• artsixMic est sur Tipeee !
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communication

Inauguration des nouvelles Serres d’Auteuil et du court Simonne-Mathieu

Serres d’Auteuil, le court Simonne-Mathieu

La Ville de Paris et la Fédération Française de Tennis ont choisi de rendre honneur à la joueuse de tennis Simonne Mathieu, résistante et capitaine des Forces françaises libres. Elle a remporté à deux reprises le tournoi ainsi que 11 autres titres en Grand Chelem. Elle est la deuxième joueuse française la plus titrée après Suzanne Lenglen.

Les nouvelles Serres d’Auteuil et le nouveau court de tennis Simonne-Mathieu, conçues par l’architecte Marc Mimram, s’intègrent au jardin paysager existant et à l’ensemble formé par les serres historiques de Jean-Camille Formigé auxquelles elles rendent hommage. Pour intégrer le court  Simonne-Mathieu au jardin botanique, une serre qui intègre plus de 1.000 espèces végétales a été construite autour du terrain de tennis. Ce court a longtemps contesté par les riverains, avaient été nombreux à signer les pétitions et à manifester. Mais aujourd’hui, tout le monde est satisfait de ce splendide résultat. Ce nouvelle espace de 5000 places est un écrin de verre transparent (5000 m2 de double vitrage) et d’acier (320 t) semi-enterré au cœur Serres d’Auteuil, le 3e court en termes de capacité du site. De plus le lieu sera à prochainement  ouvert toute l’année au public.

Simonne Mathieu a donné son nom au nouveau court situé dans le Jardin des Serres d’Auteuil

Simonne Mathieu est née en 1908 à Neuilly-sur-Seine. Issue d’un milieu privilégié, elle commence le tennis à l’âge de 12 ans et tape ses premières balles sur les courts du Stade Français, à Saint-Cloud. Des années 1920 à la fin des années 1930, elle s’illustre dans les tournois étrangers et français et surtout aux Internationaux de France qu’elle dispute pour la première fois en 1925. Jusqu’en 1938, Simonne Mathieu atteint six fois la finale de Roland-Garros sans jamais soulever la coupe. Mais la joueuse, au caractère très affirmé, n’est pas du genre à s’avouer vaincue. Sa ténacité finit par payer et, en 1938, elle remporte enfin le Simple Dames face à la toute jeune Nelly Landry. Elle réitère son exploit en 1939 dans la même épreuve, en remportant au passage le Double Dames et le Double Mixte, un triplé inédit dans sa carrière de joueuse. Il s’agit de la deuxième femme la plus titrée du tennis tricolore (13 titres en Grand Chelem), derrière Suzanne Lenglen, à laquelle un court rend déjà hommage. Une carrière en pleine ascension, qu’elle met entre parenthèses dès le mois de septembre 1939, à l’annonce de la Seconde Guerre mondiale. Simonne Mathieu n’hésite pas à mettre sa vie personnelle au second plan pour s’engager à Londres, aux côtés du général de Gaulle.

À son retour en France, en 1944, Simonne Mathieu est capitaine des Forces françaises libres. C’est donc avec une grande fierté qu’elle revêt son uniforme militaire pour arbitrer le Match de la Libération à Roland-Garros. Elle prend aussi la tête de l’équipe de France féminine de tennis. Aussi singulière que les deux n qui composent son prénom, Simonne Mathieu, par son engagement est une figure incontournable du tennis français et de la grande Histoire. Reconnue, puis oubliée, elle retrouve, presque quarante ans après sa disparition, la place de championne qu’elle mérite.

« Qui mieux que Simonne Mathieu peut incarner la solidarité, l’audace, le courage et la modernité, déclare Bernard Giudicelli, le président de la FFT. Il s’agit d’honorer la mémoire d’une femme exceptionnelle. »

l’affiche 2019 de Roland-Garros

La réalisation de l’affiche 2019, la 40e de l’histoire du tournoi, a été confiée cette année à José Maria Sicilia. Cet artiste contemporain signe une œuvre abstraite à la fois technique et poétique.

Le Jardin des serres d’Auteuil

Le Jardin des serres d’Auteuil, l’une des quatre entités du Jardin botanique de Paris, vient de fêter l’arrivée du printemps. Au cœur de ce jardin de 6,5 hectares, qui abrite également 1 hectare de serres, dont les nouvelles, qui s’étendent sur 1 368 maccueillent plus de 1.000 plantes de quelque 500 espèces, en provenance de quatre continents disposés en fonction de leur orientation : l’Amérique du Sud à l’ouest, l’Australie au nord, l’Asie à l’est et l’Afrique au sud. Elles proposent aux visiteurs un voyage insolite à travers l’espace et le temps. Elles furent construites au 19e siècle. Elles sont les dernières grandes serres à avoir été construites en France. Depuis 1998, le jardin des Serres-d’Auteuil fait partie, avec le parc de Bagatelle , le parc Floral et l’Arboretum du Jardin Botanique de Paris.

Protéger l’écosystème plutôt que la plante

Sous six mètres de hauteur, dans une ambiance tropicale de circonstance, le visiteur peut suivre un parcours par le continent de son choix : « On ne veut pas imposer un tour aux gens, on peut commencer la visite par n’importe laquelle des six entrées et dans n’importe quel sens », indique Régis Crisnaire, conservateur des collections du Jardin botanique de Paris.

Huit nouveaux courts !

Outre les courts Philippe-Chatrier et Simonne-Mathieu (plus de détails page 6), le stade Roland-Garros inaugurera à l’occasion de l’édition 2019 six autres nouveaux courts au niveau du Fonds des Princes, à l’extrémité ouest du stade : 10, 11, 12, 13, 15 et 16. L’ordre d’importance des courts est dorénavant le suivant : court Philippe-Chatrier, court Suzanne-Lenglen, court Simonne-Mathieu, court 1 et court 14.

Face à face

Chaque année, la Fédération Française de Tennis édite un livre dédié au tournoi passé en laissant carte blanche à un photographe de renom. Pour l’édition 2018 du tournoi, la réalisation de cet ouvrage a été confiée à Marcel Hartmann.

2019

480.000 spectateurs avaient suivi le tournoi l’an dernier. Ce chiffre devrait être battu cette année et les sessions de soirée (en 2021) devrait offrir au tournoi de franchir la barre des 500.000 spectateurs.

Le site de Roland-Garros : https://www.rolandgarros.com/fr-fr/

Summary
Inauguration des nouvelles Serres d’Auteuil et du court Simonne-Mathieu
Article Name
Inauguration des nouvelles Serres d’Auteuil et du court Simonne-Mathieu
Description
Les nouvelles Serres d’Auteuil et le nouveau court de tennis Simonne-Mathieu, conçues par l’architecte Marc Mimram, s’intègrent au jardin paysager existant
Author
Publisher Name
artsixMic
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Michael Jackson : On the Wall au Grand Palais

Michael Jackson est l’une des personnalités culturelles les plus influentes du XXe siècle, et ...

Salon patrimoine culturel

Le Salon du Patrimoine Culturel 2014

Le Carrousel du Louvre accueillera, à son habitude, du 6 au 9 novembre prochain ...

Nuit européenne des musées 2018

14e édition de la Nuit européenne des musées

La 14e édition de la Nuit européenne des musées se déroulera le samedi 19 ...