Markus Lüpertz « Promenade, 1963 – 2014 »

markus lupertz

En avant-première de la rétrospective qui lui sera consacrée au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en avril 2015, la galerie Suzanne Tarasieve présente une exposition personnelle de l’artiste allemand Markus Lüpertz.

Markus Lüpertz, surnommé « le prince des peintres » en raison de ses apparitions publiques spectaculaires et de son style de vie extravagant, est l’un des représentants du néo-expressionnisme allemand, proche de Georg Baselitz, Anselm Kiefer, Jörg Immendorff, Sigmar Polke, Gerhard Richter ou encore A.R. Penck.

S’opposant à la vogue de la peinture abstraite d’après-guerre, il peint de manière expressive des motifs simples, essentiels et figuratifs ; il commence dans les années 1960 à Berlin avec les « peintures dithyrambiques » exposées à la galerie Großgörschen 35, galerie créée à son initiative et en collaboration avec Bernd Koberling et Karl Horst Hödicke, puis deux ans plus tard il fait l’éloge de la peinture-peinture dans une exposition intitulée « L’art qui reste lui-même ».

Durant les années soixante-dix, Marküs Lupertz réalise de grands formats dont il puise l’inspiration dans les symboles de l’histoire allemande, reprenant des motifs tels le casque, les drapeaux, les monuments aux morts ; Il passe ensuite aux peintures « grand style », se rapprochant de l’abstraction des années cinquante en dématérialisant ses sujets.

La mythologie grecque a beaucoup inspiré cet artiste dont la dimension classique est un contrepoint face au modernisme. Ses sculptures font, elles aussi, référence à l’Antiquité par leur titre et par la couleur qui soulignent les volumes, un parallélisme étant possible entre l’artiste à la vie tumultueuse et flamboyante et ces divinités antiques.

Récompensé par de nombreux prix et distinctions, poète et pianiste de free jazz à l’occasion, Markus Lüpertz poursuit sa recherche artistique depuis plus de cinquante ans, recherche qu’il effectue sans aucun compromis avec l’esprit du temps.

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Cyrille André

Cyrille André à la Galerie Pièce Unique

Cyrille André, Hors-Sol à la Galerie Pièce Unique. un géant s'est faufilé dans la ...

Floriane de Lassée

Floriane de Lassée s’expose à la Galerie Particulière

Après avoir été diplômée de l’école de graphisme Penninghen-ESAG (Paris) en 2000 puis de ...

Wesley Meuris © Eric Tabuchi

Wesley Meuris et son Musée des futurs

Dédié à la vulgarisation des images du futur, le Musée des futurs de Wesley ...