• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Les femmes nues de Volti sont au château de Maintenon

Volti

Les femmes nues de Volti au château de Maintenon. Une exposition rétrospective des créations de l’artsite, sculpteur et peintre de renommée internationale

Le château de Maintenon accueille jusqu’au 2 octobre prochain une exposition rétrospective des créations de Volti (1915-1989), sculpteur et peintre de renommée internationale, aussi talentueux que discret, grand prix de Rome qui a travaillé essentiellement sur l’image de la femme, se situant à la charnière entre la grande tradition figurative de l’art classique méditerranéen et l’expression abstraite de l’art contemporain.

À peine rentrée d’une tournée en Chine , c’est dans le cadre du cinquantième anniversaire des relations diplomatiques que l’exposition itinérante sous le titre « Volti, architecte de la sensualité » a été montrée successivement dans les principaux musées de cinq grandes villes chinoises (Pékin, Tianjin, Chengdu, Wuhan et Shangai) a séduit la Chine et les Chinois à tel point que la sculpture « Composition » est entrée dans les collections du musée d’art de Shangai.

« La sculpture est un témoignage. Il s’agit de prendre une matière et de lui faire exprimer quelque chose d’émouvant pour le coeur, la chair et l’esprit. » Disait l’artiste dont l’ œuvre est aussi un hymne qu’il revendique « joie de vivre , amour et tendresse ».

Le château de Maintenon, château de la maîtresse de Louis XIV, devient ainsi l’écrin d’une quarantaine de sculptures tout en rondeur, sans provocation, qui évoquent la douceur du corps féminin et une cinquantaine de dessins, sanguines et tapisseries qui seront dévoilés dans l’église Saint-Nicolas et dans les jardins.

Architecte du corps des femmes, Volti disait que « La grande sculpture est composée comme de la musique« . Femmes aux courbes voluptueuses de bronze, de cuivre, de terre cuite ou de peinture, toute sa vie, Volti a peint et sculpté des femmes nues. Ses oeuvres s’allanguissent un peu partout dans notre pays.

Fils d’un tailleur de pierre, Voltigerno Antonuicci, dit Volti, est né dans l’Italie de 1915, à Albano. Vivant occasionnellement avec sa famille à Villefranche-sur- Mer, ce n’est pourtant qu’en 1920 que la famille Antoniucci s’installe définitivement en France. En 1928, à l’âge de 12 ans, Voltigero est admis à l’École des arts décoratifs de Nice. Après avoir obtenu une médaille d’or à la foire de Marseille avec deux bas-reliefs polychromes, en 1932, à l’âge de 16 ans, il s’inscrit à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris dans l’atelier de Jean Boucher. Il obtient le premier second grand prix de Rome en 1936 pour son oeuvre « le Martyr Chrétien ». En 1950 il est nommé professeur de sculpture sur bois à l’Ecole des arts appliqués de Paris. Volti décède à Paris, le 14 décembre 1989. Depuis, son travail ne cesse d’être exposé. Ses sculptures figurent sur les places de nombreuses villes (Paris, Angers, Orléans, Colombes…) et il est honoré d’un musée-fondation dans la citadelle de Villefranche-sur-Mer où il a toujours vécu. L’exposition compte quatre-vingts œuvres de cet artiste passionné par les femmes et sculpteur majeur du siècle passé.

Photo : DR

château de Maintenon

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité