fbpx
Accueil A la Une Le Louvre Abu Dhabi et la New York University Abu Dhabi vous...

Le Louvre Abu Dhabi et la New York University Abu Dhabi vous invitent à repenser les musées

0
2263
Abu-Dhabi
Department of Culture and Tourism-Abu-Dhabi-Hufton+Crow

Le Louvre Abu Dhabi et la New York University Abu Dhabi invitent des experts du monde entier à débattre du futur des musées lors d’un symposium virtuel.

Le Louvre Abu Dhabi et New York University Abu Dhabi, deux institutions situées sur l’île de Saadiyat, organisent ensemble, pour la première fois, un symposium virtuel ouvert au public, intitulé Repenser les musées.

Le symposium, qui a lieu du 16 au 18 novembre 2020, se penchera sur les nouvelles responsabilités et les défis auxquels les musées font face aujourd’hui, et présentera des initiatives innovantes. Il se nourrira de contributions d’intellectuels, d’académiques, d’artistes établis et émergents, ainsi que de spécialistes du musée issus du monde entier. Ces derniers débattront, interrogeront et réinventeront le musée d’art du futur. Les participants exploreront le devenir de trois piliers institutionnels qui définissent traditionnellement les musées : les Collections, le Bâtiment/Site et les Personnes (tout à la fois le public et le personnel). L’inscription au symposium virtuel, qui est ouvert au public, est accessible en ligne ici.

Alors que nous nous apprêtons à célébrer, au mois de novembre, le troisième anniversaire du Louvre Abu Dhabi, nous prenons la mesure du rôle vital joué par les musées dans nos sociétés. Aujourd’hui plus que jamais, ils apportent du sens et du réconfort, et favorisent la compréhension de l’autre. A l’heure des nécessaires discussions sur la durabilité, l’accessibilité, l’éducation, mais aussi sur la diversité et l’inclusion de tous, ils se doivent de questionner le statu quo et de revisiter les canons culturels. Ils ne peuvent répondre à ces questions urgentes et à ces défis complexes qu’à travers un dialogue ouvert à tous. Historiens de l’art, intellectuels, curateurs, spécialistes de l’industrie : grâce à notre collaboration avec nos partenaires et voisins de New York University Abu Dhabi, nous allons réunir des figures émergentes et reconnues du monde entier pour débattre, interroger et réinventer le musée d’art du futur. Nous invitons tout le monde à contribuer à cette importante discussion.Manuel Rabaté, le directeur du Louvre Abu Dhabi

Mariët Westermann
Mariët Westermann-Photo : NYU-Abu-Dhabi

 

C’est avec grand plaisir qu’NYU Abu Dhabi s’associe au Louvre Abu Dhabi pour organiser un symposium dynamique qui sonde le présent et le futur des musées. Nombre des défis auxquels les musées font face aujourd’hui étaient déjà présents bien avant le COVID-19, mais la pandémie a obligé les directeurs de musée, les conservateurs, les usagers, et les bailleurs à les affronter. Pour qui et à quoi servent les musées ? Comment un musée peut-il se démarquer face aux ressources virtuelles de l’ère digitale ? Quelle est la pertinence des musées pour des personnes qui ont peu ou rien à dire sur leur création ? Comment des collections d’origine incertaine ou problématique peuvent-elles jouer un rôle légitime dans un musée ? Les musées peuvent-ils se battre contre le divertissement ? Peuvent-ils revisiter ce qui relève de leurs prérogatives locales et internationales, pour trouver de nouveaux horizons en prenant en charge les exclusions du passé?

Abu Dhabi est un endroit parfait pour accueillir cette discussion globale, même si elle a lieu dans un espace virtuel. En 2010, alors que l’université était sur le point d’ouvrir et que la vision pour le Louvre Abu Dhabi prenait forme, nous avons organisé un symposium sur le thème des musées d’art ici et maintenant. Il s’agissait de s’interroger sur ce que pourraient être les nouveaux musées des Émirats arabes unis, et sur ce que des musées bien établis du monde entier feraient s’ils devaient repartir de zéro et se réinventer. Dix ans plus tard, nous sommes ravis de pouvoir poser à nouveau ces questions à des dizaines de directeurs de musée, de conservateurs, d’intellectuels, d’artistes, avec un sens aigu de l’urgence et des possibilités.Mariët Westermann, vice-chancelière de New York University Abu Dhabi

Les discussions seront organisées autour des trois grands piliers institutionnels des musées : les Collections, le Bâtiment/Site et les Personnes (tout à la fois le public et le personnel). Ces thèmes seront abordés lors de tables-rondes et d’études de cas. Une partie des échanges portera ainsi sur les collections qui, aujourd’hui, ne sont plus seulement à construire mais aussi à partager ; on assiste en effet à un recul de la logique d’acquisition au profit d’une attention nouvelle pour la mise en récit des œuvres d’art. La pandémie a de plus conduit les musées à accroître leurs échanges et leurs collaborations, ceci alors que l’ère digitale bouleverse l’idée même de copie.

Au cours des tables rondes consacrées aux Bâtiments/Sites, les intervenants s’intéresseront aux espaces physiques des musées, pour examiner leur rôle dans le contexte actuel. Ils s’interrogeront, à l’heure où les musées sont appelés à exercer de nouvelles fonctions citoyennes, sur la manière dont ces espaces pourraient ou devraient se transformer. A qui appartiennent les musées ? Le troisième volet des discussions consacré aux Personnes portera justement sur les questions de propriété, d’inclusion, et sur les nouveaux rôles citoyens des musées, qui se doivent de refléter les histoires et les réalités des communautés diverses qu’ils servent. Alors que les notions de propriété et d’expertise sont mises en question, comment les musées peuvent-ils garder leur pertinence ?

AUCUN COMMENTAIRE

X
X