Marie-France Lesné, Thomas Turner : Force et Volupté

Turner Thomas - Marie-France Lesné

 Marie-France Lesné, Thomas Turner : Il faut savoir naviguer dans ce monde instable, tout en Force et Volupté.

Unique et atypique au sein du monde de l’art, la galerie French Arts Factory n’expose que des artistes de la matière. Qu’ils soient céramistes, verriers, calligraphes ou bien sculpteurs et quel que soit leur matériau de prédilection, leur créativité n’a d’égale que leurs talent et savoir faire et leurs œuvres illustrent la matière dans le monde de l’art contemporain et en sont l’un des plus beaux reflets.

Pour débuter sa nouvelle année artistique, la galerie French Arts Factory nous invite à découvrir deux artistes à la démarche affirmée. Thomas Turner, dès le début de ses études, s’est orienté vers la sculpture. Du modelage avec la céramique pour commencer, il passe bien vite au travail du métal. Décorateur de cinéma pendant un temps, il se consacre entièrement à ses créations dans son atelier de Montreuil, depuis désormais six ans.

Fortes, impressionnantes et puissantes, ses sculptures révèlent néanmoins une surprenante douceur emplie d’émotion. Les courbes délicates y sont surement pour beaucoup, tempérant des angles saillants qui révèlent un bestiaire à la double personnalité, indomptable et rebelle et pourtant apprivoisé et soumis à l’artiste. Thomas Turner multiplie les expositions, participe à de nombreuses ventes aux enchères dont celle organisée pour les 30 ans de la fondation Brigitte Bardot.

Le temps d’une exposition, il formera un duo avec Marie-France Lesné, talentueuse céramiste qui façonne ses œuvres dans un petit village de montagne de l’arrière pays niçois. Après des études d’architecte et artistique, la terre s’impose à elle en la personne de la céramiste Colette Charrier et Marie-France suit à Paris les cours de tournage d’Augusto Tozzala. De cette passion pour l’argile naitront des pièces uniques, adroites et imposantes d’originalité. Cherchant à opposer le plein et le vide, les créations de Marie-France mettent les lois de la physique à rude épreuve, le déséquilibre devant se conjuguer avec le mouvement.

«  La cavité est pour moi l’occasion alliant la courbe et l’angle, de tracer des lignes de fuite» explique-t-elle. De nombreuses galeries et festivals exposent ses œuvres dont certaines ont déjà fait l’objet de vente aux enchères chez Cornette de Saint Cyr à Bruxelles.

Informations pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Hommage à Uwe ommer pour ses 50 ans de création

Photographe allemand de renommée mondiale, né en 1943, Uwe Ommer a été fasciné par ...

Nicolas Lefebvre - Déesses Mère

Nicolas Lefebvre : Déesses Mère au Trianon Palace Versailles

Du 20 avril au 30 juin 2017, le Trianon Palace Versailles accueille l’exposition « ...

Juliette CLOVIS

Juliette Clovis : Quand la matière devient beauté

Original et talentueux sont les mots qui viennent immédiatement à l’esprit lorsque l’on rencontre ...