelons de sa carrière. En posant devant une multitude de photographes, Marilyn Monroe voulait être regardée et aimée par le public, mais aussi remarqué par les studios de cinéma. En prenant les poses suggestives et stéréotypées de la pin-up, elle va d’abord offrir l’image d’une jeune femme populaire et proche du public américain à l’inverse de Greta Garbo ou de Marlene Dietrich, plus froides et distantes.

Marilyn Monroe deviendra ensuite l’objet des studios d’Hollywood. Les photos sont plus conventionnelles et répondent aux codes de la promotion et de la publicité. L’actrice devient alors une « vamp », un sex-symbol et en même temps une icône officielle de la culture pop américaine (immortalisée quelques années plus tard par Andy Warhol).

Marilyn Monroe by Bert Stern
Crucifixion II, 1962 © Bert Stern Estate/Staley-Wise Gallery, New York/ Courtesy Galerie Dina Vierny, Paris – Joshua Greene www.archiveimages.com

Cette exposition est réalisée en étroite collaboration de Meta et Edith Shaw, les deux filles de Sam Shaw ; Joshua Greene, fils de Milton Greene, et Olivier Lorquin, Président de la Fondation Dina Vierny /Musée Maillol pour Bert Stern.

Commissaires d’exposition : Patrice Gaulupeau & Ghislaine Rayer

Photo : Octobre 1954 – Peut-être la série d’images la plus connue de Milton et Marilyn, la « Ballerina Sitting », est désignée par le magazine Time en 1999 comme l’une des trois meilleures photographies du XXe siècle, aux côtés de la photo d’Albert Einstein par Philippe Halsman et de Winston Churchill par Yousuf Karsh Photographed by Milton H. Greene © 2019 Joshua Greene www.archiveimages.com 

Sam Shaw

Un espace d’une cinquantaine de photos de Sam Shaw qui a réalisé de 1952 à 1962 de nombreux clichés de la vie privée de la star, comme lors de la première année de son mariage avec le dramaturge Arthur Miller, époque où elle semble plus heureuse que jamais. Des photographies qui respirent la simplicité et capturent une femme accessible qui essaye de retrouver une part de normalité. Sam Shaw a également immortalisé le tournage du film de Billy Wilder « Sept ans de réflexion » en réalisant le mythique cliché de l’envolée de la robe blanche de Marilyn au-dessus d’une bouche de métro à New York.

Marilyn Monroe et Sam Shaw
Marilyn Monroe et Sam Shaw
Marilyn Monroe in bed
Octobre 1953 Photographed by Milton H. Greene © 2019 Joshua Greene www.archiveimages.com
Milton Greene

Un autre corner, également de 50 photos, sera consacré aux œuvres du photographe Milton Greene dont les clichés iconiques ont fait le tour du monde comme ceux de la star en tenue de ballerine. Grâce à son travail tout en finesse et en élégance, Milton Greene rappelle la capacité de cette femme aux mille visages à changer de personnage avec un naturel qui étonne.

Bert Stern

En 1962, quelques jours avant la disparition de Marilyn, Bert Stern réalise pour Vogue une séance photos qui durera 2 jours et une nuit, pendant lesquelles 2571 photos seront shootées. Stern avait capturé une Marilyn sans fards, dans un moment de liberté et d’abandon mais c’est elle-même qui avait choisi les photos sur les planches contact avec le souci constant de contrôler son image. Vingt ans après cette « dernière séance », Bert Stern réalise une toute première sélection de 59 photos qu’il va exposer pour la première fois. Les 12 photos grand format présentées à la Galerie Joseph proviennent de cette première sélection. «Photographier Marilyn, c’est comme photographier la Lumière » disait Bert Stern.

Marilyn Monro - Bert Stern Estate Portrait with beads
Portrait with beads, 1962 © Bert Stern Estate/Staley-Wise Gallery, New York/ Courtesy Galerie Dina Vierny, Paris

Divine Marilyn
Exposition du 9 juillet au 22 septembre 2019

Galerie JOSEPH Turenne
116 rue de Turenne
75003 Paris

http://www.galeriejoseph.com/