• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Oser la photographie ! 50 ans d’une collection d’avant garde

Brassaï

Ansel Adams, Richard Avedon,Denis Brihat, Jean Dieuzaide, Robert Doisneau, Lucien Hervé, Dora Maar, Man Ray, Edward Weston, Brassaï, Edouard Boubat, Henri Cartier-Bresson, Denise Colomb,Imogen Cunningham, Mimmo Jodice, André Kertész, William Klein, Sarah Moon, Willy Ronis, Jeanloup Sieff, André Villers, Olivier Roller…que de beaux noms de photographes, que de maîtres de la photographie réunis ensemble, pour à leur manière vous raconter l’histoire de la photographie, l’histoire de leur photographie.

1965, naissance de la première collection publique de photographies dans un musée des beaux-arts français. Jean-Maurice Rouquette, conservateur, et Lucien Clergue, photographe, osent un projet d’avant-garde dont découlera le festival des Rencontres, l’école nationale de photographie mais aussi la reconnaissance absolue de la photographie en France. Depuis, 5000 tirages ont été répertorié. Ceux-ci sont issus de la commande publique, de dépôts, et de dons. Cinquante ans plus tard, le musée Réattu, Ose de nouveau la photographie. Une sélection de 250 photographies qui de fortes et de belles qualités, vous mène à la question de : qu’est-ce que la photographie apporte à l’art ?

C’est dans un agréable ballet réparti a tous les étages de l’édifice, que toutes ces oeuvres ont été mise en scène, dans cette vieille et agréable demeure qu’est le musée Réattu. C’est le photographe Olivier Roller, qui a mis en lumière et en sculpture la photographie triomphante, dans une représentation de tapisseries conservées dans des lieux emblématiques de puissance économique, politique ou religieuse, les figures du pouvoir. C’est l’ensemble des tapisseries conservées au musée Réattu qui constitue le sujet de l’œuvre photographique d’Olivier Roller qui est présentée dans la chapelle de l’ancien grand prieuré de l’Ordre de Malte.  Une agréable balade dans un des temples de la photographie !

Commissaire de l’exposition : Pascale Picard, directrice du musée Réattu assistée d’Andy Neyrotti

Brassaï ( 1899 – 1984), Transmutations IX :  Jeune fille rêvant, gravures sur émulsion bromure d’argent, Don de l’artiste, 1974 © Estate Brassaï – RMN, 2015

Oser la photographie ! 50 ans d’une collection d’avant garde à Arles

informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Fausto Melotti

Exposition Fausto Melotti au Nouveau Musée National de Monaco

Sculpteur et peintre italien, Fausto Melotti fut l’ un des principaux représentants du mouvement ...

japonais - coffret dvd japonais

Coffret l’âge d’or du cinéma japonais

Coordonné par Pascal-Alex Vincent, qui oeuvra pendant 12 ans à la réédition de grands ...