• Participez au sixMic Crowfunding !

La Palme d’Or ce soir en direct de Cannes

Festival Cannes 2015

Le palmarès 2015 du jury des frères Coen sera dévoilé ce dimanche, en clair et en direct sur Canal+ à partir de 18h50, mais aussi en direct du festival de Cannes (Voir ci-dessous).  Le jury devra faire son choix parmi 19 films en compétition. Qui l’emportera de Paolo Sorrentino, Todd Haynes, Hou Hsiao-hsien, Nanni Moretti, Laszlo Nemes ou Yorgos Lanthimos? Les membres du jury 2015 sont les réalisateurs Xavier Dolan et Guillermo del Toro, les actrices Sienna Miller, Sophie Marceau et Rossy de Palma, l’acteur Jake Gyllenhaal et la chanteuse Rokia Traoré.

La Palme d'Or 2015 ,

Les films pour la Palme d’or 2015 : « Carol« , romance entre deux femmes dans les années 50 de l’Américain Todd Haynes avec Cate Blanchett et Rooney Mara, le film qui a déchaîné cette année les passions. Paolo Sorrentino, oscarisé l’an dernier pour « La Grande Bellezza », aurait une chance de séduire le jury avec son film « Youth« . « Mia Madre » de Nanni Moretti, qui a fait réagir positivement une partie des festivaliers. On échange beaucoup aussi à propos du film « The Assassin » du  réalisateur Taïwanais Hou Hsiao-Hsien, l’histoire d’une justicière dans la Chine du IXe siècle.  « The Assassin » qui pourrait satisfaire  lui aussi le jury. Un choix plus intéressant, avec le premier film du Hongrois Laszlo Nemes « Le Fils de Saul« , le choc de ce Cannes 2015, et enfin avec  « The Lobster » du Grec Yorgos Lanthimos, fable grinçante et dérangeante sur l’amour,  qui sera aussi peut-être le choix inattendu de ce festival 2015.

Le Festival en direct :

La création de la Palme d'Or

La Palme d'Or par Chopard

Chopard est l’un des partenaires officiels du Festival de Cannes. Tout a commencé en 1997, quand Pierre Viot, alors président du Festival, a demandé à la directrice artistique de Chopard, Caroline Scheufele de revisiter  la Palme d’Or. Caroline Scheufele se rappelle son premier rendez-vous avec Pierre Viot : « J’ai remarqué la Palme d’Or juste derrière lui dans son bureau. Je lui ai demandé si je pouvais la voir de plus près. Quand il a compris mon intérêt, il m’a demandé si je voulais en créer une nouvelle version pour lui, une sorte de relooking. Caroline Scheufele a alors, décidé d’alléger la Palme d’Or en lui donnant du volume et de la profondeur. Elle a rehaussé les nervures du branchage et des 19 feuilles, qui semblent suspendues en plein mouvement. Elle a également repensé la base du rameau qu’elle a imaginée en forme de cœur, l’un des emblèmes de la joaillerie Chopard. Enfin, la palme dorée repose sur un coussin de cristal en forme de diamant taille émeraude. Ce détail précieux fait de chaque Palme d’Or une pièce unique car la nature ne crée jamais deux cristaux parfaitement identiques. Différentes étapes surviennent dans le processus de fabrication de la Palme d’Or qui a lieu dans les ateliers suisses de Meyrin, près de Genève. Sur la base des croquis dessinés par des designers et validés par Caroline Scheufele, les professionnels de la Haute Joaillerie procèdent à la création du symbole du Festival de Cannes. Sa fabrication nécessite un total de sept artisans et près de 40 heures de travail, entre la fabrication d’un modèle en cire, la cuisson du moule en plâtre dans un four chauffé à 760 °C, l’injection de l’or dans le moule, le polissage et, enfin, la pose de la palme sur son coussin de cristal. La palme pèse 118 grammes d’or jaune et mesure 13,5 centimètres de long pour 9 centimètres de large. Son coût est estimé à un peu plus de 20 000 euros. Le trophée est réalisé en or « Fairmined »

L'Œil d'Or 2015

Le premier jury du Prix documentaire, L’Œil d’or présidé par Rithy Panh et composé de Nicolas Philibert, Irène Jacob, Diana El Jeiroudi et Scott Foundas a eu le privilège de voir quatorze films, parmi toutes les sélections de Cannes, dans des recherches, des formes et des libertés très différentes. Il s’est dit ému des témoignages précieux recueillis dans beaucoup de ces films. L’Œil d’Or 2015 est attribué à Marcia Tambutti Allende pour ALLENDE, MI ABUELO ALLENDE (AU-DELÀ D’ALLENDE, MON GRAND PÈRE), (1h37’ – production Errante / Martfilms / Fragua Cine) présenté dans La Quinzaine des réalisateurs le film très personnel d’une jeune cinéaste qui essaie de rompre le silence qui pèse depuis des décennies dans sa propre famille sur le personnage légendaire qu’était son grand-père. Un travail délicat qui explore l’intimité d’une famille avec une grande pudeur.

Le jury décerne également une mention spéciale à Stig Björkman pour JAG ÄR INGRID (JE SUIS INGRID BERGMAN), (1h54’ – production Mantaray Film – distribution Pretty pictures) présenté dans Cannes Classics. Le jury a été ému par le montage de ce journal intime, construit à partir d’archives visuelles familiales et artistiques. Une femme qui a traversé une époque de cinéma inoubliable avec une liberté et une inspiration profonde réinventant un chemin personnel bien au-delà des frontières culturelles artistiques et familiales.

Ce nouveau prix créé par la Scam avec la complicité du Festival de Cannes et de son délégué général Thierry Frémaux, entend donner davantage de visibilité au cinéma documentaire de plus en plus présent dans les salles et de plus en plus apprécié du public. A cet égard, la Scam se réjouit de voir que le documentaire de Luc Jacquet, » LA GLACE ET LE CIEL » ait les honneurs de la séance de clôture de la sélection officielle. La Scam est également heureuse qu’une Palme d’or d’honneur soit décernée à Agnès Varda pour ses magnifiques films.

Allende, Mi abuelo Allende ...

Beyond My Grandfather Allende

Marcia souhaite rompre le silence entretenu autour du passé tragique de sa famille. 35 ans après le coup d’État qui a renversé son grand-père, Salvador Allende, premier président socialiste élu démocratiquement, elle estime qu’il est temps de retrouver les souvenirs familiaux, les images de leur vie quotidienne qui leur a été arrachée. Un passé intime qui lui est inconnu, enterré sous la transcendance politique d’Allende, l’exil et la douleur familiale. Après plusieurs décennies de non-dit, Marcia essaie de dresser un portrait honnête, sans grandiloquence, prenant en compte la complexité de pertes irréparables et le rôle de mémoire sur trois générations d’une famille blessée.

Jag är Ingrid (Je suis Ingrid Bergman )

Jag är Ingrid (Je suis Ingrid Bergman )

En 2011, le réalisateur Stig Björkman rencontre Isabella Rossellini, la fille d’Ingrid Bergman, qui lui propose de « faire un film sur Mama« . A travers Isabella, s’offre à Stig la possibilité de raconter l’histoire d’Ingrid avec ses propres mots et ses propres images. Nommée sept fois aux Oscars, Ingrid Bergman y fut récompensée trois fois. Elle fut une des actrices les plus talentueuses de l’âge d’or du cinéma hollywoodien et ses rôles dans des films comme CASABLANCA (1942), HANTISE (1944) et SONATE D’AUTOMNE (1978) sont inoubliables. En partant d’archives privées et d’interviews de ses enfants, ce film dresse un portrait personnel et offre aux spectateurs un aperçu de la vie exceptionnelle d’une jeune Suédoise qui devint l’une des plus célèbres actrices des États-Unis et du monde.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité