• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Le FIFMA : le Festival international du film de montagne d’Autrans, 34ème édition !

FIFMA : Festival international du film de montagne d'Autrans

Le FIFMA revient pour cette nouvelle édition avec une thématique sous forme de questionnement sur la solitude en montagne : « Enfin seul(s) ? »

Animations, documentaires, expérimental, courts métrages de fiction…Ce ne sont pas moins de 528 films  de toutes nationalités qui étaient proposés en sélection cette année au FIFMA, le Festival international du film de montagne d’Autrans. Un choix bien difficile au sortir duquel 53 ont été sélectionnés pour cette compétition qui, au fil des ans, s’est imposée comme un  événement  majeur pour la diffusion des  films documentaires de montagne, son palmarès étant reconnu à l’échelle internationale, dans le milieu de la montagne et du cinéma documentaire.

31 films documentaires, 7 films courts de fiction, 9 films courts d’animation et 6 films documentaires catégorie « Premières réalisations » ont donc été retenus pour les sections compétitives et seront présentés aux votes du jury documentaire, des jurys spéciaux et au vote du public.

Cette sélection explique l’organisation du Festival qui « est le reflet de notre regard sur le milieu montagnard cette année, ses habitants, ses ermites, ses marginaux, ses alpinistes, ses visiteurs d’un jour, et tous ces personnages qui vivent en altitude des expériences extraordinaires…ou ordinaires et de ce fait tellement justes« .

Année après année, le FIFMA propose des thèmes aux approches multiples. Au menu cette année, » Enfin seul(s) ? ou la question de la solitude en montagne: « Solitude choisie ou isolement subi ? Deux façons de vivre ce sentiment, volontaire ou non. Quelles sont les  expériences de la  solitude en montagne ? Qu’appelons-nous solitude ? Acceptons-nous encore vraiment le sentiment d’isolement ? Et d’ailleurs…  pouvons-nous encore aujourd’hui expérimenter la solitude en montagne ? »

Les évènements à ne pas manquer :

  • 2 avant-premières : « Everest Green, nettoyer le toit du monde » de Jean-Michel Jorda et « Tout là-haut » de Serge Hazanavicius.
  • La célébration des Jeux Olympiques de 1968 avec 2 séances dédiées programmées afin de fêter cet événement historique pour la ville d’Autrans.
  •  Le spectacle de Yohann Metay « La tragédie du dossard 512 » à l’occasion de la 10e édition du Festitrail.

Hormis les films en compétition, à voir une sélection de films non compétitive, rebaptisée « Panoramas« , choisis par le Festival « pour leur approche pertinente de la thématique 2017 ou de la montagne en général », des séances vraiment spéciales entre projections et discussions, et aux détours des rencontres professionnelles ou littéraires, de nombreuses expositions, ateliers et sorties  seront proposés.

Rencontres littéraires

Quel meilleur thème que celui de la solitude pour conduire nos lectures vers ces romans policiers taillés dans des décors de montagne incroyables, où des personnages solitaires se retrouvent au cœur de récits chargés de suspense. Que les aventures se passent ici, dans notre département, ou au fin fond de la Laponie, elles nous font toutes rencontrer des personnalités bien trempées, originales, parfois loufoques, comme on aime en croiser dans les massifs montagneux.

Avec :

  • Olivier Truc, La montagne rouge (Éditions Métailié, 2016)
  • Xavier-Marie Bonnot, La Vallée des Ombres (Éditions Belfond. 2016)
  • Claudio Morandini, Le Chien, la neige, un pied (Éd. Anacharsis 2017 – Neve, cane, piede, 2015)
  • Gaëlle Cavalié, Cent heures de solitude (Éditions Guerin-Paulsen, 2017)
  • Claire Clément, Nils et le terrible secret (Éditions Bayard Jeunesse, 2017)
  • Charlie Buffet, directeur littéraire chez Guérin – Éditions Paulsen, auteur de Annapurna, une histoire humaine (Éd. Guerin, 2017)

Festival international du film de montagne d'Autrans 2017

Solitude en montagne : « Enfin seul(s) ? »
Du 6 au 10 décembre 2017

Festival International du Film de Montagne d’Autrans
2, rue du Cinéma
38880 Autrans

http://www.festival-autrans.com/fr

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Cinquante Nuances plus sombres

Cinquante Nuances plus sombres le 8 au cinéma !

Jamie Dornan et Dakota Johnson reprennent pour la seconde fois les rôles titres de ...

Au cinéma cette semaine du 20 avril au 27 avril

Au cinéma cette semaine du 20 avril au 27 avril

Il y a fort longtemps, bien avant qu'elle ne tombe sous l'épée de Blanche ...

mohamad-movie.com

Le cinéaste iranien Majid Majidi veut casser « l’image violente » de l’islam

Majid Majidi, cinéaste iranien, a réalisé "Mahomet", une super-production sur l'enfance du prophète pour ...