Leonard Foujita
Leonard Foujita, Autoportait, 1926, huile sur toile, 95,5 x 68,5 cm, Lyon, Musée des Beaux-Arts - Fondation Giacometti

Conférences en ligne : Foujita et Paris et La force d’une tête : Simone de Beauvoir face à Giacometti. 

Le 10 juin 2020, l’École des modernités accueillera Toshio Shimizu, historien et critique d’art, commissaire d’exposition et professeur au Gakushūin Women’s College de Tokyo. Spécialiste de l’œuvre de Léonard Foujita, il présentera une conférence depuis le Japon : «Foujita et Paris, la modernité et le peintre japonais ».

Né au Japon en 1886, Léonard Foujita rejoint Paris en 1913 à l’âge de 27 ans. Il devient vite l’une des figures marquantes de la capitale cosmopolite de l’entre-deux-guerres, tant pour sa peinture que pour sa personnalité excentrique. Il se fait connaître pour ses portraits et ses scènes d’intérieur. Après un retour au Japon en 1933, il s’installe définitivement en France en 1950. Figure riche et complexe de la modernité, Léonard Foujita crée un dialogue entre l’héritage de la peinture japonaise et la peinture moderne.

Conférence en ligne : mercredi 10 juin 2020 à 12H – Réserver sa place

Simone de Beauvoir
Alberto Giacometti Tête de Simone de Beauvoir de profil vers 1946 Crayon sur papier Collection Fondation Giacometti
La force d’une tête : Simone de Beauvoir face à Giacometti

Le 18 juin, Thomas Augais, maître de conférences en littérature du XXe siècle à l’université Paris Sorbonne, est l’invité d’un nouveau rendez-vous en ligne #Giacomettichezvous. Ses recherches portent sur le dialogue entre les écrivains et les artistes au XXe siècle, notamment Giacometti et les écrivains de Paris.

Au cœur du quartier Montparnasse, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre croisent Alberto Giacometti à la brasserie Le Dôme dès 1936, avant de faire véritablement sa connaissance en 1939. Simone de Beauvoir cultivera l’amitié avec le couple Giacometti qui perdurera jusqu’à la mort de l’artiste en 1966. A tel point que le sculpteur deviendra un personnage à part entière dans son œuvre romanesque Le Sang des autres (1945).

Conférence en ligne : jeudi 18 juin 2020 à 17H – Réserver sa place