• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

première édition, aux Docks-Cité de la Mode de D : Fair 12

Jacob+Macfarlane - Photographie N Borel - Mise en lumière Yan Kersalé

D : FAIR (12), sa première édition, aura lieu aux Docks-Cité de la Mode et du Design du 19 au 22 octobre prochains, investissant le vaste plateau d’exposition de 3400 m2 du bâtiment ainsi que l’auditorium de l’Institut Français de la Mode.

D : FAIR répond à la nécessité décelée par ses organisateurs de créer un événement principalement axé autour du design, de l’édition et du multiple. Cette première édition se veut expérimentale. Sous la structure en béton des Docks, au pied de la Seine, à Paris, capitale de l’art contemporain en cette période de l’année, un nouveau rendez-vous est organisé, proposant un kaléidoscope de regards agencé par une équipe en quête de sens.

Son propos : l’objet et l’espace.

Son parti pris : le lieu, une scénographie innovante, l’unique, le rare, l’expérimental. Montrer le design tel qu’il n’a jamais été présenté.

D : FAIR (12) accueillera une trentaine de galeries françaises et internationales de design, des exposants d’éditions et multiples, des commissariats dédiés au design et à l’art contemporain, ainsi qu’une plateforme de conférences-performances et une programmation vidéo. Un Prix Design sera également décerné lors de l’événement par un jury composé de cinq acteurs majeurs du monde du design.

D : FAIR (12) est un voyage dans le design, pense le design comme un moyen de voyager, une projection de soi dans l’espace. L’espace défini déclenche ici une identification, il reçoit alors une attitude plus qu’il ne représente un moyen. L’espace sera conçu de telle façon que tout y sera perceptible. Cette scénographie inédite entend créer un lien privilégié entre le visiteur et l’objet. D : FAIR (12) a pour postulat de proposer un design de très grande qualité, mais aussi expérimental, afin d’offrir à chaque visiteur une découverte, provoquer la surprise, satisfaire une reconnaissance.

Toutes ces étapes fortes et progressives feront la qualité de ce voyage dans un cadre tout aussi magique et mystérieux auquel on accède en bateau. L’accès en bateau n’est d’ailleurs pas sans rappeler que les Docks-Cité de la Mode et du Design se situent au Centre de Paris. La circulation fluviale évoque la fluidité de celle pensée pour l’événement.

Le multiple étant devenu un support incontournable et bien souvent plus accessible financièrement, un espace pensé et conçu avec originalité lui sera également dédié. Il permettra de présenter du rare et du précieux dans un nouveau contexte. Ce nouvel événement s’attachera par ailleurs à valoriser le livre d’artiste et espère offrir à ses visiteurs quelques rares éditions.

Des espaces seront également consacrés à des propositions curatoriales mettant à l’honneur des travaux inédits de jeunes élèves d’importantes écoles de design, d’arts plastiques et d’arts appliqués. Une exposition de design sur le thème « objet trou noir » constituera un volet expérimental résultant d’un workshop mené par des étudiants de deux institutions : l’ESAD de Reims et l’ENSCI-les ateliers, Paris. Des accrochages permettront de découvrir des travaux récents de jeunes artistes encore élèves ou fraîchement diplômés des Beaux-arts de Paris ainsi que de l’Ecole Estienne établie dans le 13ème arrondissement parisien. La très jeune création contemporaine s’intégrera ainsi dans l’événement aux côtés d’œuvres d’artistes plus établis déjà présents dans les circuits et marché de l’art.

Une plateforme de conférences-performances complètera les quatre jours de l’événement. Programmé au sein de la foire, en grande partie dans l’auditorium de l’Institut Français de la Mode, ce nouveau rendez-vous autour d’un format prospectif offrira aux visiteurs une expérience inédite autour du vivant.

Une programmation vidéo réunissant jeunes artistes et créateurs confirmés sera présentée sur le hall d’exposition, au sein d’une « black box » dédiée. Des projections sont également prévues dans l’auditorium.

Alliant la magie du lieu, son imposante structure à un esprit d’exigence et une volonté de renouveau, l’équipe de D : FAIR (12) a fait le choix de bousculer le modèle de foire jusqu’alors établi afin d’offrir à ses visiteurs une programmation différente, plus sélective, toujours orientée vers la création actuelle et ses différents médiums, mais résolument novatrice et prospective dans ses choix, jusque dans sa forme et sa scénographie. D : FAIR (12) entend également consolider ses liens avec le marché et la création à l’international.

  • Du 19 au 22 octobre 2012

Les Docks-Cité de la Mode et du Design

Commissaires invités

  • Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard

Designers et enseignants, ils proposent l’exposition de design sur le thème «objet trou noir» en collaboration avec les étudiants de L’ESAD de Reims et de l’ENSCI-les Ateliers, Paris.

  • Lorraine Hussenot

Commissaire indépendante et en charge des relations avec la presse sur des événements culturels, elle propose un projet autour d’œuvres d’artistes élèves ou fraîchement diplômés des Beaux-arts de Paris.

  • Agnès Violeau

Critique d’art et commissaire indépendante, elle est en charge de la programmation des performances.

  • Clément Dirié / bdv (bureau des vidéos)

bdv (bureau des vidéos), Paris, est une structure d’édition, de diffusion et de production d’œuvres vidéo d’artistes contemporains. Clément Dirié y est en charge de la programmation vidéo.

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité