• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Un petit Léonard à 382 millions d’euros ????

Léonard de Vinci : Salvator Mundi

le Salvator Mundi de Léonard de Vinci vendu à 382 millions d’euros ! Une vente qui prouve une nouvelle fois la folie obséquieuse du marché de l’art.

Le « Salvator Mundi » de Léonard de Vinci vendu par Sotheby’s à un collecteur américain en 1958 pour 45 livres, (soit 126 dollars ou 107 euros), le tableau, considéré alors comme une copie, a été revendu en 2005 à un consortium de marchands américains. Après un long processus de restauration et, après quelques six années de recherche, le tableau a été identifié comme étant le chef-d’œuvre, datant de 1500, du maître italien. Il a été présenté lors d’une exposition à la National Gallery de Londres en 2011. Propriété du milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, il aurait acquis ce tableau pour 127,5 millions de dollars auprès du marchand d’art suisse Yves Bouvier, qui l’avait lui-même acheté peu de temps avant pour 80 millions de dollars. Devenu officiellement le tableau le plus cher au monde, lors d’une vente organisée le 15 novembre par la Maison Christie’s, le Salvator Mundi de Léonard de Vinci a été adjugé pour 450,3 millions de dollars avec commissions, frais et taxes (381,8 millions d’euros) dans une vente qui a duré 19 minutes.

Cette vente record prouve une nouvelle fois la folie obséquieuse du marché de l’art. Bien sûr Christie’s n’a pas révélé l’identité de l’acheteur, se contentant de dire qu’il s’agissait d’un collectionneur privé européen. Comment dans un monde qui ne trouve pas ses marques, dans un monde où la pauvreté est toujours omniprésente, une personne peut donner 381 millions d’euros pour une oeuvre, (même de Léonard de Vinci) à une autre personne qui l’avait déjà également payée fort cher!

L’indécence de ces ventes prouve véritablement la volonté du marché de l’art d’être uniquement une bulle spéculative, de fait un véritable scandale que les grandes maisons de vente continuent d’entretenir pour le simple appât du gain. Une image catastrophique pour l’imaginaire du grand public qui va continuer à penser que l’art et la création ne font pas partie de leur univers ! Sans parler de tous les effets collatéraux que ce délirium tremens d’adjudication génère…Quand ce genre de vente va t-il cesser, voir être interdite ?

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Alexis Tsipras

Alexis Tsipras remporte les législatives et forme son gouvernement

Avec 35% des voix, Syriza a remporté les élections législatives en Grèce, devant le ...

La pollution

Le Coût de la pollution…Le Coût qui tue…

100 est un nombre à fort impact. C'est le nombre d'années dans un siècle, ...