Le 100% made in France au salon MIF Expo

MIF Expo

Cette année les femmes sont à l’honneur sur le Salon MIF Expo ! Les marques françaises de prêt-à-porter, chaussures, cosmétiques, bijoux, maroquinerie et lingerie sont à découvrir les 6, 7 et 8 Novembre prochain Porte de Versailles. Quatre ans après la naissance de l’événement, Fabienne Delahaye, entrepreneuse à l’initiative de ce projet, avoue sa fierté face au chemin parcouru. En novembre prochain, MIF Expo accueillera près de 400 entreprises artisanales et industrielles et attend la visite d’environ 40 000 visiteurs une belle augmentation depuis la première édition, en 2012, qui accueillait 80 entreprises et 15 000 visiteurs.

3 Questions à Fabienne Delahaye, fondatrice de MIF Expo

Le Made in France coûte plus cher au consommateur. Une affirmation souvent entendue. Que vous inspire-t-elle ?

Que l’on me pardonne, moi qui ne suis pas économiste, si je m’interroge sur la validité de ce genre d’affirmation, souvent validée par des calculs qui m’apparaissent discutables. De fait, à ma connaissance en tout cas, ces calculs n’intègrent jamais les surcoûts induits par le « fabriqué ailleurs qu’en France ». Et ils sont nombreux.

Par exemple ?

Surcoût social d’abord : savons-nous ce que coûte à chacun d’entre nous et chaque année la destruction dans nos régions de centaines de milliers d’emplois industriels ? Surcoût environnemental : savons-nous ce que coûte à chacun d’entre nous et chaque année (frais médicaux, qualité de vie…) la pollution et la destruction d’écosystèmes entiers suite à la délocalisation de pratiques industrielles peu responsables ? Surcoût lié à la perte de savoirfaire : Savons-nous ce que coûte à chacun d’entre nous et chaque année, la perte de savoir-faire stratégiques qui mettent en cause notre indépendance ? etc…

Pourquoi le calcul de ces « surcoûts » n’existe-t-il pas ?

Je ne sais pas. J’ai rêvé d’un économiste qui aurait la compétence, le courage et les moyens de les entreprendre, sans rien omettre ni au débit, ni au crédit de chaque colonne. Mais ce n’était qu’un rêve. J’ai donc fondé le Salon MIF Expo pour mettre en lumière et contribuer à valoriser ce que nous savons faire ici dans de bonnes conditions, financièrement acceptables et moralement supportables.

Exemples d'entreprises et d'artisans innovants sur le salon MIF Expo

• Alegory : chaussures à talon amovible
Alegory est une jeune marque parisienne qui bouscule les codes de la chaussure classique en proposant une chaussure à talon amovible. Après trois années de perfectionnement, Alegory a su mettre au point un mécanisme simple, esthétique et confortable, permettant aux femmes de changer de style. Le travail de l’équipe de podo-orthésistes et formiers a permis d’allier ce mécanisme à une chaussure qui garde une ligne élégante et un maintien de la cambrure du pied sur toutes les hauteurs de talon.

• Louise Mosso : vêtements modulables
La marque Louise Mosso est entièrement conçue à Paris. C’est de cette ville que se nourrit et s’inspire cette marque de prêt-à-porter féminin, modulable et adaptable. En effet, la marque est empreinte de cette ville et s’inspire de son perpétuel mouvement.

• Lamalette Deauville : sacs à main haut-de-gamme pour femme
Créée en 2015, la marque LAMALETTE Deauville propose une ligne de sacs à main et accessoires 100 % français. Facilement reconnaissables par leurs anses bicolores, les sacs sont confectionnés à la main avec soin par un petit atelier familial de maroquinerie situé près d’Angers, œuvrant déjà pour des grandes marques de luxe. Haut-de-gamme et d’inspiration sport-chic, les articles sont confectionnés dans des cuirs nubuck pleine fleur provenant d’Espelette.

• Maison Bonnefoy : accessoires en maille
MAISON BONNEFOY ce sont des écharpes, des bonnets, des gants, mais c’est aussi une histoire de famille ! Celle-ci se poursuit depuis 1940 aux Villettes, village d’Auvergne à une heure de Lyon. La marque est née grâce à trois générations, Jean-Marie, Marc et Chloé. Le secret de leur savoir-faire réside dans l’utilisation de métiers anciens et modernes associée à des années de pratiques de la maille.

• Pier Augé : cosmétiques
Créée en 1961 par Pierre Jules Augé (pharmacien – chimiste), véritable pionnier de la cosmétologie moderne, la philosophie de la marque repose sur un concept exclusif, unique et à ce jour inchangé la Base Dergyl : «Puisque la peau est une formule il doit être possible de la reproduire…» Avec plus de 50 ans d’expérience et un savoir-faire maitrisé de la R&D à la production, PIER AUGÉ propose des soins adaptés à tous les types de peaux.

le Salon MIF Expo

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Hippolyte Bayard

A chacun son jardin : une passion d’artistes

Le Musée de l’Oise présente, dans le cadre du festival photographique Les Photaumnales, l’exposition ...

sculptures contemporaines - Romain REVEILHAC

vente aux enchères de sculptures contemporaines au Château de Pères

L’Hôtel des Ventes de Rennes, organise une vente aux enchères de sculptures contemporaines, à ...

La Louise : Je fume

La Louise : Je Fume – 1er ep le 28 avril dans les bacs

La Louise arpente, avec sa guitare électrique, un no man’s land perdu entre chanson ...