Le Liberland : nouveau paradis fiscal

liberland

Le Liberland est une micronation d’un peu plus de sept mètres carrés, proclamée le 13 avril 2015 par Vít Jedlička et qui s’étend sur la rive ouest du Danube, entre la Serbie et la Croatie.

Le Liberland s’avère être un territoire non revendiqué en raison du problème de droit posé par le différent frontalier qui oppose la Croatie et la Serbie.

Après les guerres de Yougoslavie, la Croatie a revendiqué comme frontière l’ancien thalweg du Danube alors que c’est celui décidé par régularisation qui est devenu la nouvelle frontière serbo-croate. Ainsi, certains territoires, tels que l’île de Vukovar ou l’île de Šarengrad, ont posé problème ainsi que huit grands autres situés rive gauche, délimités par l’ancien cours du Danube, qui sont réclamés à la Serbie par la Croatie et quatre territoires plus petits, situés rive droite, qui eux sont considérés comme serbes selon le point de vie croate, mais la Serbie ne les reconnaît pas comme siens…

Vít Jedlička

Vít Jedlička

Le plus grand de ces territoires serbes selon la Croatie, mais croates selon la Serbie, est celui de Gornja Siga investi par le Liberland. Selon Vit Jedlička, puisque ni la Croatie, ni la Serbie ni une autre nation ne réclament ce territoire, il est une terra nullius (« une terre sans maître »), dont la frontière est bordée par des eaux internationales (Danube) qui n’interfère avec aucune souveraineté.

Vít Jedlička est membre du Parti des citoyens libres, inspiré par le libéralisme. Il a officiellement investit et revendiqué le Liberland, le 13 Avril 2015, dans le respect des termes de la Convention de Montevideo.

La devise du Liberland est « Vivre et laisser vivre » (en tchèque, « Žít a nechat žít »), parce que ses citoyens sont fiers des libertés individuelles et économiques que la Constitution leur garantit.

Tel Monaco ou Le Liechtenstein, Vit Jedlicka souhaite créer une société où l’on peut prospérer sans lois ni impôts contraignants et s’attend à une reconnaissance officielle qui sera par la suite communiquée à l’ensemble des pays ; mais nombreuses sont les critiques des médias serbes et croates qui l’accusent de vouloir créer à leurs frontières un paradis fiscal.

Vít Jedlička a été arrêté le 9 mai 2015 dans l’après-midi par la police croate alors qu’il voyageait en Croatie à proximité du Liberland mais sans en traverser la frontière. Le 10 mai 2015, il a été relâché sans qu’aucune poursuite ne soit engagée contre lui. Il poursuit actuellement ses démarches afin de faire aboutir son désir de création du Liberland.

Liberland

liberland2

Vitek Jedlicka, le Président de la République Libre du Liberland, vient à Paris pour la première fois le samedi 20 juin 2015. Il donnera une conférence de presse à 16 heures lors de l’ouverture de la convention du Parti Libéral Démocrate à l’Hôtel Le Tellier, 5 Rue du Mail.

L’entrée y sera gratuite.

Sachez que depuis le 20 avril 2015, plus de 300 000 personnes ont demandé la citoyenneté du Liberland, dont environ 3 000 français. De plus en plus de personnes vont visiter le Liberland…

Tags:

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité